Comment être plus authentique ?

Citation Pourquoi est-ce si difficile d’être authentique ?

Pourquoi est-ce si difficile d’être authentique ?

Mettre le voile sur nos défauts, dissimuler nos côtés plus sombres, garder fermer notre coffre émotionnel, nous sommes tous entraîner à se laisser voir sous notre meilleur jour. Une tâche exigeante qui est non seulement contre-productive mais nous empêche par surcroît de devenir une meilleure version de soi. 

La transparence, l’authenticité dont nous faisons preuve ou pas est tributaire de quelques facteurs extérieurs dont l’environnement dans lequel nous évoluons, notre éducation, le monde scolaire dans lequel nous avons baigné. Sans oublier le contexte social qui nous convie à être constamment à la hauteur et d’atteindre des niveaux de performance exceptionnels. 

Notre sage Charlie Chaplin nous parle d’authenticité en ces mots : « Le jour où je me suis aimé pour vrai j’ai pu m’apercevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’était rien d’autre qu’un signal quand je vais à l’encontre de mes convictions. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle l’authenticité. »

On voit des gens qui offrent leur pleine confiance à l’autre jusqu’à ce que cette confiance soit entachée. À l’inverse, il y a ces gens qui doivent tester, évaluer l’autre pour ensuite leur faire une place dans leur entourage. En ce qui me concerne, je fais partie de celles qui sont davantage intuitives et qui ouvrent les portes de la confiance rapidement. 

Nous sommes des êtres qui bâtissent leurs relations sur la base ultime de la confiance mutuelle qui s’exprime par « Je te fais confiance alors je peux me permettre d’être moi-même ». Vous conviendrez avec moi qu’être authentique comporte certains risques. Celui d’être rejeté, d’être jugé, d’être confronté et critiqué dans nos convictions profondes. Difficile à vivre lorsque plaire et être gentil en tout temps fait partie de nos schèmes de base. Thomas d’Ansembourg l’illustre bien dans son livre Cessez d’être gentil, soyez vrai! Être aimé est un besoin fondamental et suffisamment fort pour mettre de côté et éteindre ces parties que nous jugeons moins nobles de notre personnalité. 

Quand s’exposer est impossible

Louise (nom fictif) très près de moi à une certaine époque, n’a jamais partagé ses failles, ses échecs, ses revers, ses peurs, ses appréhensions, ses faux pas. Une personne apparemment en contrôle visiblement. Je trouve toujours questionnant cette confiance et cette estime inébranlables, cette absence de doutes, cette absence d’échecs ou tout semble ne jamais être écorché au passage. Peut-être se cache-t-il derrière ce contrôle une grande fragilité, une grande vulnérabilité même. La force ne trouve-t-elle ses racines dans l’épreuve?

Cœur à cœur avec l’authenticité

Il m’a été donné jadis d’accompagner Sophie (nom ficticf), une personne de mon entourage qui, en apparence, ne semblait pas me porter dans son cœur. Pourtant, suite à une rupture particulièrement difficile avec son conjoint elle vient frapper à ma porte. Le temps d’un weekend, l’heure était à la confidence. Une écoute où elle m’offre avec authenticité son histoire et me permet de la « rencontrer » … enfin. Un échange qui me faisait la voir dans toute sa vulnérabilité, dans sa peine, dans son intelligence et son désarroi aussi. Et ce contact de cœur à cœur, d’être à être ça n’a pas de prix. Philosopher, tenter de mieux comprendre, analyser dans une boucle d’échanges de fond, c’est là où la vie se vit, c’est là où on touche à la vie. D’échanges de fond à échanges qui font du bien… au cœur et à la relation!

Évidemment nous ne pouvons vivre nos relations que sur cet aspect de réelle communication. Cependant, c’est ce qui nourrit la relation, ce qui ajoute à la complicité autant que de rire ensemble sans se prendre au sérieux.

Être trop ou pas assez authentique? Plutôt différemment!

Être authentique, user de franchise et de sincérité n’est pas seulement fait d’occasions de se « dire » mais également de dire à l’autre. L’authenticité oui, mais pas à tout prix, pas n’importe comment et surtout pas n’importe quand. Pour oser dire ça prend une conscience et une intelligence émotionnelle hors du commun. Pour oser dire ça prend du tact, de la diplomatie, du compromis. Un feedback sollicité sera toujours plus crédible et activateur de changements que l’inverse. Mais encore là tout dépend de l’auteur du commentaire et de son intention. À bien y penser, de certaines personnes, les conseils sont toujours bienvenus et pris en compte tandis que pour d’autres ils demeurent sans importance et laissent même un arrière-goût amer. Une attitude teintée de bienveillance et d’un sentiment de profond respect ça se perçoit et se ressent vous en conviendrez.

La rencontre de soi

Le pire des mensonges n’est pas celui dirigé vers autrui mais plutôt celui dirigé vers soi. On ne veut pas en entendre parler probablement parce que trop confrontant. Réaliser ce mensonge serait synonyme de manque de loyauté ou d’intégrité, manque de rigueur, manque de colonne vertébrale à prendre des décisions et des actions qui, ma foi, viendraient bousculer votre équilibre actuel. Mieux vaut peut-être ne pas trop se poser de questions… Ginette Reno, lors d’une entrevue, soulignait que la pire des choses est de mourir sans avoir fait la rencontre de soi-même. Faisons l’exercice et soyons authentiques, soyons vrais! Est-ce que tous les départements de votre vie sont en accords avec vos principes internes, vos valeurs profondes? Jetez un coup d’œil sur votre travail, vos relations, votre couple, votre famille, vos hobby. Est-ce que les raisons qui motivent vos choix sont réfléchies et authentiques? Bien sûr que non! Mais ce qui est primordial est de le reconnaître et de limiter les dégâts qui s’apparenteraient à de l’anxiété et de la souffrance émotionnelle si bien décrit par le grand monsieur Charlie Chaplin.

Conclusion

Être authentique n’est pas que réserver à dire mais aussi à « se » dire et se dévoiler. Se dire c’est aussi mettre notre cartographie émotionnelle disponible. Un des plus beaux cadeaux de la vie est d’avoir cette liberté et cette permission de se livrer en toute confiance, en toute authenticité à une personne qui reçoit et accepte ce que vous êtes. C’est la preuve qui vient valider l’étincelle de lumière et qui nous relie tous, soit d’être tout simplement et humblement humains.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Publié par Johanne Bouchard

Femme passionnée par l’humain dans son organisation, Johanne a une personnalité colorée qui met du pétillant dans ses communications. Ses intérêts professionnels envers la reconnaissance,...

Visiter le site web
Suivez Johanne Bouchard sur les médias sociaux

Commentez cet article