Comment vaincre l'obsession avec la nourriture ?

Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Aurélia Ryckebusch! Commentez cette vidéo sur YouTube

Annonces de Aurélia Ryckebusch

Mes 3 solutions pour que la nourriture ne soit plus une obsession au quotidien

Vous savez ce qu’il faut manger mais c’est plus fort que vous ? Vous avez perdu du poids et pourtant vous n’êtes toujours pas heureuse ? Et si vous étiez obsédée par la nourriture ?!

Dans cette vidéo je vous dévoile mes 3 meilleurs conseils pour vous aider à déculpabiliser, et ne plus être obsédée par la nourriture. Ces conseils ont grandement aidé mes clientes que j’accompagne en privé et ils sont applicables dès maintenant !

1ère solution pour que la nourriture ne soit plus une obsession : Accepter que la nourriture soit attirante !

Oui ça parait bête et pourtant on oublie très souvent que ce qui fait que dans certains cas la nourriture nous obsède c’est aussi parce que la nourriture c’est bon ! Nous avons 3 besoins fondamentaux à remplir pour être heureux :

  • le besoin énergétique pour combler notre Corps
  • le besoin de plaisir pour combler notre Tête
  • le besoin d’amour pour combler notre Cœur

La nourriture, à elle seule, peut combler ces 3 besoins fondamentaux : normal qu’elle soit si attirante !

Le besoin énergétique est logique me direz-vous. Le besoin de plaisir est lié à la qualité gustative du produit, s’il est bon, bien cuisiné, frais…etc. Il est très différent d’une personne à l’autre : les goûts et les couleurs ça ne s’explique pas ;-). Enfin le besoin d’amour peut s’expliquer par le caractère émotionnel de la nourriture, l’évocation d’un souvenir heureux de l’enfant qui sera ravivé par la nourriture : la fameuse Madeleine de Proust.

Et bien évidemment s’il vous arrive d’être en déficit dans un de ces besoins, le corps va tout naturellement chercher à compenser.

Un exemple si vous êtes obsédée par la nourriture à tel point que vous n’y prenez plus aucun plaisir, que toute votre vie tourne autour de cette obsession et que cela gâche tous les petits moments de votre quotidien qui pourrait vous apporter du plaisir. Alors il se peut aussi que votre corps cherche à compenser ce déficit en remplissant sa jauge « énergétique » en mangeant plus pour avoir plus d’énergie ET/OU en remplissant sa jauge « amour » en devenant dépendant des autres, en leur donnant beaucoup pour recevoir de l’amour en retour. Il en va de même pour des déficit dans les autres besoins, je pense que vous avez compris le principe ^^

ATTENTION ; Je ne parle pas ici des explications physiologique et biologique du phénomène de restriction car j’en ai déjà parlé dans d’autres vidéos. Mais l’on voit aussi ici l’importance du psychologique qui a lui aussi une très grande influence sur notre comportement alimentaire.

2ème solution pour que la nourriture ne soit plus une obsession : Prendre de la hauteur sur le problème

Pourquoi ? Parce que la nourriture n’est pas un problème mais la solution que vous avez mise en place pour soulager un mal-être psychologique, une restriction physique… Si vous restez focus sur le « problème » (qui n’en est pas si vous me suivez!) alors vous ne pourrez pas voir ce qui se cache derrière, les multiples causes qui misent bout à bout font que la seule solution que votre corps à trouver pour continuer de vivre était la nourriture.

Comment régler un problème si on le comprends pas ? Si on ne comprends pas son objectif, ce que résoudre ce problème impliquera comme changement dans votre vie, quelles croyances alimentaires se cachent derrière, quelles sont les blessures que vous essayer de camoufler ?

3ème solution pour que la nourriture ne soit plus une obsession : Adapter son niveau de contrôle

Je vous parle d’obsession et de contrôle dans la même vidéo ? Oui je vais bien rassurez-vous ! Parce que votre obsession résulte aussi du fait de la dualité qui s’impose dans votre esprit : faut bien me contrôler si je vais en bonne santé // mes restrictions ne me rendent pas heureuses et me font perdre le contrôle Tout dépends en réalité de votre niveau de contrôle. Il est primordial de comprendre et donc d’accepter (pour aller mieux), que nous avons BESOIN de contrôle. Sinon je vous explique même pas l’état de l’humanité! Mais tout dépends de notre niveau de contrôle. Celui-ci se définit sur une échelle qui vous est propre : vous ne pouvez pas avoir la même que la copine c’est IMPOSSIBLE. Parce que votre histoire est différente, votre métabolisme est différent, vos valeurs fondamentales sont différentes, vos rythmes de vie sont différents, votre environnement est différent….etc. Quand on détermine le bon niveau de contrôle qui nous fait du bien et qui nous correspond on en vit pas cela comme une « restriction » qui pour le coup est à mon sens très différent du terme « contrôle ». Quand il est assumé pleinement il devient alors tout simplement la NORMALITÉ.

 Je vous invite donc à réfléchir si votre obsession résulte d’un contrôle choisit, assumé ou pas !?