Enracinement en soi

Citation Savoir s’enraciner en soi.

Savoir s’enraciner en soi.

Même si j’avance en âge, je continue à cheminer et à chercher des réponses au fond de moi.

Pour moi, ce travail d’une vie est essentiel, par souci de continuer à m’améliorer, à retirer de moi des fausses-croyances, des résistances, de la rigidité et afin de poursuivre mon élévation de conscience de l’être unique que je suis (que nous sommes tous et toutes, chacun(e) à notre façon).

J’ai souvent déménagé dans ma vie pour toutes sortes de raisons. Je croyais encore assez récemment que j’avais « enfin » trouvé mon endroit de rêve. En fait, c’est le cas d’une certaine façon, car j’ai réalisé un grand rêve en 2013, celui d’habiter devant un lac dans un décor paradisiaque où je croyais m’être enracinée assurément! J’y ai habité de 2013 à 2017.

Il s’avère que la vie me fait comprendre que non puisque je suis toujours en changement. En fait, je suis en route vers d’autres changements de vie.

Je suis dans l’impermanence et dans le changement. Je choisis d’accepter que je sois un être de changement et que la seule chose qui ne change pas dans la vie ce soit le changement, n’est-ce pas?

Je comprends que les rêves sont faits pour être réalisés et non pour s’y attacher.

Je fais le constat que je n’ai pas à chercher à m’enraciner à un endroit plus qu’à un autre nécessairement, mais j’ai avantage à m’enraciner en moi cependant.

Eh oui, prendre bien racine en moi. Rester connecté à l’être unique que je suis.

Développer le réflexe d’être ici et maintenant afin de suivre ma voie sans résistance et Dieu sait combien c’est insidieux des résistances!

Je comprends que j’ai acquis beaucoup d’expériences. Tout au long de ces années vécues à  vivre ce rêve d’habiter devant un lac, j’ai découvert de multiples potentialités en moi que je  ne connaissais pas ou que je ne reconnaissais pas.

Donc je ne l’aurais pas réalisé en vain ce rêve,  bien au contraire, j’en ressors transformée.

La vie m’amène ailleurs maintenant et j’ai le goût de lui faire encore confiance en me laissant guider vers autre chose, tout en travaillant ma capacité à demeurer enracinée en moi.

Je réalise qu’effectivement, le fait de ne pas rester attachée aux biens, aux endroits, aux gens me fait sentir plus légère, plus libre.

Car j’ai compris que l’attachement amène la souffrance.

Ne pas rester attaché à quelqu’un veut dire pour moi que chaque personne dans la relation est autosuffisante, possède une indépendante et une autonomie suffisante pour être heureuse par elle-même.

Un jour quand je me questionnais intérieurement parce que je change assez souvent d’endroit (si je me compare à d’autres) j’ai comme entendu ma petite voix intérieure me dire; « tu es un être adaptable ».

À ce moment, j’ai cessé de me sentir « pas normale » d’avoir besoin régulièrement de changements, comme de changer de lieux physiques ou changer de travail. De toute façon, j’ai compris qu’il n’y a rien de pire que de se comparer à un autre, aux autres n’est-ce pas?

En fait, je comprends qu’à l’intérieur de moi, il y a une grande aventurière. C’est un peu ironique quand j’y pense comme il faut parce que plus jeune, j’étais tellement peureuse.

Oui j’ai appris à découvrir ma propre Indiana Jones féminine (sourire). Cette femme qui aime les défis qui lui permettent de sortir de sa zone de confort et l’amènent toujours plus haut, toujours plus loin en elle.

Wow, quel chemin parcouru, « Au cœur de soi! » (Je fais référence ici au livre que j’ai écrit).

C’est fantastique toutes les découvertes que je peux faire lorsque j’accepte de cheminer au sein d’un développement personnel. Je suis heureuse et je flotte dans la gratitude d’avoir investi en moi afin d’avoir la chance de laisser émerger tous ces trésors qui étaient enfouis et qui me font sentir tellement mieux maintenant.

Être enracinée en moi me fait sentir plus forte, plus audacieuse, plus confiante en mes moyens. Tout cela contribue à une élévation de mon être de façon extraordinaire!

Je mets de plus en plus de souplesse dans mes pensées, ce qui éloigne les difficultés, la souffrance, car c’est souffrant la rigidité!

Les gens qui manquent de souplesse dans leur corps manquent souvent de souplesse dans leurs pensées, as-tu remarqué? Pense à quelqu’un que tu connais et qui a de la difficulté à changer d’idée par exemple. Un peu comme quand on dit; « tu es bien entêté »! Cette personne fait preuve de rigidité et non de souplesse dans sa ou ses pensées et souvent on peut remarquer le manque de souplesse dans son corps aussi.

Je m’enracine en moi, alors, peu importe où je suis, avec qui je suis, je demeure ce que je suis.

Un être adaptable et en changement!


S’éveiller pour s’élever

Carole Dionne
Guide en déblocage émotionnel
Formatrice-conférencière-auteur-communication intuitive
www.caroledionne.com

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2310 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !