Amour de soi

Citation Le contrôle dans nos relations est une illusion destructrice

Le contrôle dans nos relations est une illusion destructrice

Dans l’ensemble de nos relations et surtout dans les relations amoureuses, nous essayons de contrôler l’autre pour diverses raisons. La personne qui exerce ce contrôle a rarement de mauvaises intentions. C’est un comportement naturel chez l’humain. C’est un stratagème de notre ego qui s’accroche à nos croyances, nos besoins, nos désirs, nos peurs et notre passé émotif. Nous avons peur de souffrir alors nous voulons contrôler la situation. Le contrôle de l’autre est une illusion. Le contrôle est un manque de confiance en soi et en l’avenir. Nous fabriquons une logique qui nous rassure et nous essayons de l’imposer à l’autre pour nous sentir mieux.

C’est parce que je t’aime! Je veux ton bien! Je ne veux pas te perdre! C’est pour cette raison que je suis comme ça avec toi. Vous avez sûrement déjà tous entendu ce genre de phrase dans vos relations. Si on écoute vraiment, ce que l’on entend est : je t’aime, alors si les choses ne se passent pas comme je le souhaite, je vais souffrir. C’est un raisonnement de l’ego. C’est un mauvais raisonnement puisque si la personne se sent trop contrôlée, elle va partir et vous allez souffrir quand même.

Chaque personne est responsable de sa propre vie. Chaque personne est censée savoir ce qui est bon pour son propre bonheur. Ce qui est une priorité pour une personne n’est pas nécessairement une priorité pour l’autre. Je ne suis vraiment pas un modèle de vie saine. Je fume, je bois du cola, j’aime manger et je suis paresseux. Je suis déjà en cours d’amélioration. J’ai des années d’accumulation d’information pour m’aider à devenir la meilleure version de moi même de jour en jour. J’ai mon propre rythme d’évolution à moi. On ne peut pas m’imposer une façon de faire qui ne me correspond pas. Sincèrement, la meilleure façon de m’aider n’est pas de m’imposer une ligne de conduite, mais plutôt d’être un exemple pour moi.

Je ne suis pas parfait, mais en général,  je ne suis pas le genre de personne qui essaie d’avoir le contrôle sur l’autre. J’aime me vendre, j’aime provoquer dans le but de faire réfléchir, j’aime prendre ma place et j’aime influencer les autres à être la meilleure version d’eux même. C’est mon rôle dans cette vie et je l’assume. Je vois la vie comme un jeu et le résultat m’importe peu. Je dis une chose et l’autre personne est libre d’en faire ce qu’elle en veut. Je ne prétends pas avoir réponse sur tout et je vais respecter l’autre dans ce choix pour la simple raison qu’elle devrait savoir ce qui est bien pour elle. J’ai déjà assez d’avoir à gérer ma propre vie et je ne veux pas prendre la responsabilité des autres sur mes épaules en imaginant qu’ils m’aimeront d’avantage ou pour satisfaire ma propre sécurité.

J’ai toujours été une personne ANTI-AUTORITÉ. Une personne qui essaie de prendre le contrôle sur moi me fait réagir. Je ne vais pas expliquer pourquoi. Vous avez juste besoin de comprendre les théories freudiennes et que cela est ancré en moi depuis l’enfance. Le seul moment où j’ai tendance à vouloir prendre le contrôle est pour me protéger émotivement. Je ne cherche pas à avoir le contrôle sur personne, mais si ont essai de me contrôler et me dicter quoi faire, je vais sans aucun doute vouloir reprendre le contrôle et établir ma limite. Je ne dis pas que c’est mieux et plus je vieillis et plus j’ai la maîtrise de cette émotion qui émerge de mon ego.

Quand nous voulons avoir le contrôle sur une autre personne et également sur nous même. C’est notre ego qui cherche à nous réconforter face aux événements de la vie. C’est une fabrication de notre mental, c’est un mécanisme de défense et c’est une illusion qui nuit souvent à une bonne communication.

Francis M.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!