De l'amour à la haine

Citation Retrouver la confiance après avoir été trahi

Retrouver la confiance après avoir été trahi

De l’amour à la haine, il n’y aurait qu’un pas, d’après le proverbe !

Comment penser qu’au centre des relations que l’on entretient chaque jour, se jouent parfois des accords tonitruants qui viennent rompre l’équilibre et l’harmonie au cœur de nos vies ?

Lorsqu’on considère l’histoire d’une vie en prenant du recul, on s’aperçoit que l’on a croisé au détour des chemins des êtres, auxquels on a été lié par des liens soit d’amour, soit d’amitié et pourtant jamais, on aurait pu imaginer qu’on finirait par dériver si loin les uns des autres jusqu’à même oublier le moment sacré de la rencontre qui a fait naître cette relation qui  s’est alors éteinte comme un feu qu’on aurait oublié de raviver !

Qu’est-ce qui fait que l’on passe de relations soudées à des crises relationnelles ?

Comment expliquer cette effroyable transformation de la confiance et de l’amour donnés au début d’une relation en colère et déception pour résultat final ?

Les relations  sincères se comptent sur les doigts de la main : aujourd’hui on aime, demain on déteste, il est difficile de comprendre ce qui peut faire naître de tels sentiments si contradictoires et si destructeurs !

Si hier, on avait la main sur le cœur de l’autre, pourquoi aujourd’hui, cette complicité s’est-elle enfuie comme si elle n’avait jamais existé ? Pourquoi ne voit-on pas les conséquences de nos actes quand à un moment  on se met à  maltraiter quelqu’un qu’on était supposé aimer?

Pourquoi certains traits de caractère sont-ils difficiles à changer et pourquoi nos défauts inconscients nous mènent-ils par le bout du nez ? Pourquoi alors que l’on rencontre des personnes formidables que l’on apprécie tellement, pourquoi ces mêmes personnes deviennent-elles au fil  du temps  les pires relations qu’on regrette amèrement !

Cela n’est pas toujours le cas, il est vrai, mais l’on peut constater que conserver de bonnes relations demeure un véritable challenge, voire même un difficile parcours où l’on n’est pas au bout de nos surprises !

L’être humain est comme tout être vivant. Il est voué à évoluer, à se transformer, à changer, à grandir, à vieillir, à mourir et on se demande bien pourquoi malgré tout, il est si difficile de tendre vers le meilleur de soi-même, sans croiser sur sa route des personnes malintentionnées qui provoquent votre déroute avec leurs doutes et  leurs manigances !

Malheureusement, quelle que soit la relation amoureuse, amicale, familiale, professionnelle …arrivent les pires sentiments qui mènent à l’éloignement !

Apprécier quelqu’un suffisamment sans jamais l’envier semble relever du défi, tant le mal-être des uns et des autres affaiblissent les relations par des médisances et de la malveillance ! Les plus belles relations finissent par s’éteindre en raison d’incompréhensions. Comme si pour être en relation avec quelqu’un, il fallait à tout prix, perdre sa liberté, son authenticité et le respect de soi ! Comme s’il fallait toujours  répondre aux attentes des autres!

Il n’y a pas que l’amour qui doit être inconditionnel, les règles qui permettent à une relation de rester saine et sereine sont réelles et absolument nécessaires pour maintenir un lien toujours apaisé et épanoui !

On ne peut pas par exemple aimer quelqu’un et attendre de cette personne, une soumission à nos propres choix, à nos exigences et à nos décisions !

Non ! L’autre doit demeurer libre sans limite et sans nécessité de se justifier sur sa manière d’être et de vivre ! Si on décide de le faire entrer dans notre vie, on l’accepte entièrement comme il est, sans négociation possible en cherchant à le dénaturer de sa véritable identité !

C’est dans le croisement de nos typologies diverses et variées que naissent la merveilleuse et précieuse alliance de nos différences qui viennent donner naissance aux multiples facettes  envisageables de l’être humain et de toutes ses déclinaisons possibles à travers une multitude de manières d’être et d’exister !

Nous ne sommes pas faits pour nous uniformiser, nous standardiser, ou nous formater ! L’être humain est avant tout pluriel et c’est dans cette diversité que nous puisons l’essence même de ce que nous sommes !

Lorsqu’on cherche à contrôler quelqu’un par nos agissements, on ne peut que provoquer des difficultés.

Comment espérer l’harmonie et la tranquillité, si on n’empêche l’autre de respirer par lui-même ? Si on lui inculque des valeurs contraires au verbe « aimer »? Si on n’essaie pas de le comprendre dans son caractère, si on n’apprend pas à le connaître dans son unicité, si on n’a pas envie de l’écouter, s’il ne nous intéresse jamais ? Si  on ne lui accorde qu’une petite place dans nos priorités, si on n’aime pas son indépendance, le fait qu’il refuse nos principes et nos croyances ! Si on se fâche, on s’irrite, on se ferme, on se retranche dans une attitude d’insatisfaction perpétuelle.

Comme si on recherchait uniquement chez les autres, ce qui nous plaît et ce qui nous manque. On n’oublie alors de regarder, ce qui est là présent sous nos yeux et que l’on ne voit pas trop obnubilé par nos exigences envers la vie !

A quel moment cessons-nous de voir ce qui est pourtant si rare dans certaines relations, la chaleur du cœur qui devrait masquer tout le reste ! A vivre dans le mental, on gâche l’essentiel, on ne laisse pas notre cœur prendre toute la place !

Et quand tout s’envole, il ne nous reste que les yeux pour pleurer nos regrets en prenant conscience de la perte qu’on subit, trop égaré dans notre prédominance de caractère, dans notre inflexibilité et dans notre difficulté à nous adapter et à  accepter de nous remettre en question!

L’amour est un merveilleux sentiment où l’on fait  don de soi à quelqu’un d’autre mais la trahison en est le fiel, l’amertume, la rancœur  quand on se laisse guider par autre chose que par le cœur !

Comment comprendre ce sentiment de rejet ou d’abandon que va laisser la trahison !

La confiance n’est pas un vain mot. Faire confiance à quelqu’un, c’est lui donner comme les clés de chez soi pour ne jamais craindre qu’il en fasse quelque chose de négatif ! Dans une relation, quand on partage avec l’autre, notre intimité, on ne s’attend jamais à ce que cela se termine mal ! Pourtant, les ruptures, les séparations, les difficultés relationnelles témoignent encore et encore de ces souffrances émotionnelles qui sont de véritables ouragans dans notre vie !

Lorsque l’amour perd ses belles couleurs pour se ternir jusqu’à noircir notre cœur alors on voit se dessiner les couloirs sombres de la trahison, des manigances et des mauvais agissements de la part de la personne qui hier  encore prétendait nous aimer!

Comment peut-on franchir ce pas désastreux qui vient nier tous les beaux souvenirs partagés ?

Au nom de quelle vérité ? Quand des êtres se lient dans des relations d’entente et d’affection, qu’est-ce qui peut faire disparaitre la profondeur des sentiments et créer comme un fossé ? Hier si proche, aujourd’hui si éloigné, comme étranger ! On a du mal à comprendre, n’est-ce pas ?

Les relations reposent-elles à ce point sur des illusions ? Il est indispensable d’essayer de se poser toutes les questions pour réussir à accepter ce que l’on ne peut changer ! Pourquoi se trompe-t-on si souvent  sur les gens ? Sont-ils à ce point manipulateurs, faux, et fourbes ? Changent-ils de personnalité pour plaire aux autres, le temps d’un instant en cachant qui ils sont vraiment ?

Pourquoi vous regardaient-ils hier avec gentillesse et comment peuvent-ils avoir à présent tant de haine à votre égard ?

Quand on s’arrête au milieu des décombres d’une histoire relationnelle pour observer ce qui s’est passé, on reconnaît quelques éléments habituels qui mènent toujours au même résultat : la jalousie, la médisance, la domination, la manipulation, les mensonges, les intérêts personnels, les ressentiments…Et derrière tout cela, qu’a-t-on fait de l’amour ! Quel sens a-t-on donné à ce mot pour faire ainsi fausse route?

L’amour n’est pas qu’un petit brin de vie, c’est tout un champ d’émotions qui convergent toujours vers la même intention : aider l’autre à devenir toujours meilleur, à grandir, à évoluer ! Ne jamais l’arrêter, ni le freiner ou le bloquer dans son évolutivité ! Ne jamais l’enchaîner avec des vieux fers rouillés ! Ne jamais laisser d’autres personnes interférer !

Ce que l’on décide de partager avec quelqu’un en amour ou en amitié n’appartient qu’à nous, nul ne doit se permettre d’agiter ou de séparer !

Lorsque des morceaux de nous-mêmes restent prisonniers des autres qui nous ont blessés, alors il est extrêmement important de récupérer notre entièreté, pour ne pas avoir l’impression de rester perdu quelqu’un part  à cause d’une histoire ratée, comme si on devait demeurer éternellement brisé !

Comment se reconstruire émotionnellement pour se réparer totalement ?

L’écriture est la meilleure des thérapies relationnelles. Plus on écrit sur ce qui nous fait souffrir, plus on redonne à notre vie toutes ses saveurs. Comme on défriche un jardin abandonné, comme on restaure un vieux meuble oublié, comme on recolle les morceaux d’un objet précieux ! L’écriture vient nous apaiser !

Lorsque les lettres s’associent pour nous aider à mettre des mots sur nos maux, tout se libère, on se purifie le corps, le cœur et l’esprit ! Être capable de mettre des mots sur nos souffrances, c’est garder ou reprendre les rênes de notre existence ! Les mots nous aident à tout comprendre, à tout accepter, ils nous consolent car on sait grâce à eux ce qui s’est vraiment passé !

Chaque mot s’accompagne d’une sensation, chaque texte est fait de nos frissons, de nos peurs, de nos larmes, de nos tremblements ! Sur la page se dessinent les lueurs de ce qui nous est montré pour nous aider à  nous reconstruire instantanément. C’est ce pouvoir de dire avec les mots ce qui nous chagrine, nous opprime, nous déprime ! Alors quand on se relit, c’est tout un monde qui se livre pour nous permettre de nous guérir au fil du temps grâce à  cette lumière qui nous montre la voie de passage vers notre guérison intérieure sans amertume ni colère dans une totale libération pour une renaissance nécessaire!

Faire la paix avec soi-même commence par la reconquête de chaque espace intérieur perdu ! Écrire est une déclaration d’amour à soi-même ! Ce n’est plus cherché des prétextes pour se fuir, au contraire c’est à travers nos mots qu’on enlace notre cœur pour y  souffler un baume de douceur et de compréhension !

Quand j’écris « Je t’aime » sur la page, ces lettres éclairent l’âme de celui qui le lit !

Pensez-y pour dessiner les contours d’une relation, décrivez-la avec vos mots le plus précisément possible et alors vous saurez si elle est sincère ou imaginée ! Si vous savez trouver les mots précis pour la décrire, vous saurez peser la valeur de cette relation ! Si vous ne trouvez pas les mots alors …Ce n’est pas seulement parce que vous n’avez pas envie d’écrire, les mots ne viennent pas quand une relation a du mal à nous inspirer et que demeure une zone d’ombre ! L’écriture ne ment pas et ne triche pas ! Elle laisse se déposer sur la page la vérité de notre cœur !

Essayez juste d’écrire à quelqu’un pour lui dire que vous l’aimez : les mots se bousculent-ils ou se perdent-ils ? …. La clé est cachée dans votre cœur ! Nul besoin de réfléchir, quand on est sincère, les mots  viennent naturellement ! Comme l’eau qui coule de la source, les mots se laissent couler sur la page !

 Maryse Ligdamis de mesmotsdevie.fr

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2706 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici