Citation Sexualité, fantasmes et dépendance affective

Sexualité, fantasmes et dépendance affective

La sexualité, les fantasmes, l’amour voila bien des sujets passionnants, source potentielle de dysfonctionnements dans certaines relations toxiques mais aussi bien heureusement de… plaisirs, pas simplement physiques.

« On doit s’efforcer de voir le sexe comme une offrande, ouvre sans crainte la boite secrète de tes fantasmes ».
– Paulo Coelho

L’amour et la sexualité peuvent ouvrirent une porte à toutes forme de perversions, ou pas. Je ne peux que constater au travers de mon histoire que tout peut être « simple » dans la vie, à partir du moment la confiance en soi et toute forme de dépendance son exclues de votre vie.

Et si débarrassés de vos croyances limitantes, de vos peurs et autres tabous construits, entretenus par votre apprentissage, après avoir suffisamment travaillé sur vous, vous pouviez imaginer que vous avez le droit de vous ouvrir à la possibilité que tout est possible en matière de relations amoureuses?

La première des choses à savoir appliquer

La première des choses à savoir appliquer c’est dire non, ou oui, pas uniquement pour les relations sexuelles! Vos comportements, vos pratiquent dans les relations intimes sont totalement et complètement parallèles dans vos différents domaines de vie. Discutez-en avec votre petite voix intérieure, vous pourriez certainement comprendre beaucoup de choses sur vous-même.

Tout le monde possède sa carte du monde et le sexe n’a aucune limite si ce n’est le respect; respect de soi-même et de son partenaire. C’est possible uniquement si vous vous connaissez suffisamment et que vous êtes capable d’exprimer vos désirs, vos envies, vos fantasmes et aussi vos limites, clairement définies, en accord avec vos valeurs.

La sexualité et la dépendance affective

J’étais dépendant affectif et j’ai appris que les pratiques sexuelles sont merveilleuses si et seulement si la relation qui est la votre ne ressemble en rien a une relation toxique ou les partenaires agissent, parfois inconsciemment, dans un but de contrôle et de domination du partenaire. Le mensonge la tromperie, la frustration, les stratégies « défensives » conduisent à un des situations quelquefois tragiques.

Dans ce cas, la sexualité, les fantasmes prennent le visage de comportements souvent obsessionnels ou compulsifs ou le triangle de Karpman prend tout son sens. Souvent l’un ou l’autre partenaire, par exemple, si vous avez un conjoint et que vous fantasmez parfois sur une autre personne, vous n’avez pas à vous inquiéter. Toutefois, si vous vous imaginez constamment en train d’avoir des rapports sexuels avec cette autre personne, surtout si vous commencez à le faire lorsque vous êtes en intimité avec votre partenaire, alors votre fantasme est devenu un mécanisme de défense pour éviter de faire face à de vrais problèmes.

Tout d’abord, arrêtez de fantasmer et  analysez votre relation. Êtes-vous ennuyé ? Êtes-vous contrarié ? Fantasmer sur une autre personne est-il un moyen de ne pas entrer en intimité avec votre partenaire ? Le fait de vous servir du fantasme pour gérer vos problèmes n’est pas mauvais en soi, mais cela peut vous faire éluder le véritable malaise. Vous ne pouvez pas arranger les choses dans votre relation sans analyser de façon objective la situation.

Fantasmes et dissociation

Lorsque vous vous dissociez, vous vous sentez déconnecté de ce qui se passe. Je sais très bien que les victimes de traumatismes vivent ce type d’expériences. C’est un peu comme la double dissociation utilisée en PNL pour travailler sur des événement très inconfortables.

Vous pouvez avoir la sensation de voir de loin ce qui se passe dans votre corps, inconsciemment. C’est un système de défense et c’est ok, mais vous devez et pouvez changer cela pour vous sentir de mieux en mieux. Avoir des fantasmes est un moyen de communiquer avec son partenaire et d’avoir une vie sexuelle épanouie mais si vous ressentez un peu comme une absence, un peu comme une transe hypnotique qui vous éloigne de l’instant présent, déconnecté ou dissocié, vous devez choisir d’en parler à un professionnel.

Si vos pratiques sexuelles deviennent un moyen d’essayer de fuir un mal-être ressenti au quotidien, travaillez sur vous. Investissez en développement personnel pour apprendre à vous connaitre davantage. Trop de relations toxiques gâchent le bonheur que vous méritez et le sexe n’est pas un outil de dissociation qui vous éloignera de vos problèmes, bien au contraire.

Même si vous ne le savez pas encore, savoir vivre complètement et totalement l’instant présent, dans chaque domaine de votre vie en exprimant naturellement, simplement, de manière claire vos besoins, sans mensonge, sans aucune manipulation, ouvre la porte à une paix intérieure et au bonheur que vous méritez.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire mon article5 conseils pour ne pas laisser le manque d’amour de soi nuire à votre relation amoureuse

Belle journée

François Fortin
Expert contre la dépendance affective

P.S.: Suivez-moi sur Facebook pour plus d’inspirations sur une sexualité saine et la dépendance affective

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!