Partenaires Positifs

L'effet miroir en psychologie

Citation 9 exemples de projection psychologique dans nos relations

9 exemples de projection psychologique dans nos relations

Êtes-vous conscient de projeter des sentiments et des problèmes dans vos relations ?

Que cela soit dans les relations amoureuses, avec nos amis, avec les membres de sa famille ou des collègues, beaucoup de conflits prennent naissance à cause de la projection de nos propres émotions sur les autres que nous transférons sur les autres tel un miroir.

Alors, comment fonctionne cette projection psychologique et dans quelles circonstances avons-nous tendance à projeter sur les autres ce que nous avons à l’intérieur de nous-mêmes ?

Au plus profond de nos esprits se cachent de nombreuses pensées et sentiments que nous aimerions nier. Ces désirs et ces impulsions sont si offensants pour la partie consciente de l’esprit qu’elle lance divers mécanismes de défense psychologiques pour les empêcher d’entrer. Une façon de le faire est de projeter ces sentiments sur d’autres personnes (pour la plupart, mais aussi sur des événements et des objets) dans le but d’externaliser le problème.

La projection psychologique est un mécanisme de défense qui se produit lorsqu’un conflit survient entre vos sentiments inconscients et vos croyances limitantes. Afin de maîtriser ce conflit, vous attribuez ces sentiments à quelqu’un ou à quelque chose d’autre. En d’autres termes, vous transférez la propriété de ces sentiments troublants à une source externe.

À lire aussi : Comment parler à ses amis des violences qu’on subit ?

Cette approche en psychanalyse provient originalement d’une théorie de Freud. C’est un moyen pour nos esprits de traiter les aspects de notre caractère que nous considérons comme problématique. Plutôt que d’admettre notre faille, nous trouvons un moyen de la corriger dans une situation externe à nous. En projetant ces failles, nous pouvons éviter d’avoir à les identifier consciemment , à en prendre possession et à y faire face.

« Tout ce qui nous irrite sur les autres peut nous conduire à une meilleure compréhension de nous-mêmes. »
Carl Gustav Jung

Voici 9 exemples de projection psychologique les plus courants : 

  1. Attirance pour une personne autre que votre partenaire. Un homme ou une femme qui ressent un fort sentiment d’attirance pour une troisième personne projette ces sentiments sur son conjoint et l’accuse d’être infidèle. Ce blâme est en fait un mécanisme de déni pour ne pas se sentir coupables de leurs propres désirs pour une autre personne.
  2. Problèmes d’image corporelle. Lorsque nous n’aimons pas l’image de notre corps, nous pouvons choisir d’ignorer ces soi-disant défauts en saisissant chaque occasion de les repérer dans d’autres personnes. La projection vous permet de prendre le dégoût que vous pouvez avoir pour votre apparence et de vous en éloigner en la concentrant sur d’autres personnes.
  3. Ne pas aimer une personne. Lorsque nous n’aimons pas quelqu’un, nous cherchons parfois à projeter ce sentiment sur elle afin que nous puissions justifier une raison de la détester. Nous ne sommes pas disposés à l’admettre consciemment, donc nous croyons que c’est l’autre qui ne nous aime pas.
  4. La jalousie. Si nous devions vraiment dire pourquoi nous n’aimons pas une personne, nous nous retrouvons souvent face à face avec des qualités que nous aimerions avoir, donc nous jugeons l’autre pour ce que nous n’avons pas.
  5. Insécurité et vulnérabilité. Lorsque nous ne nous sentons pas sûrs de certains aspects de nous-mêmes, nous cherchons des moyens d’identifier une certaine insécurité chez d’autres personnes. C’est souvent le cas avec un comportement d’intimidation où l’intimidateur ciblera les insécurités des autres afin d’éviter de traiter ses propres préoccupations. C’est pourquoi ils rechercheront les individus les plus vulnérables qui peuvent être facilement attaqués sans risque de représailles émotionnellement douloureuses.
  6. La colère. Afin de masquer la colère qui peut faire rage à l’intérieur, certaines personnes la projettent sur ceux avec lesquels ils sont en colère.
  7. Nos comportements irresponsables. Nous n’aimons peut-être pas l’admettre, mais nous adoptons tous des comportements qui pourraient être considérés comme irresponsables. Pour éviter les sentiments de remords, nous projetons notre irresponsabilité sur les autres et les critiquons pour leurs actions.
  8. Nos échecs. Lorsque nous nous percevons comme ayant échoué à quelque chose, il est courant pour nous de pousser les autres à réussir cette même chose, sans se rendre compte que cela est une tentative de nier notre propre échec. Prenons par exemple l’athlète raté qui force son enfant sur la route sportive dans le but inconscient de réaliser son rêve au travers son enfant.
  9. Nos qualités et réussites. C’est l’un de ces rares cas où nous projetons des aspects positifs de notre propre personnalité sur les autres.

La projection peut être une chose consciente, mais la plupart du temps, elle a lieu sous la surface en fonction de l’inconscient. Cet élément de la psychologie peut sembler efficace pour défendre notre esprit contre la douleur, mais il y a deux problèmes fondamentaux qui vont à l’encontre de cet argument :

  1. La projection nous fait nous sentir supérieurs à tous les autres car elle nous permet de négliger nos propres défauts et insuffisances tout en affinant simultanément ce que nous percevons comme imparfait chez les autres.
  2. Tant que nous continuons de nier l’existence de ces sentiments, aucun mécanisme ne peut nous aider à les combattre et à les surmonter.

Ce n’est que lorsque nous acceptons qu’ils font partie de nous que nous pouvons commencer à travailler à travers eux et finalement nous en débarrasser complètement. La projection est souvent préjudiciable à nos relations avec les autres, donc toute tentative de l’éradiquer comme une habitude en vaut la peine.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de reprogrammer la partie inconsciente de son cerveau et nous pouvons réaliser à peu près n’importe quoi si nous prenons d’abord le temps de le reconditionner.

Pour aller plus loin :

Lorsque vous êtes capable d’affronter de front des sentiments indésirables, vous constaterez qu’ils sont beaucoup moins drainants ou dommageables à long terme.

Francis M.

Ajouter un commentaire