Guérir la blessure de rejet

Citation Soigner sa blessure de rejet pour mieux vivre sa vie !

Soigner sa blessure de rejet pour mieux vivre sa vie !

Quand s’ouvrir aux autres est souvent  un parcours difficile !

Quand on souffre de la blessure de rejet, toute notre vie est marquée de l’empreinte douloureuse du mal-être dans nos relations humaines. Les autres ont du mal à cerner notre personnalité, et n’arrivent pas à comprendre comment on fonctionne car on semble tellement différent ! Comme s’il leur fallait un mode d’emploi pour pouvoir interagir avec nous !

Qu’est-ce que la blessure de rejet ? On entend souvent parler de ceux qui souffrent de ce sentiment de rejet, c’est-à-dire de cette impression étrange de ne pas être acceptés comme ils sont et qui peinent alors à trouver leur place sereinement au milieu des autres !

Les individus qui portent en eux cette blessure de rejet, sont tendus à chaque fois qu’ils doivent entrer en contact avec autrui, et ils ont sans cesse cette crainte de se sentir jugés, ou alors d’être de trop,  ils se ferment par conséquent et rendent leur présence parfaitement invisible sans s’en rendre compte au final ! Et c’est pour eux un véritable paradoxe, d’un côté, ils désirent ardemment occuper plus de place et de l’autre, ils font tout pour ne pas se faire remarquer, animés par la peur obsessionnelle d’être rejetés !

C’est à travers ce grand écart permanent, qu’ils essaient de se frayer une voie de passage au milieu des autres. Ils finissent indubitablement par récolter des sentiments négatifs et désagréables. Ils s’attendent toujours à ce que quelqu’un leur facilite leur adaptation  et ils se fabriquent une attitude pour séduire. Ils naviguent alors, difficilement au milieu des extravertis qui eux ont le vent en poupe et ont peu de temps à accorder à ceux qui sont hésitants et qu’il faut aller chercher au fond de leur grotte !

Ils finissent donc inévitablement par en vouloir aux autres de ce qu’ils portent inconsciemment en eux, ils se disent  rejetés alors qu’ils se rejettent eux-mêmes par cette manière de se comporter qui est inappropriée puisqu’ils renient leur propre identité d’être. Comme ils se forcent, les relations ne sont pas fluides  comme s’ils étaient toujours en attente de quelque chose de la part des autres !

Ces autres ne se doutent même pas de leurs difficultés relationnelles et préfèrent justifier leur attitude en parlant de timidité, de manque de confiance en soi, de caractère introverti ou réservé voire même d’indifférence ou d’égoïsme !

L’origine du sentiment de rejet

Cette blessure de rejet est la plupart du temps infligée à l’enfant à sa naissance, selon la manière dont il  sera accueilli par ses parents et par son entourage à sa venue au monde.  Avec beaucoup de joie ? Avec angoisse et  avec  inquiétude ? Avec sérénité et confiance ? Avec indifférence ou tristesse ? Comme un bébé pas attendu du tout, surtout s’il s’agit d’un enfant non désiré, qui arrive à un moment inopportun et qu’on est contraint d’accueillir sans grande envie ni motivation ou comme un enfant de trop….

Tous les sentiments éprouvés par les parents vont créer l’épanouissement ou non de l’enfant dès ses premières heures ! Même si à la naissance, on pense que le bébé est le bienvenu, celui-ci va très vite percevoir bien malgré lui l’envers du décor, c’est ce qui va se graver alors dans son subconscient ! Petit à petit, il se rend compte de la vraie place qu’on lui a réservée et l’enfant se sentira comme coupable de la difficulté de ses parents pour le gérer et fera tout son possible pour n’occuper soit qu’une minuscule place pour ne gêner personne ou au contraire se rebellera souvent pour attirer l’attention !

C’est cette place qui définira d’ailleurs le caractère de l’enfant ! S’il doit sans cesse chercher sa place au milieu de la famille, il ne pourra que développer sa difficulté à comprendre les relations aux autres et ne saura pas du tout comment se comporter  pour mériter d’exister. Il recherchera l’autonomie pour ne pas causer de soucis supplémentaires à sa famille et essaiera par tous les moyens de créer le moins de problèmes possibles en devenant perfectionniste et  soucieux de sa réussite à tout prix pour espérer « briller » aux yeux de ses parents !

