Image pour article-2

Message d’amour universel à l’intention de tous les habitants de ce monde

par Fabrice Renault

J’ai reçu un message sur ma page Facebook il y a quelques semaines. J’en reçois beaucoup, j’avoue ne pas les lire tous tellement certains sont dénués d’intérêt, quand il ne s’agit pas carrément de tentatives malhonnêtes. J’étais passé à côté de celui-là donc, à côté de ce message d’amour universel que je choisis aujourd’hui de porter à votre connaissance.

Je créé ainsi ma place, dans la chaîne humaine qui pourrait répandre l’amour et la bienveillance qui inspire son auteur. Libre à vous d’en être le prochain messager, comme je vous y invite en bas de page.

Message d’amour universel à l’intention des tous les habitants de ce monde

L’auteur de ce message me l’a adressé, accompagné de cette note « Si ça vous intéresse de le publier et de me laisser anonyme. C’est un message destiné au monde entier, que j’aimerai partager 🙂 ». Voici ce message d’amour universel, le message d’une belle personne, une jeune femme que j’admire, sans même la connaître.

Un message qui, je l’espère vous fera autant de bien que ce que j’ai ressenti en le découvrant. Je n’ai rien changé, pas un mot, pas une virgule. Tout juste ai-je ajouté la multitude d’accents « oubliés » par son auteur qui écrit alors ce texte, probablement sur son téléphone portable…

Du fond du Laos, à l’arrière d’un pick-up avec mon amie récemment rencontrée et sous une pluie battante, j’ai un message pour vous tous.

Pour tous ceux qui ont déjà croisé mon chemin et pour tous ceux qui le croiseront encore, mais aussi pour ceux qui ne le croiseront jamais. Pour tous ceux qui m’ont un jour inspiré un sentiment, que ce soit de la joie, de la tristesse, de l’amour ou de la colère, mais aussi pour tous ceux à qui j’ai également pu inspirer ces émotions.

Je me suis enfin réveillée. Et je me suis rendu compte que nous étions tous hantés par des démons. Des démons qui semblent différents pour chacun d’entre nous, mais qui en réalité, sont exactement les mêmes pour tout le monde.

Manque de confiance en soi, haine refoulée, peur de l’abandon ou sentiment d’incompréhension… nous les avons tous ressenti un jour, sans exception. Et c’est pour cette raison que j’ai un immense sentiment de compassion à votre égard.

À vous tous qui sillonnez la Terre en ce moment même, brisez ces chaînes qui vous empêchent de pleinement apprécier la vie et les chances qu’elle vous réserve. Apprenez à regarder avec amour tout ce qui appartient à ce monde, le bon comme le mauvais, le bonheur comme le malheur. Car c’est grâce à toutes ces nuances de gris et de variétés que j’ai appris que toute chose dans ce monde a un rôle crucial à jouer. Et qu’il est important de toutes les estimer et de les accepter.

Nous sommes tous dans le même bateau, nous suivons tous le même cap, quels que soient les courants empruntés, avec une infinité de surprises et de possibilités à la clé. La chose la plus importante que j’ai comprise aujourd’hui c’est que si nous envoyons cet amour, cette compassion et cette compréhension autour de nous, même à ceux qui n’ont pas de raison de les mériter, nous en recevrons dix fois plus en retour et souvent, plus encore de ceux qui ne méritaient pas cet amour au départ.

Alors ne jugez plus, comprenez. Et c’est à ce moment-là que vous goûterez enfin à cette liberté dont tout le monde parle sans cesse sans jamais vraiment la comprendre. Cette compassion que nous avons tous enfouis au fond de nous, que nous sommes toujours prêts à cacher pour nous protéger, il est temps de la faire remonter à la surface.

N’attendez plus que le bonheur vous tombe dessus un jour, rien ne vient de l’extérieur, tout prend source à l’intérieur, en profondeur. Ouvrez vos cœurs. Nous ne sommes qu’un. Et il n’appartient qu’à chacun d’entre nous de se réveiller pour remarquer que la perfection de la vie se trouve à l’intérieur des gens et dans le monde dans lequel nous vivons. Pour qu’enfin nos rêves prennent la place de la réalité.

Vous voulez un monde meilleur… alors il ne suffit plus seulement d’exister.

Pour la première fois de ma vie, je vous le dis :

je vous aime, qui que vous soyez et où que vous soyez, et je vous remercie de ce que vous avez fait de mon âme.

par Fabrice Renault

Source : mieuxvivreautrement.com

Article recommandé : Le fait d’avoir réalisé cette chose a changé ma vie!

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!