Ouvrir son regard

Citation Comment ouvrir votre regard pour changer votre vie ?

Comment ouvrir votre regard pour changer votre vie ?

Pourquoi avez-vous parfois le regard fermé?

Quand vous avez la sensation d’avoir l’esprit trop encombré, c’est comme si une charge mentale pesait et vous vidait de votre énergie. Vous n’arrivez plus à penser clairement. Alors, vous réagissez émotionnellement à tout ce qui se passe. Un rien vous agace, vous perdez votre stabilité intérieure et tout vous dépasse. Vous ne  voyez plus que tout ce qui ne va pas et vous avez envie de « pester » après la Terre entière. Comme un aimant, vous semblez attirer à vous, toutes les personnes, comme vous,  négatives et de mauvaise humeur qui vous rejoignent dans cet état. Ensemble vous pensez vous répétez que tout va mal et que la vie est  un tunnel sans fin.

Vous cherchez pourquoi ça vous arrive, à vous ?

Pourquoi ça se répète, encore et encore ?

Pourquoi  vous n’arrêtez pas  d’entendre tous les malheurs du monde ?

On vous prend à témoin pour critiquer, on vous prend à partie sans raison, on vous parle mal, on vous blesse, on vous ignore, on vous délaisse et vous finissez la journée comme si le chaos s’était imposé à vous. Et vous vous demandez : « qu’est-ce que j’ai fait pour mériter cela ? » Vous vous sentez comme abandonné, découragé, dépité…Et vous avez l’impression que la vie s’acharne  sur vous encore et encore !

Et si tout cela n’était qu’une histoire de point de vue ?

« Quand vous focalisez sur ce qui ne va pas, votre regard se ferme. »

En effet, à vous concentrer sur les détails d’une situation difficile, vous en faites une problématique qui vous paraît de plus en plus grave. Comme vous vous identifiez à la situation, vous avez « le nez collé » à ce qui ne va pas, vous n’arrivez plus à voir de manière neutre. Par conséquent, tout vous paraît injuste, et vous vous sentez de plus en plus comme victime de la vie, des autres, du Monde.
Prendre du recul, c’est  se mettre à distance suffisante dans votre tête, pour regarder la situation sous tous ces angles, pour  ouvrir votre point de vue jusqu’à regarder  comme si tout se passait très loin de vous. Vous devenez ainsi neutre et votre regard s’élargit pour mieux comprendre. Et là, vous prenez conscience de ce qui vous appartient sur lequel vous pouvez agir, et de ce qui n’est pas de votre responsabilité et sur lequel vous n’avez aucune emprise. Du coup, soit vous agissez pour améliorer la situation parce que cela est possible, soit vous lâchez prise et vous laissez venir la solution la plus juste parce que vous ne contrôlez rien. Quand vous « défocalisez » votre  regard, un immense champ de perspectives apparaît, vous arrêtez de « zoomer » sur des détails inutiles et vous reprenez un point de vue plus global. Vous n’êtes plus alors victime de ce qui se passe mais vous devenez acteur de solutions possibles. Et vous apprenez à vous mettre à distance intérieurement pour ne plus être impacté.

Comment relâcher son regard pour accueillir ce qui est?

Cela demande obligatoirement un retour à soi, comme si vous sortiez de l’agitation extérieure pour vous recentrer sur l’essentiel. Faire la part des choses, c’est rendre à chacun ses difficultés sans vouloir trouver des solutions à  la place des autres. Il est important de comprendre  que chacun fait sa propre expérience de la vie, et que votre unique priorité c’est de vous occuper de vos propres leçons à retenir. Rien ne sert d’être une bonne oreille pour celui qui est fermé dans ses opinions. Vous n’avez pas à essayer de convaincre l’autre d’avoir raison, votre rôle n’est jamais de moraliser mais toujours de mener  chacun à une prise de conscience nécessaire  pour changer  sa manière de voir la vie et son rapport à celle-ci.

« Relâcher son regard, c’est avoir l’intention d’ouvrir ses yeux pas seulement pour « voir » mais pour  « regarder » plus profondément et de manière panoramique. »

Comme si, soudain, vous dépassiez l’angle de vue resserré qui est le vôtre pour élargir votre vue jusqu’à l’horizon et son infini. Du coup, cette ouverture vous permet d’observer la vie différemment, de voir le rôle de chacun, de ne plus vous limiter à une seule version des faits, mais de concevoir que quand vous ouvrez votre regard, vous pouvez mieux comprendre.

Avoir le regard éclairé, c’est permettre à chaque situation de s’illuminer à la lumière de votre non-jugement, comme si ce recul et cette neutralité ouvraient immédiatement la porte à une solution favorable et bénéfique.

Qu’est-ce qui vous empêche de vivre le regard plus ouvert ?

C’est avant tout votre état d’esprit : si vous avez souvent l’impression d’être étriqué dans votre tête, d’avoir trop de principes limitant ou si vous vous empêchez de voir  la vie en grand  avec tous ses possibles…

Si vous êtes parfois un peu fermé, posez-vous les questions suivantes : Quelle est votre humeur du moment ? Êtes-vous fatigué ou surmené? Avez-vous bien dormi, bien mangé ? Êtes-vous stable dans vos émotions ? Êtes-vous à fleur de peau ? Êtes-vous anxieux ?…

Cela vous permettra de mieux cerner votre rapport à ce qui vous environne et de ne plus vous en vouloir si soudain tout se ferme sur votre chemin mais de comprendre qu’il vous faut vite reprendre le dessus et regarder la vie de manière plus globale pour en voir toutes les nuances.

« Fermez les yeux, et relâchez  complètement votre corps dans l’immobilité et dans le silence puis laissez vos yeux  se détendre, se décrisper comme si soudain ils s’ouvraient en plus grand sans focaliser, sans juger, sans se concentrer, puis laissez agir les effets de ce relâchement corporel. Sentez votre visage se relâcher, votre mâchoire se desserrer,…Comme une impression de devenir plus léger… Percevez alors comme une vision plus large moins resserrée teintée de douces tonalités comme si vous regardiez la vie avec plus de confiance et avec plus de discernement . Savourez le plaisir de  retrouver  votre stabilité intérieure et ce, juste en relâchant vos yeux…C’est agréable, non ? Renouvelez autant de fois que nécessaire ! »

Par les temps qui courent, le port du masque fait que vos yeux sont l’unique moyen de communiquer avec les autres. Il est indispensable le soir venu, de relâcher cette tension oculaire que vous subissez tout au long de la journée. C’est nécessaire pour ne pas vivre  avec les yeux fermés sur un état d’esprit limité!

« Faites-vous du bien, relâchez vos yeux, ils deviendront  vos meilleurs alliés. Votre regard deviendra plus lumineux et plus souriant. Et vous sentirez comme un allègement mental et une ouverture vers une confiance renouvelée »

Maryse de Mes Mots de vie

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2678 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici