Pourquoi se libérer de l'ego ?

Citation L’ego nous éloigne de la paix intérieure

L’ego nous éloigne de la paix intérieure

L’ego, contrairement à ce que l’on croit, n’est pas seulement un trouble qui nous amène à nous regarder dans la glace continuellement ou à vivre un sentiment de supériorité. Je réalise en discutant avec les gens que peu comprennent ce qu’est l’ego. L’ego, en mes mots, se décrit comme une image de soi que l’on fait naître et que l’on transporte avec nous comme si elle était la véritable nature du soi.


📌 Vidéo à voir : Retraumatisez-vous votre cerveau au lieu de guérir ?


L’ego est une fausse image de soi. Plusieurs la nomment leur « personnalité ». Mais cette fausse image de soi est loin de notre Être authentique. L’ego est tout sauf ce que l’on est véritablement. L’ego nous éloigne de ce lieu d’amour en nous et de cette perfection innée. L’ego naît des interactions que l’on a eues dès notre plus jeune enfance avec nos parents, les adultes, la société, la culture. Nous, les adultes, perpétuons cet état de fausseté en nous et chez nos enfants. Difficile à croire puisque cette notion est plutôt nouvelle, mais en s’ouvrant à ce nouveau dialogue c’est là qu’on arrive à grandir comme adulte.

Le travail de l’ego

L’ego n’atteint pas les plus démunis ou les biens nantis. L’ego n’est pas plus ou moins présent selon votre niveau de scolarité. L’ego n’est pas de l’inaptitude intellectuelle. L’ego ne peut être saisi avec ses connaissances ou cueilli avec sa perspicacité. L’ego n’est pas absent chez ceux qui méditent 20 heures par semaine. Si vous vous éveillez à la place que prend votre ego dans votre vie, c’est que vous jouez à l’unisson avec votre conscience. Votre regard se tourne vers l’intérieur et doucement, les réactions intuitives qui se produisent en vous vous sont mises en lumière. Lentement, vous pouvez dissocier vos réactions de la vérité et ainsi agir plutôt que de réagir.

Se départir de l’ego

Alors, pour tous ceux qui, comme moi, pensent pouvoir trouver la solution à l’ego en cherchant dans votre tête une réponse, en cherchant une stratégie ou des interventions concrètes à appliquer, vous serez déçu d’apprendre que ce n’est que le début d’un long voyage qui ne se décrit pas parfaitement en mot. Mais, la volonté de vouloir comprendre intellectuellement comment contrôler notre ego est un début. Malheureusement, il faudra travailler sur notre ego différemment si nous voulons nous perfectionner, nous découvrir et agir sainement.

Comment voir sainement son ego

Pour parvenir à faire vibrer cette harmonie naturelle qui règne en nous, il faut d’abord et avant tout faire vibrer cette perfection naturelle qui attend d’être libérée sous toutes ces couches de fausses croyances et de souffrances qui invitent notre faux « soi » à s’épanouir maladivement. Il faut non seulement préserver notre authenticité et notre essence, mais aussi le faire pour nos enfants.

Et, c’est là que le processus d’éveil prend tout son sens. C’est ici que le faux « soi » ou l’ego doit perdre ses fondements. Nous tous, en tant qu’individu, avons le choix d’amener la société à changer en évoluant nous-mêmes. C’est un long processus, car l’ego fait de l’ombre à notre paix intérieure et, donc, à ceux qui nous entourent.

C’est notre ego qui se retrouve dans le chemin, en plein milieu de nous et de notre paix; en plein milieu de nous et de l’harmonie familiale; en plein milieu de nous et des relations avec les autres. Cet ego nous éloigne des liens profonds que nous pouvons avoir les uns avec les autres et les liens que nous avons avec nos enfants.

Notre erreur

Le problème avec la façon dont on perçoit la vie, c’est que la société nous vend une illusion. L’illusion que tout ira bien si nous faisons ce qu’on nous dit et que nous cherchons à l’extérieur de nous pour trouver nos réponses au bien-être — surconsommation, succès, argent, alcool, sexe, etc.. Nous contournons donc tout ce que nous sommes pour satisfaire les autres ou projeter l’image qu’on nous demande de projeter. Nous ne sommes plus authentiques, nous ne sommes pas réellement dans l’amour, mais dans l’illusion de l’amour de soi. Nous sommes dans l’illusion que nous faisons les choses pour notre bien-être. Mais, cet amour vers lequel nous nous tournons n’est en fait qu’un besoin qui doit être comblé. Tout ceci se passe à des niveaux profonds, très profonds. Et, parce que nous voulons désespérément notre bien et que cet appel est si fort, nous nous persuadons que c’est bien ce qu’il faut faire pour nous rendre heureux. En prenant du recul, nous remarquons que ce n’est pas de l’amour que nous semons en nous, mais de l’amour que nous cherchons. Malheureusement, ce besoin qui doit être comblé chez nous a des effets pervers sur nous. Nous demandons au reste du monde, d’une certaine manière, de combler nos besoins émotifs. 

L’ego nous amène à compenser dans le contrôle

Évidemment, comme ce besoin d’amour ne peut être trouvé chez les autres, nos enfants, notre conjoint, nos amis, nous compensons avec l’ego. Nous faisons les choses pour nous au nom de l’amour. Dès lors, lorsque les autres n’agissent pas comme nous l’espérons, une crise survient en nous. Notre besoin n’est pas comblé, le désir n’est pas satisfait, le fantasme est piétiné… par conséquent, nous avons l’impression que notre travail intérieur, notre œuvre, demeure inachevé.

Et, lorsque nous constatons que nos désirs ne sont pas assouvis, une seule chose survient : nous compensons. Nous compensons en contrôlant

Il n’y a qu’une façon d’obtenir l’harmonie, la vraie

Donc, nous perpétuons cette illusion de perfection par l’ego. Tant que cette culture du contrôle demeurera en place, nous ne créerons rien de puissant, nous ne créerons aucune harmonie, nous ne créerons aucune relation positive. Non seulement avec ce qui nous entoure, mais avec nous-mêmes. Parce que nous ne chercherons pas à voir que tout vient de nous, mais plutôt nous croirons que tout vient de l’extérieur de nous. Nous continuerons de vivre dans la peur, la peur de ce qui nous attend si nous ne contrôlons pas.  Et comme la culture croit que tout ceci est bien, que c’est bien pour soi de réagir ainsi, nous continuerons de remplir notre vide avec notre ego et nous contrôlerons. Le constat est bien simple, nous sommes actuellement en train de nous séparer de nous-mêmes, je dirais même, nous sommes séparés de nous-mêmes. Voici la vérité et voici le mensonge dans laquelle la société vit. Il n’y a qu’une seule façon de trouver la paix et c’est de nous éveiller à notre ego. 


📌 À lire aussi : L’ego est un sérieux obstacle à la réalisation de Soi


Retrouvez-moi sur le site sandralacombe.com

par Sandra Lacombe

Mon travail est dédié aux adultes de parents immatures, à l’abus émotionnel et à la négligence émotionnelle subie dans l’enfance. Lorsqu’on vous a montré que...

Visiter le site web
Suivez Sandra Lacombe sur les médias sociaux

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Dernières publications de Sandra Lacombe

Se chicaner en couple est sain

Ces couples qui ne se chicanent jamais!

J’ai été inspiré à faire cette capsule vidéo suite à un commentaire où l’un disait que son ami, ...
Comment éviter l’abus émotionnel ?

5 signes d’abus émotionnel

L’abus émotionnel n’est pas si rare. En fait, puisqu’il ne laisse pas de marque et qu’il est normalisé ...
Le manque d'attachement de l'enfant devenu adulte

Un parent détaché dans votre enfance?

L’attachement de l’enfant Si vous êtes aujourd’hui un adulte et que vous pensez souffrir des conséquences du manque d’attachement ...
Parent narcissique grandiose

Parent Narcissique : type grandiose

Je débute une série de capsules sur le narcissisme dans le but de démystifier tous les types de ...
Parent narcissique de type vulnérable

Parent narcissique de type vulnérable

Je débute une série de capsules sur le narcissisme dans le but de démystifier tous les types de ...
Toutes les publications de Sandra Lacombe

Top articles du mois

Relation amoureuse exclusive ou polyamour ?
par Nelly Delas - Auteure et coach en écriture thérapeutique

L’exclusivité en amour et le polyamour, votre cœur balance t’il ?

L’exclusivité en amour et le polyamour invitent les relations amoureuses à entretenir avec son partenaire un lien particulier. ...
Peut-on pardonner l'impardonnable à sa famille ?
par Nelly Delas - Auteure et coach en écriture thérapeutique

Le pardon dans la famille, pourquoi est-ce si difficile?

Le pardon dans la famille, c’est si difficile quand on nous a fait mal.  Le pardon dans la famille ...

Vous aimerez aussi

Comment développer la pleine conscience dans son couple ?
par Nelly Delas - Auteure et coach en écriture thérapeutique

10 choses que nous faisons et qui empêchent l’amour conscient d’exister

Comment développer la pleine conscience dans son couple ? L’amour conscient, c’est cette capacité à être en relation ...
La positivité toxique, c’est quoi?
par Simplement Francis

Positivité toxique : Le côté obscur de la pensée positive

Nous savons tous qu’avoir une vision positive de la vie est bon pour notre bien-être mental. Le problème ...
Comment accepter sa différence ? 4 étapes
par Claire Stride - Hypersensibilité, neurosciences et neurodiversité

4 étapes clés pour faire accepter votre différence quand on est hypersensible !

Quand on est hypersensible, on peut se sentir différent. Que ce soit, au travail, auprès de ses proches, ...
Quels sont les signes de l’amour vrai ?
par Maryse Ligdamis

Reconnaître le véritable amour

L’amour est un sentiment qui nous amène à chaque instant à nous poser beaucoup de questions. Passés les ...
Rituel du pardon : ho'oponopono
par Gaëlle Amour et bienveillance

Connaissez-vous ce rituel du pardon qui nous aide à nous libérer ?

Pardonner est un processus, qui nous appartient, qui nous concerne directement. Mais qu’en est-il quand il faut pardonner ...

SuiteAvis de non-responsabilité : Les propos et les conseils de cette publication, incluant les produits et services offerts, sont le point de vue de son auteur(e), de ses croyances, de son expérience de vie et/ou professionnel. Les Mots Positifs.com est un magazine collaboratif d'inspirations ouvert à tous, donc, nous nous dégageons totalement de toutes responsabilités du résultat de son application. Pour toutes problématiques de santé physique et/ou psychologique, il est conseillé de choisir avec discernement et de consulter un spécialiste (médecin, psychologue, services sociaux, etc.) afin d’arriver à mettre l’information dans le contexte de votre réalité.

Ajouter un commentaire

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2678 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici