Untitled design-6

Transformer sa souffrance en bien-être (les 3 règles à pratiquer)

Si vous êtes comme moi, vous avez besoin de balises claires pour obtenir des résultats. Notre cerveau répond mieux aux changements si les informations qu’on lui transmet sont comprises par le cœur. Par conséquent, pour apprendre à transformer nos souffrances en bien-être, utilisons des mots accessibles pour le cœur pour que notre cerveau puisse bien interpréter l’information.

Le bien-être est une règle de 3

PHYSIQUE

Il y a trois choses que vous devez faire ou plutôt qui doivent être assimilées, absorbées et digérées par le cœur et l’esprit pour vous libérer de votre souffrance.

D’abord, vous êtes conscient, déjà, que la souffrance psychologique se ressent aussi bien dans le corps que dans la tête. Par conséquent, votre premier indice il est là. Comme le corps entrepose nos souffrances et qu’il emmagasine tout notre vécu, il faut absolument évacuer physiquement le mal.

Vous le savez, vous le vivez, il y a comme un nœud au milieu de la poitrine, une lourdeur qui pèse lorsque vous souffrez. Certains vivent presque toujours avec ce nœud, d’autres vont le ressentir que parfois, mais une chose qu’on a tous en commun c’est que les souffrances de l’esprit se font toutes sentir au travers de notre corps. Elles sont dirigées tout droit dans le corps. C’est physique.

Alors, l’une des étapes à faire pour se libérer, c’est d’évacuer ce qu’on ressent physiquement.

Vous pouvez libérer le « mal physique » en pratiquant dans le silence et en imaginant votre corps se détendre. Les outils efficaces pour la détente sont : la méditation, la respiration consciente, la visualisation, etc. Toutes ces techniques aident à libérer le corps de son mal.

Voilà l’une des facettes de la libération. Maintenant, il faut entreprendre la guérison sur deux autres plans.

L’ESPRIT

La deuxième chose à faire, c’est de travailler avec l’esprit. Si vous ne laissez pas aller ce que le royaume de l’esprit a façonné, vous allez recréer à nouveau les mêmes situations, vous serez incapable de guérir ou d’évoluer.

Vous pouvez certainement relâcher l’énergie négative dans votre corps, c’est possible. Mais si vous n’avez pas relâché ce qui se trouve dans votre esprit, vous ne cesserez jamais de recréer vos souffrances, parce que les pensées sont le « pattern » qui se perpétue dans le temps. Et, je ne vous apprends rien si je vous dis que ce n’est pas facile de se débarrasser de quelque chose qu’on a modélisé et sculpté dans notre esprit. C’est un peu comme changer le fil électrique entier de la maison. Il est plus facile de construire une maison en ne partant de rien que de la rebâtir en partant de ce qu’elle est déjà. Ça demande beaucoup plus de temps et beaucoup plus de patience.

CONSCIENCE

Enfin, la troisième chose que vous allez devoir pratiquer en même temps que les deux autres, c’est de prendre conscience de la lumière parfaite que vous êtes déjà. Si vous ne pratiquez pas la pleine conscience ou le moment présent, vous ne faites que travailler sur la demie du problème.

La lumière de notre conscience nous fait voir ce qui se passe vé-ri-ta-ble-ment. Et, tout à coup, quand on pratique la recherche de notre perfection, quand on touche la vérité, quand on s’éloigne de la folie, on s’éveille complètement. On vit comme une illumination et on se dit : « Ah. J’ai été le créateur de tout ça. J’ai soutenu mes propres problèmes. J’ai été le vaisseau. J’ai porté ma souffrance moi-même. »

Il est certains, qu’on a grandis dans différentes sortes de souffrances. Mais, maintenant, il est temps de devenir et d’exploiter le sage qui vit en nous. Et là, dans cet instant, on sait que c’est assez, c’est fini, c’est terminé. On comprend enfin que nos souffrances n’étaient qu’une illusion.

Alors, vous allez voir que vous n’arriverez pas à maîtriser ces trois aspects de manière égale. Mais, vous devez absolument continuer de travailler les trois. Et, vous devez le faire en même temps.

RÉCAPITULONS

  • Vous devez relâcher les souffrances de l’esprit.
  • Vous devez reconnaître la vérité en pratiquant la pleine conscience et voir la folie dans laquelle on baigne.
  • Aussi, pratiquez une forme de détente pour reconnaître la douleur psychologique qui se traduit par une douleur physique ET libérer cette douleur.

Vous avez peut-être remarqué que je ne les ai pas énumérés dans le même ordre que celui du texte. Je veux que vous soyez bien conscient que ce ne sont pas des étapes qui doivent se faire une après l’autre, mais c’est un art de vivre qui se pratique ici et maintenant dans le moment actuel. Certains jours vous n’arriverez qu’à pratiquer un seul aspect et certaines autres fois vous arriverez en pratiquer plus d’un. C’est parfait ainsi.

Pour visiter mon site : moiutlime.com

PUBLICITÉ PAYANTE FB

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".