img_6559

Porter un masque

J’essaye du mieux que je peux de tout entendre, de tout comprendre, de me mettre à la place de l’autre pour tenter de cerner ses motivations, ses freins et ses peurs mais je t’assure qu’il m’arrive de me retrouver face à des personnages qui me laissent perplexe.

Je retourne mille fois dans ma tête ce que je sais d’eux, je m’oblige à ne pas penser à ma façon mais à la leur mais même sous un autre angle, à la lumière de ce que je connais, je n’y parviens pas.

Il y a des natures qui me fascinent. N’entends pas par là que je les admire mais j’aimerais pouvoir vivre dans leurs têtes, l’espace de quelques instants, pour analyser leur mode de pensée et aussi leur donner un petit coup de main au passage !

Quelqu’un ici serait il capable de m’expliquer comment il est possible de s’aimer aussi peu pour consentir à se faire souffrir chaque jour? Comment on arrive à se lever chaque matin dans une vie qui ne nous ressemble plus et continuer encore? Pourquoi, lorsque l’on sait précisément ce qu’il faut changer pour se sentir enfin heureux, on butte toujours sur le même mur?

Je dois probablement être conçue d’une bien drôle de façon mais mes peurs je les ai toujours dépassées, me disant que si les autres en sont tous sortis encore plus vivants, il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement pour moi.
Je suis sans doute trop vraie, trop honnête avec moi même pour préférer l’audace à la peur.

C’est une réelle question que je te pose ce soir, si la vie que tu mènes n’est pas celle que tu voudrais, qu’est ce qui t’empêche d’avancer, de quoi as tu peur? Du regard des autres? De ne pas correspondre à l’image que ta famille se fait de toi? À la crainte de faire souffrir pour exister? Celle de perdre ce semblant de confort dans lequel tu évolues?

Je peux trouver tout un tas de raisons mais pour moi, ce ne sont que des excuses. Qu’est ce qui mérite vraiment que tu passes à côté de toi, de ta vie, pour que tu sois toujours au même endroit?

Ne crains tu pas de regretter encore plus ce que tu n’as pas fait ou d’agir trop tard? D’arriver au jour du bilan en te disant « si seulement j’avais su »?

Mon expérience me fait dire que rien n’est insurmontable, que rien n’est impossible, pour qui le veut vraiment. Que la Vie est bien trop courte pour ne pas être jolie, ne pas nous ressembler, que tout peut basculer en un instant et qu’il ne faut pas perdre de temps.

« Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours », c’est mon credo. Peux tu m’aider à comprendre ce que tu apprends en portant un masque?

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!