L'approche interactionnelle pour vaincre le stress

Abonnez-vous à la chaîne YouTube de Isabelle Sherpa! Commentez cette vidéo sur YouTube

Annonces de Isabelle Sherpa

Vaincre le stress au bureau : L’approche interactionnelle

Connaissez-vous la définition du stress selon Lazarus ? Richard Lazarus est un professeur en psychologie à l’Université de Californie et pionnier comme Selye dans l’étude et l’analyse des émotions et du stress.

Il a développé une nouvelle approche du stress : l’approche interactionnelle qui intègre la dimension cognitive.

Selon lui, la dimension cognitive du stress correspond à la capacité qu’a l’individu à interpréter les situations et à évaluer ses propres ressources pour y faire face.

Il existerait 3 composantes dans la réaction d’un individu à une situation potentiellement stressante :

Une évaluation primaire : interprétation de la menace potentielle de l’élément stressant en fonction de variables situationnelles (durée, nocivité…). Interprétation de la demande, de l’objectif que l’on se fixe ou que l’on se voit fixer.

Une évaluation secondaire : identification de ses ressources émotionnelles et comportementales pour élaborer une réponse. Identification des capacités à mettre en oeuvre pour répondre à la demande ou atteindre l’objectif.

Une évaluation des conséquences de la réponse. Évaluation de l’adéquation EV2 / EV1

Le processus de perception du déséquilibre se joue en deux phases :

L’individu évalue les demandes de son environnement par rapport à ses propres attentes et à ses propres ressources disponibles (selon lui).

S’il y a déséquilibre, les exigences de l’environnement vont mettre à l’épreuve le bien-être (l’écologie) de l’individu – c’est alors que la situation sera vécue comme stressante.