Bonheur

Citation Pourquoi ressens-tu la solitude ?

Pourquoi ressens-tu la solitude ?

La Solitude. Je connais très bien, trop bien, ce sentiment. Ce sentiment de vide intérieur que je cherche à tout prix à combler, ce sentiment si intense, que rien ne peut déplacer actuellement. Le sentiment de solitude.

Je me sens éloignée de moi-même dans ses moments là. Éloignée de mon être. Dans un état dépressif. Envie de ne rien faire, goût pour la vie qui s’éteint, cœur qui se ferme. Envie de dormir, immense lassitude que rien ne vient éveiller. Je suis lasse de me sentir seule dans ce monde, dans ma vie. De voir défiler toutes mes pensées qui veulent remédier à ce sentiment mais qui ne font que l’amplifier à chaque instant.

Vous ressentez aussi cela parfois, non, le fait de vous sentir si seul ?

Mon être tout entier me pousse à expérimenter la solitude, ce sentiment si puissant qu’il m’empêche d’œuvrer, de croire en moi, de ressentir la joie d’exister.

Pourquoi je me sens si seule ? Pourquoi ce sentiment revient à chaque moment de ma vie ? Pourquoi dois-je l’expérimenter encore et encore et pourquoi est-ce si douloureux ?

Ces dernières semaines, j’ai vécu plusieurs séparations, amoureuses et amicales. Certaines par choix conscients, d’autres « imposées » par la vie.
Je me suis détachée, éloignée, de relations qui était régies par la peur de la solitude, existantes en partie pour combler le vide affectif qui m’habite. J’ai choisis de me détacher de ses relations parce qu’elles n’étaient plus nourries par l’Amour, mais par la peur. Une partie de moi refusait de se détacher de ses relations parce que c’est douloureux de s’éloigner des gens qu’on aime, que c’est douloureux et difficile de croire en son ressenti et de changer de schémas, d’accepter de se séparer pour mieux se retrouver, d’accepter de faire confiance à cette petite voix intérieure qui dit : « n’aie pas peur de la séparation, fais-toi confiance, tu es sur le bon chemin », et de sauter dans le vide, dans l’inconnu, rencontrer vraiment la solitude, le manque affectif, l’accueillir afin de pouvoir créer une vie meilleure, retrouver sa réelle place, plus en accord avec son besoin profond.

Je connais les réponses. Je sais.

Je sais pourquoi je rencontre la solitude aussi fortement dans ma vie.

C’est un sentiment tellement présent chez tous les être humains. L’humanité tout entière se sent seule. Se sent séparée. N’a pas conscience de son unité. N’a pas conscience qu’elle forme un seul corps vivant, solide, interdépedant.

Nous avons remplacé l’unité par la solitude. Le sentiment d’unité par le sentiment de séparation.

La dualité intérieure

La dualité intérieure

Ce sentiment de solitude apparaît, est présent dans nos vies pour nous aider, nous pousser à chercher autre chose, nous ouvrir à retrouver le chemin vers notre être, vers notre unité.

Nous aider, nous pousser à franchir les étapes vers le sentiment d’unité. Pourrions-nous faire ce chemin si nous n’étions pas si fortement touchés par la Solitude ? Voudrions-nous rencontrer notre être si la souffrance de la solitude ne nous y poussait ?

Sentir la solitude permet d’aller vers son opposé : l’unité. J’expérimente aujourd’hui la séparation pour choisir d’aller vers l’unité. Et comprendre ce chemin pour évoluer.

Depuis toujours, mon mental me pousse à combler ce manque d’unité, à apaiser le sentiment de solitude en m’incitant à remplir ma vie : activités, rencontres, réseaux… Parce que c’est la panique quand je ressens le sentiment de solitude. La panique et le désespoir aussi, lié à la souffrance que provoque la séparation en moi.

J’ai parfois l’impression que ce sentiment ne partira jamais, quoi que je fasse ! Même si je remplis mes journées, que je m’entoure d’amis, que j’essaie de combler ce manque, ce vide, rien n’y fait ! Mon mental n’a pas la solution. Le mental veut combler, cherche à faire, à tout prix ! Il crée le manque et son opposé. Il est dans le faire.

Impossible de rencontrer et de ressentir l’état d’unité si je suis dans le faire.

Parce que le sentiment d’unité est un état d’être.

 

Mais qu’est-ce que l’état d’unité ?

Je le vis comme cela. Tout d’un coup, je suis là. Sur Terre. Je regarde le monde autour de moi. J’arrête de vouloir faire. Je sens que ma conscience peut se connecter à tous les humains, à ceux qui vivent tout là-bas à l’autre bout du monde, je vois ma conscience circuler dans les rues de Calcutta, sur les bords du grand Canyon, dans les avenues de New York. Je sens les gens partout dans le monde, je peux les sentir parce que je suis eux, comme ils sont moi.

Et je suis. Oui, je sens le monde vibrer autour de moi et en moi, même assise dans le canapé de mon salon. Je me sens être.

Je sens que chaque personne, chaque cellule, chaque être vivant, chaque minuscule atome est relié à moi. À chacune de mes respirations. Je sens le monde tout entier dans chacune de mes cellules.

Je suis dans mon cœur à ce moment là. Je suis reliée à mon être par mon cœur.

C’est le chemin direct, fluide, harmonieux, qui me permet d’être. C’est là que je ressens l’unité. Que les peurs s’effacent, que je ne cherche plus à faire. Mais que je suis.

Alors oui, mon sentiment de solitude revient de plus en plus fort ces derniers temps. Mais je n’ai jamais été aussi proche de l’être.

Et même, depuis quelques jours, je sais encore plus profondément que mes choix de séparation étaient bons. Je redécouvre le lien à moi-même, le lien à ma nature profonde. Je quitte enfin la peur de la solitude, je quitte enfin la peur de manquer d’affection. Je suis toute ébahie de voir et sentir que, lorsque je suis ma petite voix intérieure, sans avoir peur, en toute confiance, des résultats et des transformations arrivent, d’une incroyable richesse et finesse. Je me sens tellement grandir !

 

Je n’ai jamais ressenti aussi fort mon appartenance au grand Tout. Et c’est en rencontrant pleinement et consciemment le sentiment de solitude, sans vouloir le combler par mon envie mental de faire, d’agir, cette envie bruyante et incessante, que je suis en train de passer de l’autre côté du miroir.

Passer de l'autre côté du miroir

Passer de l’autre côté du miroir

Être. Reliée à mon être de façon continuelle et inconditionnelle. Ne plus me sentir séparée de vous. Vous sentir vibrants dans chacune de mes cellules. Voir en chacun de vous une parcelle de mon âme. Et me fondre dans le sentiment d’unité comme dans un diamant cristallin.

Car c’est cela la réelle nature de l’être humain. Voir l’autre en lui, et en lui, l’autre. Et sentir son appartenance au grand Tout. Sentir.

Quelle joie. Je suis heureuse.
Je n’ai jamais été aussi proche de l’être qu’en touchant et en accueillant ma solitude. Et je sais où je vais à présent. Rencontrer et vivre le sentiment d’unité. À chaque instant.

L’humanité est appelée à vivre cet éveil. Elle ne le vivra que par la dualité, en acceptant de voir et de rencontrer la solitude dans laquelle elle se trouve et à laquelle elle reste si désespérément accrochée, par peur de vivre le bonheur grandiose de l’unité.

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2748 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici