Rituel du pardon : ho'oponopono

Citation Connaissez-vous ce rituel du pardon qui nous aide à nous libérer ?

Connaissez-vous ce rituel du pardon qui nous aide à nous libérer ?

Pardonner est un processus, qui nous appartient, qui nous concerne directement. Mais qu’en est-il quand il faut pardonner à l’autre ? Nous nous posons alors plusieurs questions : mérite-t-il notre pardon ? Pourquoi faudrait-il lui pardonner ?

Il existe un rituel du pardon pour se libérer et pardonner. Celui-ci nous permet de vivre en harmonie avec nous-mêmes et les autres. Mais avant, pourquoi est-ce si difficile de pardonner à l’autre et à soi-même ?

Pourquoi est-ce difficile de pardonner ?

Quand on sent au fond de soi que seul le pardon nous aidera à dépasser l’épreuve, il faut du courage pour y arriver. Car pardonner pour passer à autre chose peut à la fois résonner en nous comme une douce mélodie, mais aussi comme une mélancolie.

De mon expérience personnelle, je vous avoue, que je ne savais pas par où commencer, j’avais la sensation d’être submergée par des émotions très personnelles que je n’avais jamais ressenties. Je vivais des peurs, des angoisses, des blessures qui me culpabilisaient et je n’arrivais donc pas à me réconcilier avec moi-même et donc de pardonner soit à l’autre soit à moi-même pour passer à autre chose.

Lorsque j’étais en contact avec d’autres personnes, il suffisait d’un geste, d’une parole pour que tout éclate, et donc de ce fait que la cassure soit encore plus profonde. Face à l’autre qui était mon propre miroir, alors que parfois mon seul souhait était de ne pas le blesser, j’étais maladroite dans mes paroles, dans mes gestes envers l’autre.

Ce n’était pas facile d’enlever ce voile qui m’a permis pendant tant d’années de me protéger, de me cacher, d’oublier et finalement de me construire. Je savais que ce n’est pas la solution, mais à ce moment précis de ma vie, je n’avais pas d’autre solution que d’accepter l’étape du pardon dans ma vie pour me libérer enfin. Mais comment pardonner et pourquoi faut-il aussi pardonner aux autres pour atteindre la paix intérieure ?

Pardonner, c’est offrir un moment de paix avec soi-même.

Pour entamer ce processus de libération, il va falloir accepter de pardonner l’impardonnable quand l’autre nous a fait tant souffrir. Comment alors pouvons-nous trouver cette voie du pardon à l’autre ?

Pardonner l’autre, c’est dépasser les épreuves de la vie qui nous empêchent d’être nous-mêmes pour pouvoir ensuite se libérer.

Pardonner à l’autre n’est pas un acte d’hypocrisie et ce n’est pas le synonyme d’une expression très commune que nous entendons souvent « avec toi, c’est facile, tu pardonnes toujours ».

Quand nous ressassons le passé et qu’un sentiment de vengeance et de colère nous habite, nous refusons clairement de pardonner à l’autre. La difficulté dans le pardon à l’autre, c’est se dire qu’il ne le mérite pas ; pourtant en acceptant de lui pardonner vous déclenchez chez l’autre un travail de guérison également pour lui-même.

Le pardon à l’autre engage différentes responsabilités : notre responsabilité individuelle et la responsabilité de l’autre.

Je vais vous citer un exemple, que nous avons tous connu au moins une fois dans notre vie : déclarer son amour à l’autre, mais que ça ne soit pas réciproque. Nous allons, dans ce cas-là, entamer un pardon vis-à-vis de l’autre, c’est-à-dire ne pas lui en vouloir de ne pas avoir eu des sentiments pour nous.

Pardonner à l’autre, c’est aussi appliquer la règle suivante : lui laisser l’opportunité de commencer un travail de pardon également et ainsi mettre de côté son égocentrisme.

Le pardon à soi pour se libérer

« Le premier à demander pardon est le plus brave ; le premier à pardonner est le plus fort et le premier à oublier est le plus heureux. »

Le pardon concerne très souvent deux personnes, mais il peut très bien, vous concerner vous-même uniquement. Vous pouvez vous pardonner d’une faute commise, d’un manque d’écoute à votre égard, d’un manque de considération ou autre. Ce pardon qu’on va nommer le pardon direct, celui qui va vous réconcilier avec votre erreur, votre faute, le mal que vous aurez fait à quelqu’un. Puis, il y a ce pardon indirect, que l’autre devrait m’adresser, car il m’a fait du mal, mais je sais aussi pertinemment qu’il ne m’adressera peut-être jamais ce pardon. C’est donc à moi seul.e de faire ce chemin vers ce type de pardon.

Un moyen très simple de pardonner est d’écrire une lettre de pardon où vous demandez pardon à la fois envers vous-même, mais aussi pour ceux qui n’arrivent pas à pardonner. En effet, cette énergie du pardon va nettoyer les blocages émotionnels personnels.

L’écriture thérapie permet entre autres de se libérer quand vous accumulez trop de choses, trop de non-dits.

Le pardon à soi, le pardon à l’autre restent des engagements difficiles pour soi-même qui sont parfois emprisonnés dans nos blocages, nos croyances limitantes, nos peurs.

Mais il existe un rituel du pardon qui peut nous aider.

Le rituel du pardon : ho’oponopono

Il nous est tellement bénéfique de nous reconnecter à notre propre source de paix et de légèreté. Porter le poids du passé peut engendrer de vraies souffrances physiques et psychiques. Si on porte attention à nos maux corporels, nous pouvons déjà avoir des réponses à notre mal-être. En effet, selon la médecine chinoise, chaque organe est relié à une émotion :

  • le foie à la colère ;
  • le cœur à la joie ;
  • le pancréas à l’anxiété ;
  • les poumons à la tristesse,
  • les reins à la peur.

Il est donc important d’être attentif à l’instant présent sur ce que nous ressentons. Vivre l’instant présent est la philosophie du rituel du pardon : Ho’oponopono

Ho’oponopono est un rituel de pardon et de réconciliation avec soi. C’est une pratique de vie hawaïenne. Cette méthode non conventionnelle va vous permettre de vous libérer des émotions et de vos blocages qui vous empêchent d’avancer sur le chemin de la sérénité et du bien-être que vous souhaitez atteindre.

Ho’oponopono va alors nous permettre de prendre conscience de cette nécessité d’aller mieux et ainsi d’apprivoiser nos émotions présentes avec amour et bienveillance.

Ho’oponopono est composé de deux syllabes :

  • « Ho’o » qui signifie : débuter une action.
  • « Pono » qui signifie : honnêteté et bienveillance.

« Vivre Pono », c’est vivre : « aligné », « en équilibre » et « dans le pardon ».

Ho’oponopono signifie donc harmoniser et nettoyer.

Pour pratiquer Ho’oponopono au quotidien, il suffit de commencer par une brève méditation en suivant les étapes suivantes:

  1. s’isoler,
  2. prononcer quatre mots à voix haute : désole, pardon, merci et je t’aime.
  3. Puis, pour chaque mot avoir en tête, une anecdote, une situation de notre vie, que nous lui associons.

Par exemple :

  • Désole [de voir toute cette colère se propager en moi, … ]
  • Pardon [de me juger, de me sentir inutile, …]
  • Merci [de me libérer, de m’aider, …]
  • Je t’aime [mon corps qui est parfait, par ma beauté et ma confiance…]

Ces 4 mots pour pardonner, pour passer à autre chose, pour avancer mèneront à une paix avec soi et avec le monde.

Cette pratique est salvatrice pour soi.

Au même titre que la pratique de l’écriture, de la méditation, de la danse, cette philosophie de vie peut nous amener à une grande libération. Toutes ces pratiques d’autothérapie sont essentielles à connaître pour trouver des solutions sur notre chemin d’épreuves.

J’espère que cet article t’aura plu.

Prends soin de toi,

Avec tout mon amour et ma bienveillance,

Gaëlle

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2671 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici