Pourquoi personne ne me comprend ?

Citation 11 façons de cesser le « Personne ne me comprend »

11 façons de cesser le « Personne ne me comprend »

« Personne ne me comprend et je déteste être incomprise. Personne ne me comprend peu importe mes efforts.  Personne ne me comprend et je ne sais pas pourquoi. Comment je peux te faire comprendre ? Comment je peux te montrer ? Je déteste tellement être incomprise. »

Avez-vous déjà entendu cette chanson de Meryl Streep « Nobody understands me » ?

Avez-vous aussi parfois ce sentiment d’incompréhension ?

Que ce soit avec votre partenaire, vos collègues de travail, votre patron, vos amies, votre famille ou votre entourage, vous vous sentez vulnérable, vous manquez de confiance en vous.

Vous avez cette sensation de non-appartenance, de ne pas être aimé/e.

« C’est dans ta tête » « Tu t’imagines qu’on te comprend pas, qu’on ne t’aime pas »

Vrai ou faux on s’en fout !

La tristesse, la frustration, la colère sont des sentiments réels.

Comment réussir à casser cette façon de penser, ce sentiment de ne pas être compris/e, aimé/e ?

Comment cesser ce cercle infernal de « Personne ne me comprend » ?

  1. Premièrement, déterminez la raison pour laquelle vous vous sentez incompris/e parmi les 5 raisons ci-dessous.
  2. Deuxièmement, utilisez une ou plus parmi les 11 techniques pour cesser le « on ne me comprend pas »

Les 5 raisons principales de « on ne me comprend pas » :

Raison 1 : Vous devez simplement apprendre à communiquer :

Parlez-vous d’une manière où vous vous contredisez à tout bout de champ ?

Ou dites-vous toujours l’opposé de ce que vous voulez vraiment dire ? Peut-être êtes-vous d’accord avec des choses auxquelles vous ne croyez pas vraiment, par envie d’être poli et accepté

Et les gens ont une idée totalement erronée de qui vous êtes vraiment.

Raison 2 : La dépendance affective :

Changez-vous de personnalité en fonction des gens avec qui vous êtes ?

Modifiez vous vos loisirs pour correspondre à l’autre personne ?

Etes-vous à la recherche de l’approbation des autres ?

Attendez vous la validation des autres au point que vous pouvez perdre de vue qui vous êtes ?

Et si vous ne savez pas qui vous êtes, il est difficile pour quiconque de vous connaitre et de vous comprendre.

Raison 3 : la peur d’être jugé :

Généralement, c’est un problème lié à l’enfance et à l’éducation.

Vous avez grandi avec le sentiment de ne pas être assez, de ne pas faire assez bien, de ne pas être à la hauteur.

Vous avez eu une enfance avec un fort sentiment d’échec.

Et cela vous a conduit à devenir un adulte qui cache certaines choses sur lui-même par peur d’être jugé par les autres, par peur d’être mis à l’écart.

En clair vous mettez un masque et vous choisissez ce que vous voulez révéler.

Raison 4 : la peur du rejet :

En gros, vous ne faites pas confiance aux autres.

Vous avez peur de l’intimité : vous associez rapprochement à abandon ou souffrance.

Et même si vous êtes quelqu’un d’extraverti et d’ouvert socialement parlant, vous ne laissez personne vous approcher et vous connaître vraiment.

Vous avez tellement peur d’être abandonné (à nouveau) que vous vous isolez volontairement et vous en souffrez.

Et je ne parle pas ici de la peur de l’intimité physique ou sexuelle, mais de la peur de l’intimité émotionnelle, sentimentale.

Raison 5 : le manque de confiance envers les autres :

Le manque de confiance envers les autres est un mélange des 2 précédentes raisons.

Si vous avez eu une enfance de maltraitance, si vos parents (dont le rôle est de protéger) vous ont fait souffrir physiquement, mentalement ou émotionnellement,

Inconsciemment, par peur d’être blessé/e, vous ne montrez pas votre vrai moi.

Vous l’avez compris : toutes ces raisons proviennent d’un manque de confiance en soi mais, aussi d’une faible estime de soi.

Ok maintenant vous allez me demander :

Comment je fais pour que les autres me comprennent si je coche une des 5 cases ?

Comment je me débarrasse de ce sentiment d’être incomprise ?

La plupart du temps la peur du rejet, la peur d’être jugé, la dépendance affective proviennent de notre enfance, de la façon dont nous avons grandi.

À l’âge adulte, nous trimbalons un paquet de fausses idées par rapport à nous-même.

Conséquence : nous nous sentons incompris.

Et ces croyances ne disparaissent pas sous l’effet d’une baguette magique ou d’une pilule miracle.

Mon conseil : faites-vous aider.

Par un coach, par un groupe de support, un thérapeute.

Laissez-moi vous raconter l’histoire de Delphine:

Delphine est une de mes meilleures amies (j’ai juste changé son nom pour l’article).

Delphine a eu une enfance malheureuse. Elle a été maltraitée physiquement, psychologiquement, émotionnellement.

Elle a grandi sans confiance en elle, sans grande valeur à ses yeux.

À l’âge adulte, Delphine s’est mariée et a eu des enfants.  Elle avait du mal à se rapprocher de ses propres enfants.

Elle les prenait dans ses bras, leur faisait des bisous et des câlins comme une mère DOIT se comporter sans ressentir le besoin.

Mais au fond d’elle-même, elle subissait un fossé profond entre elle et ses enfants. Certes, elle les aimait mais, n’éprouvait aucune connexion émotionnelle.

Atroce pour une mère (et pour les enfants !) . Elle a donc décidé de suivre une thérapie.

Voici le dialogue d’une séance (que Delphine m’a raconté) :

– Le thérapeute : décris ta zone de sécurité autour de toi.

– Delphine : facile, je suis à l’intérieur de murs de 5 m de haut, comme les remparts d’une forteresse.

– Le thérapeute : c’est ta zone de protection même vis-à-vis de tes enfants ?

– Delphine (honteuse) : oui. J’imagine ce qu’ils doivent ressentir face à moi. Ils n’ont pas envie de communiquer, de se confier. j’ai tellement besoin de changer cette sensation.

– Le thérapeute : effectivement, tes enfants ne comprennent pas ce que tu veux leur dire, leur faire passer. Ils perçoivent l’absence d’émotions et en souffrent. Toi aussi !»

Grâce à des techniques d’hypnose et d’ancrage, Delphine a réussi à transformer sa muraille de Chine en une barrière sympathique, fleurie. (selon sa propre expression 😊)

Vis-à-vis de ses enfants dans un premier temps.

La thérapie dans ce cas précis, a fonctionné mais, Delphine a eu un long parcours pour avoir confiance en elle et faire confiance aux autres.

Pour avoir de l’estime pour qui elle est. Pour accepter qu’on la comprenne.

Commencez par mieux vous connaître, Et vous établirez une connexion avec les autres,

Vous gouterez au sentiment d’être compris.

Et cette conscience va apporter une notion de valeur personnelle, augmenter votre estime de vous et renforcer votre confiance en vous.

Et vous sentir enfin perçu/e, écouté/e, compris/e et aimé/e.

Voyons les 11 façons de cesser le « on ne me comprend pas »

Façon 1 : Communiquez de façon claire

Faites attention à la façon dont vous parlez.

En premier comment vous parlez vous à vous-même ? Arrêtez-les : « Je suis nul/le alors »,« Ah je suis complètement idiot/e »

Une meilleure communication avec les autres passe d’abord par une meilleure communication avec soi-même.

Faites attention à la façon dont vous parlez :  parlez-vous vite ? Mangez-vous les mots ?  est-ce que vous êtes toujours d’accord avec votre interlocuteur dans une conversation ?

Faites attention aussi comment vous commencez vos phrases.
Dites-vous : « je pense, je ressens » ou bien « tu as dit, tu as fait » qui a un côté accusateur, agresseur.

Façon 2 : Le langage du corps

L’expression corporelle en dit plus sur vous que les mots.

Et notre cerveau retient inconsciemment plus les mimiques, les expressions du visage, des mains, la manière dont nous bougeons notre corps.

Quand vous parlez à un interlocuteur :

  • gardez vos mains ouvertes.
  • regardez la personne dans les yeux (sans la fixer comme un psychopathe 😂)
  • souriez
  • tenez-vous droit/e

Double effet : vous vous sentez mieux et vous envoyez le message :

« J’écoute, je comprends, je suis sincère, tu m’intéresses ».

Façon 3 : A la découverte de soi

Mieux vous vous connaissez et plus il sera facile pour les autres de vous comprendre.

Donc découvrez qui vous êtes :

  • faites une liste de ce que vous aimez.
  • prenez conscience de vos émotions,
  • écrivez vos affirmations positives
  • lisez des livres de développement personnel,
  • suivez des formations sur la confiance en soi,
  • écoutez des podcast…
  • faites de la méditation
  • écrivez vos ressentis sur un journal de bord

Façon 4 : Ayez de la gratitude

Au lieu de toujours regarder la moitié du verre vide, regardez la moitié pleine.
Prêtez attention à ce que votre entourage vous apporte.

Est-ce que votre copine vous écoute ?

Est-ce que votre mère consacre du temps à vous aider ?

Faites une liste de gratitude pour ce que les gens vous donnent.

Façon 5 : Demandez comment on vous perçoit :

C’est la meilleure façon de commencer.

Demandez à votre entourage, aux personnes qui vous connaissent assez longtemps, en qui vous avez confiance et qui sont sincères avec vous (pas les flatteurs ou les « dévaloriseurs », ok je l’ai inventé celui-là 😂) :

« As-tu l’impression de me connaitre ?»

Vous serez surpris/e des résultats.

Façon 6 : Changez votre état d’esprit

Vous repérez le  » je suis incompris/e, personne ne me comprend » monter progressivement ?

Prenez du recul. Faites quelques exercices de respiration profonde, mettez-vous dans un état plus calme et serein.

Et posez-vous la question : suis-je vraiment incompris/e ? Est-ce le fruit de mon imagination ?

J’ai eu une journée de merde. Peut-être je ne vois pas comment les autres essayent de me comprendre.

Facon 7 :  Sortez de votre état de victime

Arrêtez de vous lamenter sur votre sort, de vous poser en victime, de vous dire qu’il n’y a rien à faire, que vous avez déjà tout essayé.

Arrêtez de vous plaindre en permanence et de vous rabâcher « personne ne me comprend. »

  • Ça fait détaler les autres (personne n’aime les geignards)
  • C’est aussi une fuite en avant pour vous : assumez votre vie, prenez la responsabilité de vos choix, des personnes avec qui vous voulez être,

Faites que les autres vous comprennent pour qui vous êtes vraiment.

Façon 8 : Utilisez-le «et si »

Vous vous sentez incompris/e.

Et si on vous comprend, quelle sera votre réaction ?

Pensez-y, réfléchissez. Agirez-vous différemment ? Serez-vous moins distant/e ?

Au lieu de partir en colère et énervé/e, essayerez-vous de rester et de parler ?

Ecrivez votre scénario du « et si » 😊

Façon 9 : Comprenez-vous les autres ?

Si vous vous sentez incompris/e il y a fort à parier que vous-même ne comprenez pas les autres.

Prenez conscience de votre manière d’écouter.

Si votre partenaire vous raconte par exemple un événement qui s’est passé au travail, prenez-vous la peine de l’écouter jusqu’au bout ou bien enchaînez-vous directement sur votre journée ?

J’avoue que j’ai cette tendance. Je réponds avant la fin de la phrase de mon interlocuteur !

Je l’ai réalisé et quand je me surprends en train de vouloir le faire, je m’arrête avant de parler et j’écoute.

Ça me demande un effort surhumain de patience et de maitrise de moi 😅 !

Essayez-vous aussi.

Façon 10 : Vous êtes unique

Chacun de nous est unique. Chacun de nous a sa propre personnalité.

Et comme il n’est pas possible d’être parfait, il n’est pas possible de comprendre quelqu’un totalement.

Comme il n’est pas possible que quelqu’un vous comprenne intégralement.

Façon 11 : Travaillez votre estime de vous

Pour être compris des autres, pour ne plus se sentir incompris, vous devez croire que vous méritez d’être compris/e.

Et pour croire que vous méritez quelque chose, vous devez avoir de l’estime de vous.

Donc arrêtez de vous rabaisser, de vous dévaloriser en permanence, de vous dire que vous êtes nul/le. Vous avez certainement fait des choses bien dans votre vie et ces choses-là vous devez vous les remémorer.

Et vous sentir bien avec vous-même.

Et si quelqu’un vous fait des compliments, acceptez-les. Vous les méritez.

Estime de soi et acceptation de soi :

 Vous pouvez tourner dans tous les sens.

Se sentir ou être incompris provient d’un manque d’estime de soi.

Même plus : d’un manque d’acceptation de soi.

La différence ?

L’estime de soi est la valeur que vous vous donnez en comparaison aux autres dans tous les domaines :

  • L’apparence physique
  • L’intelligence
  • La créativité
  • La façon de communiquer
  • Les valeurs morales
  • Le rang social
  • …….

Mais il suffit d’un petit grain de sable dans les rouages et hop ! on se sent coupable, minable……

L’acceptation de soi (ou confiance en soi) est votre valeur intrinsèque.

Les événements extérieurs dans votre vie n’ont pas d’impact sur votre niveau de bonheur, de joie.

Vous savez que même si vous perdez votre job ou votre conjoint ou conjointe vous quitte, cela ne diminue en rien qui vous êtes.

Grâce à la confiance en soi, vous réussissez à surmonter les obstacles de la vie sans vous remettre en question.

Merci pour votre temps et votre attention.

Cet article vous a plu, contribuez en laissant un commentaire ou posez-nous une question.

Nous comptons sur vous pour faire passer le mot 🤩. Partagez


🎁 Vous souhaitez en savoir plus ? Téléchargez votre bonus gratuit sur la confiance en soi


Vous souhaitez passer à l’action et avoir enfin confiance en vous et changer votre vie, découvrez notre formation à venir : « Challenge des 21 jours pour avoir confiance en vous »

Article inspiré de : https://www.harleytherapy.co.uk/counselling/nobody-understands-me.htm

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Nous recommandons

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2588 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Top articles

Vous aimerez aussi