Relations toxiques

Citation Tourner la page de votre ancienne relation

Tourner la page de votre ancienne relation

Un sevrage pour bien démarrer !

Etre confronté(e) à une rupture dans sa vie, c’est ce qui arrive à la majeure partie d’entre nous : à un moment ou un autre, nous aurons le cœur brisé.

Partante pour la désintoxe ?

Lorsque votre cœur est brisé, la capacité de réflexion sur laquelle vous comptez d’habitude vous conduira à maintes reprises sur la « mauvaise route » : vous ne pourrez simplement plus vous fier à votre cerveau !

Des études montrent en effet, que lors de l’interruption d’une relation amoureuse notre cerveau déclenche les mêmes mécanismes que ceux déclenchés chez les toxicomanes privés de cocaïne ou d’opiacés lors d’un sevrage ou chez les alcooliques privés d’alcool ! Vous voyez le tableau !

Qu’est-ce qui nourrit notre addiction ?

Les toxicomanes connaissent leur état et savent quel est l’impact d’un « shoot » sur leur comportement.

Pour les « amoureux » cet état addictif n’est pas conscient. Il est donc nécessaire de réaliser une chose : aussi incontestable que puissent être nos envies, ressasser les souvenirs, chaque message envoyé, chaque seconde passée à traqué votre ex sur les réseaux sociaux …sont autant d’actes qui ne font que nourrir votre « addiction », en vous enfonçant chaque fois un peu plus dans une souffrance émotionnelle. Cela retarde et complique votre « guérison ».

Le début de la cure

Quitte à chercher dans vos souvenirs, plutôt que de vous demander « pourquoi ?», il serait beaucoup plus constructif de se demander « pour quoi ? » votre relation a pris fin.

Effectivement le « pourquoi ? » vous pousserait inexorablement à demander à l’autre de se justifier et pire vous pousserait à vous justifier !

Le « pour quoi ? » au contraire vous permet de comprendre le mécanisme mis en place lors de la séparation et d’identifier les besoins qui n’ont pas été nourris, pour l’un et l’autre, dans votre relation. La compréhension est indispensable afin de pouvoir tourner la page et d’envisager une reconstruction fondée sur de bonnes bases.

Pourtant on résiste !

Seulement voilà, lorsqu’une explication simple et honnête s’offre à nous, nous la rejetons en bloc !

Une rupture entraîne « un drame émotionnel » et notre cerveau nous pousse à penser que les causes doivent-être au moins, sinon plus dramatique encore, que le drame lui-même !

Cet instinct est si fort qu’il pousse les plus raisonnables et les plus mesurées d’entre nous à échafauder des scenarios pavés de conspirations et de théories imaginaires, en fait il n’en est rien.

Souvenez-vous Mesdames, lorsque votre conjoint rentrait en vous demandant « qu’est-ce qu’on mange ? », vous compreniez peut-être : « qu’est-ce que tu as foutu de ta journée, le frigo est vide ! », alors que le message était tout simplement « j’ai faim », l’exemple est caricatural, mais je suis à peu près certaine qu’il parle à toutes !

Il en va de même pour la rupture : lorsque que vous dites ou que vous entendez «  je ne t’aime plus », cela veut simplement dire « je ne t’aime plus » .

Alors on fait quoi au juste ?

Bien sûre, surmonter une rupture n’est pas un voyage de villégiature, c’est une bataille et votre meilleure arme est votre raison !

Gardez en mémoire qu’aucune explication ne sera satisfaisante, donc n’en cherchez pas : la peine que vous éprouvez est tout, sauf rationnelle.

Deux solutions s’offrent à vous : soit vous acceptez l’explication que l’on vous donne, soit vous vous forgez votre propre explication si elle vous convient mieux. L’idée ici n’est pas de trouver un responsable mais de clore le débat : c’est la clé pour résister à cette « addiction ».

Qui est votre meilleure alliée ?

La chose la plus importante dont vous avez besoin : avoir envie de vous libérer !

Tant que vous n’aurez pas accepté que cette partie de votre histoire a pris fin, vous allez vous nourrir d’espoir et dans ce cas, votre reconstruction sera d’autant plus retardée.

L’espoir peut être terriblement destructeur lors d’une séparation.

Ne vous trompez pas d’adversaire : votre « ex » est déjà loin, le livre est déjà écrit, c’est un fait et on ne se bat pas contre un fait. Votre véritable adversaire, c’est votre état d’esprit et vous devez rester assidue pour gagner cette bataille qui est la vôtre. Nous vous fournissons des outils, choisissez celui qui vous convient, vous êtes des Amazones, vous pouvez combattre et vous allez « Gaie-rire » !

Avant de commencer, posez-vous les bonnes questions (qui peuvent fâcher ! )

  • Vous envoyer des messages à votre ex, allez régulièrement sur ses profils Facebook, Instagram… Que cherchez-vous au juste ?
  • Quel bénéfice en tirez-vous ?
  • Qu’est-ce que cela vous fait comprendre ?
  • D’après-vous, dans votre vie de couple, vos besoins étaient-ils pleinement comblés ? (épanouissement personnel, intime, sécurité, liberté d’action….) Comment les avez-vous exprimés ?
  • Quels étaient les besoins de votre conjoint ? Comment les a-t-il exprimés ?
  • Quelle explication vous a-t-on donnée ?
  • Quelle est votre explication ?
  • En quoi est-elle plus acceptable pour vous ?
  • Sur une échelle de 1 à 10, 10 étant le plus fort, où se situe votre envie de vous libérer de votre histoire ?
  • Êtes-vous partante pour l’aventure ?

Béatrice GABOYARD

Les ZamaZones

Article inspiré de la conférence TED « How to heal after a breakup »de Guy WINCH Psychologue

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!