Citation Jette-toi à l’eau et viens nager!

Jette-toi à l’eau et viens nager!

Salut blogue et « liseux » de blogues attentifs! Je vous écris aujourd’hui pour vous parler de ma petite voix. Une voix que vous possédez aussi. Vous savez? Elle s’appelle, Intuition et grand bien m’en fasse, je l’écoute de plus en plus.

Ouais, je ne fais pas juste l’entendre comme avant, je l’écoute vraiment et souvent, j’arrive même à comprendre ce qu’elle me susurre à l’oreille interne de tout ce que je suis. Car je suis mille et une choses si on y pense bien, mais je suis surtout un amalgame unique de trait de caractère, de couleurs, de poids, de taille, d’idées, de préjugés favorables ou défavorables. Je suis une femme, je suis d’abord une fille, mais je suis aussi mère, amie, confidente, cousine, voisine.

Je n’ai rien contre les gais, mais j’aimerais que ceux qui en ont contre eux se mettent à les aimer et les accepter tout comme moi je le fais… non-acceptation? Esprit large ou étroit? J’ai redécouvert ma féminité à voir et à discuter avec une femme à part entière qui a déjà été un homme et je découvre ma beauté dans les yeux d’un ami gai.

Je suis folle, folle dingue du vieux jazz, de la vieille chanson française et du boum boum des palmarès d’aujourd’hui. Le vieux rock me fait tout un effet et je me surprends de temps en temps à aimer le country.

Il m’arrive d’être convenable, bien à ma place, décousue et torturée. Comme tout le monde, j’ai de la peine, j’éprouve de la joie, la peur et la culpabilité. Je suis donc un paradoxe, car plus j’avance dans la vie, moins j’ai peur et je me fiche pas mal de l’opinion des autres. Surtout si cette opinion se veut jugeante à mon égard ou celui des autres.

Je suis « so many things » et plus encore et si je t’écris aujourd’hui c’est pour te dire d’écouter, toi aussi, ton Intuition. Plus je l’écoute et plus elle me sert et elle me sert bien. Souvent, je doute, mais la vie me démontre que j’ai bien fait de me jeter à l’eau sans savoir vraiment nager avant. Pas prudent? Pas prudent! Mais comment apprendre à nager si ce n’est dans l’eau?!

Quand je ferme une porte, une autre s’ouvre quelque part dans ma vie, me laissant voir tous les possibles et tous les gens qui croient, eux aussi, en toutes ces possibilités. Peu importe que je sois devant ou derrière les portes. Elles s’ouvrent, tout simplement. Si je suis devant, je découvre. Si je suis derrière, je me fais découvrir.

Je vais au gré de cette Intuition qui me guide comme une boussole en forêts. À chaque pas, je prends soin de semer un caillou pour voir grandir le chemin de ma vie. Il est sinueux ce chemin, mais ô combien il est beau quand je cesse ma marche pour un instant et que je jette un coup d’œil par-dessus mon épaule.

Chaque décision que je prends apporte son lot de répercussions et c’est absolument magnifique puisque ces répercussions sont les petits de mes choix à moi. Quelquefois, j’ai du mal à les accepter, mais la plupart du temps je les assume ouvertement.

Je suis ce livre ouvert que j’aurais voulu rencontrer à vingt ans. Non pas pour tomber dans l’imitation ou à bien y penser peut-être un peu oui. J’aurais suivi ma route, moi aussi, à coup d’Intuition en écoutant, en entendant et en comprenant le sens de cette voix qui fait partie de moi.

J’aurais appris à nager plus rapidement parce que jeune, on a moins peur, on se sent invincible et surtout très vivant. Tiens! J’en parlais justement! Une rivière qui coule et qui traverse mon sentier. J’ai envie d’y nager avec tous mes rêves fous et réalisables.

Et toi l’ami, tu viens t’y baigner toi aussi? À l’eau de tes succès?

Josée

SOURCE : Jette-toi à l’eau et viens à nager! écrit par Josée Durocher. Toute reproduction de cet article sans autorisation préalable de son auteur est strictement interdite.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!