Partenaires Positifs

Gratitude et Reconnaissance

Citation La Gratitude Attitude : comment la Reconnaissance a changé ma vie

La Gratitude Attitude : comment la Reconnaissance a changé ma vie

Je vais en choquer plus d’un.

Il faut peu pour être heureux.

Vous allez me dire Faux pour ressentir le bonheur, il faut :

  • avoir un bon métier,
  • avoir une maison,
  • avoir et posséder….

Imaginez-vous au bord de la mer, plus précisément sur la Promenade des Anglais (vous savez à Nice, Cote d’Azur 😍)

Il est tôt le matin.

Le soleil a déjà pointé et sa douce chaleur commence à me caresser les bras.

La mer s’étend à perte de vue. Avec sa palette de tons de bleu en dégradé : turquoise au bord, puis bleu pétrole et enfin un bleu nuit qui tranche nettement avec le bleu pâle du ciel : une pure féerie pour les yeux.

Quelques baigneurs courageux s’aventurent dans l’eau encore fraiche. Je les envie un peu.

Une odeur de sel, d’iode vient me titiller les narines.

Peu de bateaux, peu d’avions. Seul un trompettiste de jazz 🎺 vient rompre le silence de cet instant.

Me voilà remplie d’inspiration pour vous parler de la gratitude.

Reconnaissance profonde de pouvoir vivre et vous faire partager un moment magique rempli de sérénité à savourer sans modération.

Pourquoi la gratitude ? Elle a changé ma vie, elle peut changer la vôtre.

Qu’est-ce que la gratitude et pourquoi est-ce si difficile de l’exprimer ?

Pourquoi et comment la gratitude peut transformer votre vision ?

Qu’est-ce que la gratitude ?

La racine du mot vient du latin « gratus », signifie agréable, gratuité.

Simple à définir : savoir dire M E R C I, aux choses et aux gens

Être conscient de ce que vous avez dans votre vie, à l’instant T, sur le plan matériel, physique, spirituel.

  • Vous êtes en bonne santé, merci
  • Vous êtes capable de vous habiller seul, merci
  • Vous mangez par vos propres moyens sans l’aide de personne, merci
  • Vous avez un toit où habiter, merci
  • Vous habitez dans un pays riche, merci

Et bien d’autres encore.

Reconnaître cette richesse tous les jours c’est pratiquer la gratitude.

J’irais même plus loin.

Vous faites une marche seul dans la campagne.

Des champs à perte de vue, et pourtant aucun ne se ressemble : chacun a une forme différente, un a une couleur vert-jaune, l’autre vert foncé.

Si vous êtes en Provence, un champ de lavande apparaît avec ses tons mauve violet. Et l’odeur ! ouah ! envoûtante. Rien que de vous l’écrire, je la sens encore.

Le chant des cigales et des petits oiseaux complètent la promenade.

Ressentez le bonheur du moment présent.

Ayez de la gratitude : vous avez la chance de profiter de cet instant.

La gratitude n’a pas de limites, pas de couleurs, pas de race, pas de frontière. Elle est gratuite, accessible à tous, tout le temps. Elle ne demande aucune compétence, aucune instruction ou intelligence particulière.

Et pourtant beaucoup de personnes ne savent pas l’exprimer et continuent à être malheureuses.

« C’est étonnant de voir le nombre d’occasions où je peux choisir la gratitude au lieu de me plaindre. »
– H. Nouwen

Pourquoi est-ce si difficile d’exprimer sa gratitude ?

Nos sociétés modernes nous formatent à être de bons petits soldats du bonheur de la consommation.

Si vous ne réussissez pas à acheter la dernière robe à la mode portée par Kim Kardashian, vous êtes une looseuse.

Pareil pour le dernier « Iphone 17 ou 18 » qui fait des photos 3 D sous l’eau même quand vous dormez 😉 !! Beaucoup s’endettent pour ce genre d’objets. S’ils n’arrivent pas à se le payer, ils se sentent malheureux, frustrés.

Je sais, j’y étais. J’ai dû acheter en 10 ans plus de portables que la moyenne. Mes enfants le perdaient, le casser et hop un nouveau téléphone à crédit.

Notre vie quotidienne est faite de priorités, de stress et de tentations en permanence pour les choses sans importance réelle.

La société de consommation nous incite à vouloir une plus belle voiture, une plus belle maison, de plus belles chaussures, un plus beau corps, ……

Nous avons tendance à nous comparer aux autres.

Boum ! Nous ressentons de la malchance, de l’injustice.

Votre énergie se concentre sur les choses que vous n’arrivez pas à posséder.  Elle définit aussi votre vision de la réussite, du succès.

Ne vous trompez pas. Je ne suis pas une idéaliste qui vit dans un monde de bisounours, non matérialiste. J’apprécie le confort et les belles choses. Et l’argent qui nous les procure.

Je suis une fervente de : « L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue ».

Cette course d’objets à la mode vous éloigne des choses simples de la vie.

De leur reconnaissance.

Malheureusement, c’est souvent après un grave problème de santé, un accident, la perte d’un être cher que l’on réalise ce que l’on avait et ce qu’on a perdu ou failli perdre.

N’attendez pas un malheur pour être reconnaissant à la vie

Comme la plupart, j’avais un job moyen, un revenu moyen, une vie moyenne.

Je n’ai jamais été une boulimique de consommation plutôt pour mes enfants (le jean’s de marque, le dernier portable, ordinateur,  …..).

Je vivais une vie boulot-dodo-métro sans trop me poser de questions.

J’ai toujours eu un tempérament optimiste, je ne me plaignais pas vraiment. Mais je n’appréciais pas les choses simples comme avoir 3 enfants en bonne santé, un repas en famille, des balades en nature, rencontrer des amis….

Pourquoi je vous raconte tout ça ?

Un jour, la nouvelle est tombée : cancer du sein, grade 2, type « triple negatif », que seule une chimiothérapie agressive peut combattre.

Ma vie a basculé en une seconde. Mon futur s’est arrêté. Le film de ma vie a défilé : j’ai visionné tout ce que je n’avais pas encore réussi à réaliser.

Ce que je n’arriverais peut-être pas à voir : mes enfants se marier, mes petits-enfants naître et grandir.

Aujourd’hui j’ai la chance de vous donner ce conseil : ne faites pas la même erreur que moi.

N’attendez pas qu’il vous arrive (ou à l’un de vos proches) quelque chose de grave, de significatif pour décider de voir les belles choses de la vie et d’en profiter à 200%.

Pratiquez la gratitude. Pourquoi ? Comment ?

Pourquoi pratiquer la gratitude ?

Facile : pour améliorer votre vie jour après jour.

Les bienfaits de la reconnaissance sont reconnus et nombreux :

  • Accroître votre sentiment de bonheur
  • Augmenter votre estime de vous, votre confiance en vous
  • Diminuer votre stress ou anxiété
  • Amplifier vos sentiments d’amour, d’empathie, d’union avec les personnes, la nature, les animaux
  • Améliorer la qualité de votre sommeil
  • Mieux gérer vos émotions
  • Renforcer votre énergie physique et votre système immunitaire
  • Faire de vous une meilleure personne, positive envers vous-même et envers votre entourage,
  • Intensifier votre résilience

Nous savons aujourd’hui, que notre cerveau peut être « trompé ».

Qu’est-ce que cela signifie ?

Que vous viviez en réalité ou en imaginaire une situation, les signaux lancés à votre cerveau sont identiques.

Prenons l’exemple du sourire : souriez à quelqu’un en chair et en os ou effectuez un sourire « conscient », forcé, votre cerveau ne fait pas la différence.

Faites le test. Souriez maintenant. Vous ressentez instantanément un apaisement, une sensation de bien-être.

Même technique pour la gratitude.

Vous n’en voyez pas l’utilité, vous n’en ressentez pas le besoin dans un premier temps ?

Exprimez votre gratitude comme un exercice et vous verrez les effets bénéfiques sur votre mental.

Comment faire ? C’est ce que nous allons voir dans l’étape suivante.

Comment exprimer sa reconnaissance :

« Ce n’est pas le bonheur qui nous remplit de gratitude ; c’est la gratitude qui nous remplit de bonheur. »
– Brother David Steindl-Rast

Bien que cela soit simple, ce n’est pas simpliste.

Il existe plusieurs façons et je dirais tous les moyens sont bons :

  • Prenez conscience du positif et pas du négatif:

Vous savez l’histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide.

Vous vous levez le matin : « encore une journée pourrie, je vais m’ennuyer au taf, ce collègue va encore me faire une réflexion, mon patron va encore me donner trop de travail, ma femme ceci, mes gosses cela, …. » et votre journée s’annonce plus que maussade.

Ou alors :

« J’ai un travail stable. Si ce collègue me tarabuste, il a surement besoin d’aide. Je suis en bonne santé, ma femme et mes enfants aussi. Je les aime et c’est réciproque. J’ai vraiment de la chance »

Vous voyez la différence ?

Ce sont vos pensées, votre perspective, votre vision de la vie, de votre entourage qui font la différence.

La chance n’y est pas pour grand-chose.

Puisez dans vos ressources intérieures pour voir le positif dans votre vie.

Et nous en avons tous.

Vous avez la santé. Vous êtes autonome. Vous vous déplacez comme bon vous semble.

Vous avez des êtres qui vous aiment, que vous aimez.

Un travail et même s’il ne vous transcende pas, vous avez le choix d’en changer. Sinon vous avez des compétences, renforcez vos connaissances et trouvez un job adapté.

Vous habitez dans un pays moderne où la santé est gratuite.

Vous exprimez vos idées sans craindre pour votre vie.

Pour réussir à tourner vos pensées négatives en gratitude attitude, je vous conseille de PRENDRE L’HABITUDE matin et soir 5 minutes de remercier l’univers pour ce que vous avez dans votre vie.

Des pensées nous en avons des millions chaque seconde mais vous pouvez décider celles que vous gardez et jeter les mauvaises.

Le secret ? En faire une habitude. Testez sur 21 jours minimum.

(Il a été prouvé scientifiquement que 21 jours est le nombre de jours suffisant pour changer ses habitudes)

  • Soyez enthousiaste:

L’enthousiasme est à mes yeux une des clés du bonheur.

En premier lieu vous vous auto-motivez, puis c’est contagieux. Vous entraînez votre entourage dans ce tourbillon.

L’enthousiasme se travaille si vous n’en n’avez pas :

Choisissez une chose que vous aimez dans ce que vous faites. Et concentrez-y votre énergie. Fixez-vous un objectif à atteindre et mettez y votre cœur.

« Le moyen d’acquérir de l’enthousiasme, c’est de croire en vous, en ce que vous faites, et de vouloir accomplir une action précise »
– Dale Carnegie.

Il faut faire un travail sur vous-même.

Poussé par la passion, cette force puissante rejaillit sur les personnes qui vous côtoient. Elles-mêmes seront galvanisées par votre enthousiasme.

Cela a un effet boule de neige. Plus vous dispersez de l’enthousiasme et plus vous en recevez en feedback.

Vous gagnerez en confiance en vous.

Je suis consciente que dans certaines professions ou dans certaines tâches, il est difficile de trouver une particularité passionnante. Il faut faire l’effort alors pour changer de voie.

Le changement commence toujours par vous.

  • Faites la différence entre difficulté et problème:

Ecoutez cette histoire, elle est véridique :

« Un matin j’arrive à mon travail comme tous les jours aux alentours de 9H. Avant de m’installer à mon bureau, je passe par celui de ma chef pour lui dire bonjour.

Je pose la question habituelle : « Ça va ? ». Elle me regarde avec un air désespéré et fait une moue du style « pas du tout » sans parler.

Dans ma tête je me dis il est arrivé une catastrophe. A son enfant, son conjoint ou un de ses parents.

J’insiste, je lui demande ce qui ne va pas, qu’est-il arrivé de grave ?

Elle lève la tête et me réponds : » Cela fait plus d’une heure que je cherche à remplir ce document pour l’importation et je n’y arrive pas. J’ai tout essayé. Rien n’y fait. J’en ai marre de ce logiciel, c’est une catastrophe »

Je reste estomaquée, balbutie : je vais trouver comment faire. Ne vous inquiétez pas.

En quelques instants je remplis le document (j’ai l’habitude) et je le lui transmets. »

Dans ma tête je me dis comment peut-on se mettre dans des états de stress intense pour une connerie pareille ?

Plus d’une heure à se ronger, à discuter pour rien, une simple difficulté !

J’ai envie d’hurler :

Hello ! Réveillez-vous !

Vous savez qu’il y a des enfants sur la planète qui meurent de faim, que des gens sont malades et souffrent, que certains perdent des êtres chers !

Ce sont des RÉELS problèmes.

Ne soyez pas comme elle. Faites la différence entre difficulté et problème.

Ne gâchez pas vos journées pour des broutilles.

Au contraire, profitez pleinement de ces moments.

Sachez différencier un talus d’une montagne.

Adopter la gratitude attitude :

Essayer la gratitude attitude c’est l’adopter.

Vous ne pourrez plus vous en passer.

Elle change votre vie, votre perspective.

Elle vous transforme de personne « bof » en « waouh »,

De « c’est pas grave, ça va passer » en « génial, je me sens heureuse »

De « pourquoi ça m’arrive à moi » en « j’ai la chance d’aimer et d’être aimée »

Dites adieu aux pensées négatives, destructrices, autosabotrices

Devenez une personne optimiste, positive, inspirante

« Changez-vous et le monde changera »

Célébrez la beauté, l’énergie, le vibrant de ce monde. Il vous le rendra au décuple.

Pour faire de la gratitude attitude, une habitude, je vous recommande de la pratiquer quotidiennement au moins 5 minutes par jour le matin. (ou à un autre moment).

Pour bien commencer votre journée.

Une super méthode pour ancrer cette habitude est de tenir un journal de gratitude.

Il consiste à répondre positivement aux questions qui y sont posées.

Pour vous aider, je vous propose mon journal de gratitude (cliquez sur le lien en bas de l’article) et adaptez le à votre vie, votre environnement.

Nous vous remercions pour votre temps et votre attention

Vous pensez que cet article peut servir à une personne, n’hésitez pas à partager. Laissez un commentaire pour nous raconter votre ressenti.

Vous désirez télécharger votre journal « Gratitude Attitude » gratuit.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2133 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants. En savoir plus ici

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous