Les gens toxiques

Citation Les gens toxiques, ceux qui nous font du mal.

Les gens toxiques, ceux qui nous font du mal.

Le concept de foules toxiques se développe, bien sûr, à mesure que le développement personnel évolue et devient accessible à de plus en plus de personnes. Si j’en parle aujourd’hui, c’est parce que pour moi, c’est important de clarifier et de se débarrasser des étiquettes.

Placer quelqu’un dans une boîte de foule toxique, c’est un peu comme les catégoriser, ce qui peut être bénéfique, mais présente des inconvénients à la fois pour la personne qui le fait et pour la personne dans la boîte.

Pour développer un peu le concept d’évolution du développement personnel, je vais donner l’exemple suivant.

En suivant de tels comptes, notamment sur le web, tu verras sûrement beaucoup de belles valeurs dans leur communication qui réalisent tes rêves dans des phrases toutes faites.

Oui, c’est très beau, mais souvent, tu quittes un cliché social pour alimenter un autre cliché avec le même « fais ceci, parce que si tu es, ou fais cela, tu es mauvais ».

Alors que le développement personnel et la spiritualité sont censés nous conduire sur la voie de l’acceptation de nous-mêmes et des autres, car ils ont des parties aimantes ainsi que des parties blessantes.

Ces mythes sur le développement personnel créent une rivalité et des préjugés entre les personnes sobres et ouvertes et celles qui ne le sont pas, entre celles qui sont perçues comme toxiques et celles qui ne le sont pas.

Que sont les personnes toxiques ?

Les soi-disant, personnes toxiques sont des personnes qui sont toxiques pour toi et qui te blessent. Donc, si on va à la racine de la toxicité, c’est « ça me fait mal, ce n’est pas bon pour ma santé, que ce soit physique, émotionnel, mental, spirituel, professionnel, etc. »

Bien sûr, vu le nombre d’habitants sur Terre, il serait évidemment difficile de nouer des relations avec autant de personnes différentes. Nous parlons de personnes toxiques dans notre environnement, que ce soit la famille, la carrière, les proches, etc.

Alors, oui, il y a des membres de nos familles qui peuvent nous faire du mal, directement ou indirectement, volontairement ou non. Leur présence, les mots qu’ils utiliseront peuvent déclencher quelque chose en toi et cela peut te blesser. Bien sûr, il y a des gens violents, agressifs qui nous blessent plus évidemment.

Faire du mal à ceux qui perpétuent les cycles passif-agressif.

Oui, ces personnes peuvent être considérées comme toxiques car elles nuisent à une entité. Mais surtout, je t’invite à les voir comme des blessés, car la plupart d’entre eux sont blessés inconsciemment, ils reproduisent ce qu’ils savent.

En fait, dans leurs systèmes et perspectives, leur comportement est normal et logique parce que c’est ce qu’ils savent. Laissez-moi te donner un exemple : un parent ou un ami a un comportement passif-agressif.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un comportement passif-agressif ? Cela implique quelque chose non pas contre quelqu’un mais quelque chose qui le blessera.

Pour n’en citer que deux que j’entends beaucoup dans ma vie, dans ma famille : « Toutes les petites sœurs sont agaçantes. » Ou « Toutes les femmes sont hystériques. »

Je t’ai montré l’exemple actuel et les navires, mais nous pouvons évidemment discuter de quelque chose de plus spécifique.

De toute évidence, le comportement passif-agressif est toujours une forme de toxicité. Imagine que tu es la petite sœur de ton frère ou de ton sororité, ou une femme dans un groupe de personnes qui entendent ce commentaire lors d’une discussion. Cela fait évidemment mal.

Nous ne savons pas comment nous défendre contre de tels commentaires. De plus, plusieurs fois, si nous nous défendons dans cette situation, cela crée un tumulte pas si agréable. Peut se traduire par une forme de commotion évasive avec la phrase suivante : «Toi et ta susceptibilité ! », « C’est parce que tu sens que tes réponses sont ciblées. »

Cette forme de contournement implique que la personne n’assume pas la responsabilité de ses actes et te transmet la situation. À la fin, tu te sentiras blessé et coupable à ce sujet.

Garde tes distances et fixe tes limites.

Donc, bien sûr, certaines personnes sont toxiques pour nous, mais cela ne veut pas dire qu’elles sont toxiques pour tous ceux avec qui elles se rapportent.

Bien sûr, je suis totalement d’accord, et je te le recommande également, si tu côtoies des gens qui te font du mal, tu peux rester loin d’eux, et tu fais ce qu’il faut. C’est un processus humain tout à fait naturel de s’éloigner de quelque chose qui le blesse. Le contraire est bien sûr un signe de déséquilibre.

Cependant, cela est courant en raison de l’attachement et de la loyauté familiale. Souvent, même lorsqu’ils sont toxiques pour toi, tu restes attaché aux membres de ta famille comme si tu leur devais une dette.

Lorsque tu ne parviens pas à t’éloigner de ces personnes, que ce soit par attachement, comme une situation familiale, ou par une situation dans un cadre professionnel par exemple, tu peux te désengager en te fixant des limites.

Fixer tes limites te donne une idée de ta place dans ton espace de sécurité. Si tu n’as pas l’habitude de le faire, sache qu’il s’agit d’un parcours d’apprentissage étape par étape.

La première étape consiste à comprendre où et comment tu te laisses violer, à découvrir les sensations qui se déclenchent dans ton corps et qui indiquent que tu es en état d’alerte. À ce stade, demande-toi ce que tu peux faire, notamment comment tu peux obtenir le plus d’harmonie possible avec toi et permettre à l’autre de mieux te comprendre.

Si tu souhaites en savoir plus sur ce sujet, clique ici pour lire mon article sur les limitations.

Change de regard, réduise la souffrance.

En plus d’essayer d’expliquer ce qu’est une personne toxique, je veux t’apporter quelque chose de nouveau.

Si c’est possible pour toi, je veux que tu change de perspective, et je t’invite à voir ces personnes qui te sont toxiques comme des personnes blessées, des personnes qui ne savent pas comment faire.

C’est ce qu’ils ont appris, c’est ce qu’ils font, et ils n’essaient pas de faire autre chose.

Il est recommandé de les regarder sous cet angle, histoire de t’éviter de souffrir.

Par exemple, s’il n’est plus acceptable que tu devais t’éloigner parce qu’un membre de ta famille t’a fait du mal, tu souffriras moins en sachant que cette personne a été blessée. Elle ne sait pas faire autre chose, elle ne peut pas faire autre chose.

Même si tu penses que nous avons tous la même chance.

Oui, nous les avons, mais nous avons des expériences différentes.

Cela signifie que nous ne pouvons pas tous saisir les mêmes opportunités de la même manière.

Certains d’entre nous pourront profiter d’opportunités dans la vie qui, par exemple, ouvrent nos horizons, évoluent et se transforment.

Ouah! Leur monde est sur le point de changer, et c’est beau.

D’autres reçoivent des bâtons allongés et n’ont aucune idée de ce qu’ils peuvent en faire.

Ils ne réalisent pas qu’ils peuvent changer, ils ne l’imaginent pas parce qu’ils sont tellement figés dans leurs blessures et leur douleur qu’il est impossible de s’en débarrasser.

C’est l’idée que je veux apporter.

C’est la pensée que certaines des créatures toxiques qui nous entourent sont des gens qui ne peuvent pas être changés, compris, ouverts, et vous feriez mieux d’arrêter d’attendre d’eux pour ne pas souffrir.

Accepte-les comme impuissants, au lieu de les mettre dans une boîte qui devient la boîte de Pandore, te fait mal, et que tu n’oseras plus jamais rouvrir.

Qui sait, plus tard, quand tu seras prêt. e, peut-être que le pardon viendra.

C’est un peu comme la prochaine étape, mais ce n’est pas une étape nécessaire pour que tu atteignes ton objectif.

Pour en savoir plus sur les mythes du pardon, cliquez ici.

Comment se libérer ?

Certes, tous ont les mêmes opportunités, mais tous ne sont pas créés égaux dans la vie.

Il est important pour moi de comprendre que toute la question est de savoir comment nous allons saisir cette opportunité et cela va faire une différence.

Avec cette compréhension, il est temps de te protéger des personnes qui sont toxiques pour toi.

Oui, tu as bien fixé tes limites !

Oui, tu ferais mieux de sortir et de te mettre en sécurité !

Évidemment, change tes points de vue si tu le peux.

Pense à cette personne comme quelqu’un qui souffre, quelqu’un qui est blessé sans se rendre compte de l’impact de ses actions, de ses mécanismes, sur les autres.

Alors oui, on l’espère tous, surtout quand c’est notre famille proche, ce miracle !

C’est un miracle qu’ils se soient réveillés, qu’ils soient venus s’excuser et que toutes ces années de souffrance des deux côtés aient pris fin.

Mais cela arrivera-t-il vraiment ?

Est-ce vraiment entre tes mains ?

La seule chose que tu peux contrôler est un peu plus d’empathie pour cette personne.

Avec cette nouvelle perspective, on peut dire que :

«Oui, je comprends, tu souffres, tu as mal.»

« Bon, je me fixe des limites et je garde mes distances, mais je ne vais pas te mettre dans une nouvelle case. »

Lorsque tu mets une personne dans une case, tu te mets également dans une autre case.

Elle est toxique et tu n’es pas toxique.

Si nous nous enfermons en permanence sous des étiquettes, dans des cases, si nous nous catégorisons en permanence, alors quel est le but de nos vies ?

Nous avons perdu une partie de notre liberté.

Lorsque tu gardes une autre personne dans la même boîte stricte que la personne est toxique, cela peut temporairement s’améliorer, te donnant le temps de te reprendre et de prendre soin de toi.

Mais, est-ce que tu veux vraiment ce temps infini ?

Surtout en ce qui concerne les parents, les frères et sœurs, les grands-parents, ceux qui nous ont vu grandir, les gens que nous aimons et ceux avec qui tu aspires à une meilleure relation.

La première chose à vraiment construire, une meilleure relation avec ces personnes est de les accepter pour ce qu’elles sont avec leurs blessures et là où elles ne sont pas.

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2747 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici