Le corps a le dernier mot ou presque!

Le corps a le dernier mot ou presque!

Le corps a le dernier mot ou presque!

Il y a des vérités qui font l’unanimité et la prochaine en fait partie  «  Si vous ne prenez pas le temps de vous mettre en forme, vous devrez prendre le temps d’être malade ».  A partir de la cinquantaine, à peu près tous sont sujets à voir venir des symptômes de l’usure du corps, en d’autres termes, ce qu’on appelle la maladie.

Dans mon travail, je vois régulièrement des gens qui ont différents types de problèmes physiques et psychologiques.   Comme pour tout le reste, il n’y a pas d’absolu pour ce qui est de la santé.  On peut avoir eu d’excellentes habitudes de vie et se retrouver avec un cancer ou d’autres problèmes de santé.

L’équilibre n’est pas seulement un état d’esprit, c’est également un état physique.  De fait, notre corps est fait pour appuyer notre esprit.  Dans son livre sur le bonheur « Molécules heureuses », le Dr. Candace Pert a traité du lien corps-bonheur et dit que lorsque nous sommes heureux, nous sommes alertes et remplis d’un pétillement de « sucs de bonheur » ces composés chimiques que produisent notre corps et notre cerveau et qui sont à la base de nos expériences positives.

Il n’y a pas de drogues plus puissantes que celles qui sont déjà présentes dans notre cerveau.  Plus de 100 000 réactions chimiques s’y produisent à chaque seconde.  Votre cerveau renferme une véritable pharmacopée de drogues naturelles qui induisent le bonheur; les endorphines (des analgésiques trois fois plus puissantes que la morphine) de la sérotonine (qui atténue naturellement l’anxiété et soulage les symptômes de la dépression), l’oxytocine (l’hormone des liens affectifs) et la dopamine qui favorise la vivacité d’esprit

Mais il reste que si on prend un minimum de 30 minutes par jour pour soit courir, s’entraîner dans un gym, ou faire de la zumba, on met les chances de son côté.  Je dirais même qu’on se construit un compte de banque d’énergie où notre corps ira puiser quand on en a besoin c’est-à-dire de plus en plus souvent avec le passage des années.

Depuis une bonne vingtaine d’année, je suis membre d’un gym et si c’est possible, j’y vais chaque jour au moins 45 minutes et bien plus parfois.    Et je suis fière de dire que je suis en bien meilleure santé que lorsque j’étais plus jeune.  Il y a la fameuse approche dont le titre est Ecoute ton corps.  Oui, je veux bien et je me permets même de le remercier pour tout ce qu’il m’apporte à chaque jour.

Alors il m’arrive de faire un bilan comme un comptable,  je regarde l’énergie comme de l’argent.  J’ai mes deux colonnes de dépôts et de retraits.  Ça me permet de prendre conscience de ou va mon énergie.  Tout part des pensées.  Quelles sont les pensées que j’entretiens au quotidien?  En prenant le temps de juste m’observer quelques minutes lors d’une méditation, une marche, quand je m’arrête pour respirer, je prends conscience du bourdonnement intérieur de mes pensées et ça peut suffire pour identifier les pensées et croyances qui grugent mon énergie.

Il y a bien d’autres facteurs évidemment comme le sommeil, l’alimentation et c’est une bonne idée de prendre des notes pour ça également.

  Egalement, quand j’ai réalisé la différence que la consommation de sucre faisait dans mon énergie et mon humeur, j’ai eu moins d’attrait pour pas mal de choses et parfois je vois certains desserts comme de magnifiques sculptures de « sucre ».  Cette appellation me vient d’un ami végétalien et sur le coup,  j’ai trouvé ça exagéré mais finalement il avait raison.   Plus ça va et plus les gens mangent ou plutôt salivent vu l’aspect visuel de la nourriture bien avant de l’avoir dans la bouche et finalement dans l’estomac.

Je me rappelle que lors d’un assez long voyage, je devais prendre deux avions pour me rendre chez moi et donc, il y avait plusieurs heures oû les choix alimentaires étaient ceux des restos d’aéroports et j’ai  décidé de ne pas manger.  Une fois rendue chez moi au matin, j’étais en pleine forme et bien que le sommeil durant le vol soit rarement reposant il s’est avéré bien suffisant pour que je puisse faire ma journée de travail sans problèmes.

Et une conséquence jouissive de cette restriction est que quand vous mangez, c’est TELLEMENT BON PARCE QUE VOUS AVEZ VRAIMENT FAIM!  Je ne vous dis pas de vous restreindre tous les jours mais de temps en temps, ça va relancer votre énergie et le repos que vous donnez à votre système digestif vous aidera à avoir la tête plus claire et une meilleure concentration.  N’ayez pas peur du vide et vous vivrez plus de plénitude.  

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Vous étes invités à reproduire cet article en incluant le nom de l'auteur, un lien vers la source original
et la mention :" Article trouvé sur Les Mots Positifs.com".