C’est là que commence pour lui un long et douloureux parcours de vie ! Il pensera sans cesse que l’autre n’a pas de place à lui accorder, pas de temps, pas d’amour et qu’il doit donc tout faire tout seul ! Et c’est cette blessure de rejet qui  résonnera de plus en plus fort à chaque interaction tout  au long de sa vie jusqu’à ce qu’il se rende  compte qu’il ne fait que répéter encore et encore les mêmes situations de rejet : comme il se sent rejeté, il rejette  les autres et les autres  le rejettent à leur tour et au final il choisit de s’auto- rejeter complètement pour moins souffrir et se ferme ainsi dans sa carapace !

Bref, toute sa vie aura comme fil directeur cette blessure de rejet, il finira par ressentir une profonde solitude au milieu de ce désert relationnel, et il aura comme une impression d’être un éternel incompris des autres !

Pourtant, ce n’est pas tout à fait sa faute même si c’est sa faute quand même !

Comment en venir à bout de ce sentiment de rejet tellement destructeur ?

De l’enfance à l’âge adulte, le chemin sera long et semé d’embûches ! Quand on pense à chaque instant qu’on n’a pas de place, forcément on interagit avec les autres avec cette blessure. On pense qu’on doit toujours faire plus d’efforts, qu’on doit sans cesse faire plaisir pour qu’on daigne  nous accorder de l’attention, qu’on doit prendre une petite place pour ne pas gêner,  qu’on doit se faire tout petit,  qu’on doit rester dans l’ombre pour ne pas causer de problèmes ! On achète comme un droit de vivre, on demande sans cesse aux autres comme une autorisation d’être ! Un laissez-passer pour vivre notre vie !

On peine à comprendre pourquoi c’est si compliqué d’interagir, pourquoi malgré tous les efforts surhumains, on obtient des résultats catastrophiques toujours marqués négativement par des incompréhensions, des vexations, des brimades, des reproches. On pense que c’est à cause de nos défauts, qu’on n’est pas assez bien, qu’on n’est pas comme les autres, qu’on est trop difficile à vivre ! Le sentiment de rejet nous pèse, nous affaiblit, nous freine dans notre déploiement et dans notre plein épanouissement.

On se pose mille questions pour essayer de se remettre en question, encore et encore ! On se fabrique jusqu’à une attitude, une manière d’être ! Mais on a de plus en plus de mal à comprendre ce qui dysfonctionne, on souffre de toutes ses difficultés et  on finit par sombrer dans le découragement ! On n’a plus du tout envie d’essayer, alors on devient distant, on se ferme aux autres, on se méfie d’eux !

On tourne le dos aux relations humaines ! On interagit à minima quand on n’a pas le choix ! On devient presqu’ asocial comme un petit poisson rouge dans son bocal qui se perd lorsqu’il se retrouve perdu dans l’océan agité des autres! On se renferme pour ne plus être blessé par la maladresse inconsciente des autres. Et on vit avec  ce conflit intérieur dont on ne vient jamais à bout ! On a beau changé de relations, jamais on ne se sent vraiment intégré !

Cela nous fâche et nous met en colère ! Pourquoi est-ce qu’on doit sans cesse faire plus d’efforts ? Pourquoi est-ce que les autres ne nous respectent pas ? Pourquoi nous jugent-ils différents ? A force, on le devient différent, on vit sans cesse avec des pensées négatives, on ressent comme un sentiment d’exclusion ! Pourquoi est-ce qu’on n’attire pas les bonnes personnes ? Pourquoi est-ce qu’ils ne nous voient pas ? Et ces pensées sombres qu’on transporte, nous enveloppe d’un voile obscure qui nous bloque émotionnellement dans tout ce que l’on entreprend !

La blessure de rejet cause beaucoup de tourments et il est nécessaire de prendre conscience qu’une réconciliation avec soi est plus qu’urgente pour retrouver son équilibre !

Il est temps de faire la paix avec soi-même !

Se rendre compte que si l’on souffre, c’est parce qu’on doit guérir de cette blessure de rejet, permet de se donner la possibilité d’apprendre à  s’ouvrir aux autres pour  sortir de l’ombre,  pour mettre fin aux pensées sombres qui nous agitent ! Ce n’est pas devenir quelqu’un d’autre ! C’est prendre conscience qu’il y a en soi comme un aimant qui va attirer ce que l’on ressent. Si on ressent le rejet, on attirera le rejet. Rien de plus !

C’est assez difficile à concevoir et on se dit que dans ce cas, ce sera compliqué de surmonter ce rejet ! Lorsqu’on accepte l’émotion qu’on ressent, en la vivant pleinement pour mieux la comprendre jusqu’à la traverser et la faire disparaître, on met toutes les chances de notre côté pour espérer se transformer positivement ! On accueille cette blessure de rejet en nous donnant beaucoup de tendresse et on cherche alors un sentiment d’unité et de justesse avec soi-même!

Quand arrive l’envie d’exister pleinement, on est en route vers la guérison !

La guérison passe avant tout par l’acceptation de cette souffrance en sortant du déni et de la culpabilité d’être ainsi fait! Quand on arrive à se dire que ce qui nous arrive n’est pas la faute des autres, on trouve le chemin vers un retour à soi. Quand on regarde les émotions qui accompagnent notre comportement, on se rend compte de ce qu’il faut réajuster. Quand on  comprend qu’on est créateur à  100% de notre vie, on se donne les moyens de surmonter les obstacles qui s’opposent à notre croissance personnelle !

On libère chaque mémoire liée au rejet pour ne plus laisser dominer en soi ce qui n’a plus lieu d’être ! S’aimer et s’accepter comme on est, dans notre authenticité et se voir dans les yeux des autres comme important et merveilleux, permet de changer de regard sur qui l’on pense être. Les pensées négatives nous ferment aux autres et quand on décide de ne plus les écouter, on reprend notre liberté d’être et notre plein pouvoir créateur !

Quand on a peur des autres, les autres ont peur de nous, quand on se méfie des autres, les autres se méfient de nous ! Faire confiance, c’est rompre avec les mauvaises habitudes de se juger avant que les autres nous jugent ! Si on s’aime, plus rien n’a d’importance ! Et ceux qui ne nous aiment pas ne peuvent plus nous affecter, nous les laissons libres de leur choix !

Transformer le rejet en désir de renaître à soi-même en se redonnant sa totale légitimité d’être, est un merveilleux cadeau à s’offrir! Il est temps de mettre fin à cet auto-sabotage de vous-même ! Laissez les autres vous aimer, vous apprécier pour ce que vous êtes sans croire qu’il faut faire à chaque fois des choses remarquables pour mériter leur intérêt ou leur admiration! Ne les privez pas de votre présence parce que vous pensez qu’ils ne vous aiment pas assez !

Arrêtez de croire qu’on ne vous apprécie pas, sortez de ces pensées limitant, de ces remous émotionnels qui n’ont plus lieu d’être ! Ne donnez pas cette impression de toujours bouder, de bouder  la vie, de bouder les autres, d’être sans cesse en colère car on ne vous réserve pas l’accueil chaleureux que vous méritez ! Nul ne peut le savoir ! Personne ne connaît vos tourments !

Revivez le film de votre naissance en vous appropriant votre droit d’être au monde, en imaginant que vous étiez un enfant attendu et désiré sur cette Terre dans votre mission de vie et d’âme ! Et à chaque fois que vous interagissez avec les autres, sentez-vous accueilli à l’intérieur de vous-même comme cet enfant béni et sacré qui a vu le jour et qui s’est transformé en le merveilleuse personne que vous êtes devenue à vos propres yeux,  en vous répétant : « Je mérite ma place, je mérite d’être là, je mérite d’être qui je suis, je m’aime comme je suis ». Ouvrez votre cœur à un immense amour de vous-même, infini et bienfaiteur  jusqu’à le laisser déborder dans vos relations autour de vous en ressentant beaucoup de gratitude !

Plus vous allez changer votre rapport à vous-même, plus votre relation aux autres se modifiera ! L’amour de soi en est le pivot nécessaire pour réparer la blessure de rejet!

Toutes les blessures peuvent se guérir quand on cesse d’avoir des attentes… et qu’on se tourne enfin vers soi pour s’accueillir pleinement dans la reconnaissance qu’on se doit à soi-même !

Ayez foi en votre âme pour vous ouvrir enfin à une vie qui n’attend que vous ! Vous êtes béni et aimé !

Maryse Ligdamis de mesmotsdevie.fr

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2690 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici