Partenaires Positifs

Manipulation de masse

Citation Les 10 stratégies de manipulation de masse de Timsit

Les 10 stratégies de manipulation de masse de Timsit

En 2002, l’écrivain français Sylvain Timsit a créé une liste de 10 stratégies de manipulation de masse utilisées par les pouvoirs politiques, économiques et médiatiques pour contrôler le public. Les 10 stratégies seraient appliquées pour contrôler la société.

Nous sommes là dans le contexte de l’existence supposée du Nouvel Ordre Mondial (NWO – New World Order), une théorie du complot qui a ses défenseurs. Cette liste est toujours un argument très puissant et valable à prendre en considération. Le but de ces stratégies, selon l’auteur, est de créer des individus dociles, soumis et obéissants.

Si vous êtes un de mes lecteurs fidèles, vous savez que j’écris beaucoup concernant les relations toxiques, les pervers narcissiques, les mentalistes et la manipulation émotionnelle. Cela est sans compter mes 25 années d’expérience en marketing qui mon fait prendre conscience à quel point la publicité et la vente ressemble beaucoup à une forme de manipulation du subconscient. J’ai donc développé avec le temps un sens très critique de la manipulation sociale qui nous entoure au quotidien et la liste de Timsit porte à réflexion puisque dans certains points, cela ressemble beaucoup à différentes techniques de manipulation émotionnelle, de marketing et de vente.

Voici 10 stratégies de manipulation de masse :

1. La stratégie de la diversion. La stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants décidés par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes.

2. Créer des problèmes, puis offrir des solutions. On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter.

3. La stratégie du dégradé. Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans.

4. La stratégie du différé. Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse, mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur.

5. S’adresser au public comme à des enfants en bas âge. La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, comme si le spectateur était un enfant en bas âge ou un handicapé mental.

6. Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion. Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. Les médias le savent et font donc appel aux émotions du public. Ils essaient d’empêcher les gens de penser de façon critique; ils essaient de contrôler leurs pensées. Rappelez-vous à quel point la peur peut être puissante.

7. Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise. Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. Les garder isolés des connaissances nous rend plus faciles à manipuler et éloigne l’insubordination et la rébellion.

8. Encourager le public à se complaire dans la médiocrité. Les émissions proposées à la télévision correspondent-elles à ce que veut le grand public? Où nous sont-ils imposés par les médias ? Regardons-nous réellement ce que nous voulons regarder, ou ce qu’ils veulent que nous regardions? Le consumérisme et la banalité nous hypnotisent. Par conséquent, nous ne nous soucions pas de notre environnement, ayant été formés pour être médiocres.

9. Remplacer la révolte par la culpabilité. Faire croire aux individus qu’ils soient seuls responsables de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’autodévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!

10. Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

J’ai partager avec vous cette liste pour vous offrir un point de vue différent de ce que nous voyons généralement dans les médias, mais ceci est avant tout une théorie non prouvée qui est davantage soutenue par les fanatiques de théorie du complot.

Personnellement, je crois qu’il y a du vrai, qu’il y a matière à réflexion, mais il faut toujours relativisé et ne pas se laisser aller à la polarisation extrémiste. Bref, il faut avoir du jugement et ne pas se laisser envahir par la peur, qu’elle provienne de cette liste … ou des médias !

Francis M.

Ajouter un commentaire