Comment gérer une compulsion alimentaire ?

Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Aurélia Ryckebusch! Commentez cette vidéo sur YouTube

Annonces de Aurélia Ryckebusch

Comment gérer une compulsion alimentaire du mieux qu’on peut ?

Il existe des solutions pour vous aider à mieux gérer vos crises de compulsions alimentaires : des solutions à court terme comme la dégustation en pleine conscience. MAIS AUSSI à long terme en découvrant ce quelles sont les peurs, les croyances, les émotions qui se cachent derrière ce besoin impérieux de manger que l’on nomme « compulsion alimentaire ».

Il faut agir sur les deux tableaux si vous souhaitez voir vos crises diminuer. Cela suggère un travail sur soi, ses vieilles blessures, ses croyances alimentaires, connaitre ses valeurs…

Comment gérer ses compulsions alimentaires : qu’est-ce qui nous fait craquer ?

Déjà, ce qu’il faut savoir, c’est que les compulsions alimentaires sont régies par plein de choses différentes et ça va dépendre de chaque personne, chacun doit trouver sa solution, je ne peux pas vous en imposer une, je peux juste vous aider à trouver celle qui est faite pour vous.
La première chose c’est d’essayer d’identifier quel a été l’événement, la cause de cette compulsion. Bien souvent c’est pas parce que vous avez faim, au contraire c’est parce qu’il y a une émotion derrière, quelque chose qui a engendré un mal-être et vous avez tellement été conditionné, ça a été une habitude alimentaire, de gérer ce mal-être par l’alimentation. Du coup, qu’est-ce que vous faites ? Vous mangez. Et en général vous mangez des aliments qui vous font plaisir, qui vous réconfortent. Chaque personne a des aliments réconfortants différents d’ailleurs.
Les aliments peuvent changer en fonction de la cause. Si vous vous ennuyez, vous pouvez être attirée par du chocolat, et si vous êtes en colère, vous pouvez être attirée par du fromage par exemple. Donc, c’est à vous de réfléchir sur l’origine de cette compulsion, qu’est-ce qui vous a poussé à manger quelque chose alors que vous n’aviez pas faim.

Qu’est-ce que votre corps vous a envoyé comme message, qu’est-ce que vous avez essayé de camoufler ? Qu’est-ce que vous avez essayé de régler par la nourriture plutôt qu’en faisant autre chose ? C’est déjà la première clé, la première chose à faire quand on est sujet à des compulsions alimentaires.

Comment gérer ses compulsions alimentaires : un outil pour mieux se connaitre et se comprendre

C’est très difficile, pour ça, idéalement il faudrait tenir un journal de bord, c’est pratique de noter les choses pour mieux se rendre compte. C’est important de faire le point là-dessus, d’autant plus que parfois la cause peut avoir lieu plus tôt.

Par exemple, vous vous êtes embrouillée avec votre patron le matin, il vous a dit que vous étiez trop lente au travail, ça vous a énervé, vous avez senti de la honte, de la gêne, de la colère. Et ça vous a miné toute la journée. Vous n’y avez pas forcément repensé dans la journée mais mine de rien ça a vachement influencé sur votre journée, votre caractère, votre moral par rapport aux autres personnes, à vos collègues.

Et en fait, c’est seulement en rentrant à la maison, une fois que vous êtes dans votre cocon, dans votre sécurité, seules avec vous-même et c’est là où vous allez craquer et finalement, la cause de ce craquage, elle date du matin. Donc ça peut être parfois compliqué de trouver la cause réelle, c’est pour ça que c’est important de pouvoir noter, parce que parfois on se rend compte des choses qu’en notant, et on peut se rendre compte qu’il y a des choses récurrentes qui reviennent.

Et le fait de savoir ça, de se rendre compte, ça permet de mieux accepter, déjà d’accepter qu’on est humain et qu’on a des émotions et que c’est sain et naturel. Et ça permet par la suite, quand vous continuez le travail, les prochaines fois où vous avez ce genre de situation, vous vous dites « bah mince, j’ai l’habitude de craquer dans ce genre de situation, là j’ai ce genre de situation, qu’est-ce que je pourrais faire pour me détendre autrement, pour me réconforter, me donner de l’amour, de la bienveillance pour moi, autrement qu’en mangeant ».

Déjà, la première étape, c’est d’essayer de reconnaître, de voir quelles sont les causes de ces compulsions, c’est un travail qui peut durer longtemps, et en général c’est mieux de se faire aider pour voir tous les aspects du problème (et en particulier ceux qu’on ne veut pas voir!)

A ce sujet, j’ai créé un guide sur les compulsions alimentaires, sur le fait de savoir les gérer, où je vous donne des astuces et des exercices, des astuces en fonction des situations, même si je vous l’ai dit, la solution c’est vous qui l’avez et vous qui la créez, mais c’est déjà un premier pas et un premier travail sur comment gérer ses pulsions, une fois qu’elles sont là, et comment on peut les éviter si on peut les éviter.