Ton propre ennemi

Citation Ton propre ennemi

Ton propre ennemi

Nous sommes tous notre propre ennemi, tout comme nous pouvons être notre meilleur allié. Nous créons nous-mêmes nos propres obstacles, par peurs la plupart du temps. 

Un ennemi puissant

L’ennemi le plus puissant que nous pourrons jamais rencontrer se trouve en nous.

C’est nous-mêmes qui créons nos pensées négatives, nos croyances limitantes, nos peurs, nos zones de confort…et qui nous mettons des bâtons dans les roues.

C’est nous-mêmes qui nous empêchons d’avancer dans notre vie.

Pour deux peurs, paradoxales mais aussi fortes l’une que l’autre :

✓ la peur de l’échec,

✓ la peur de réussir.

Ces deux craintes sont aussi ancrées en nous l’une que l’autre.

Nous avons peur d’échouer, parce qu’échouer signifie rester là où nous sommes, devoir tout recommencer, mais parce que cela implique également de perdre notre estime, confiance et amour de soi. L’échec est rarement vécu comme positif, ce qui est l’erreur la plus fréquente.

L’échec, finalement, est extrêmement positif ! Il nous apprend. Il nous conseille. Nous montre la bonne voie. Mais nous le craignons et en faisons donc un élément néfaste, qui peut alors être destructeur lorsqu’il nous faut l’affronter.

La peur de réussir, elle, est très profondément liée à la peur de l’inconnu et à celle du changement.

En effet, réussir signifie bouger, avancer, transformer sa vie. Que cela soit de manière infime ou de façon plus visible et conséquente.

Or nous craignons l’inconnu, nous avons peur de perdre nos repères, de ne plus savoir comment réagir. Nous perdons, en réussissant, notre « rambarde de sécurité » !

Celle du changement est tout aussi vive : le changement a cela d’étonnant qu’il attire autant qu’il repousse.

Nous voulons changer, mais nous avons peur de ne plus être la même personne. Nous avons peur que tout s’écroule autour de nous. Encore une fois, peur aussi de perdre le contrôle.

Alors que faire ? S’auto-saboter. Détruire soi-même les possibilités de réussir. Cela se fait, naturellement, de manière inconsciente la plupart du temps. Nous créons des croyances limitantes qui vont s’ancrer dans notre esprit, jusque dans nos connexions neuronales, afin que cela devienne un automatisme dans notre vie.

Il va donc nous falloir effectuer une reprogrammation pour nous sortir de ce cercle vicieux et devenir, non plus notre ennemi, mais notre allié. Notre soutien.

Car ce cercle peut être extrêmement difficile à briser, d’autant plus qu’il est souvent installé en nous depuis de longues années. Néanmoins, c’est tout à fait possible, voyons comment.

Être son propre soutien, son meilleur allié

Nous devons passer par plusieurs paliers pour que ce changement, cette transformation soit effective.

Tout d’abord, l’acceptation. Nous allons devoir accepter et assumer notre responsabilité dans nos échecs. N’oublions pas que la responsabilité, c’est un pas vers la liberté. Car en reconnaissant que nous sommes responsable, nous cessons de transférer ladite responsabilité sur autrui.

Tant que nous sommes dans ce transfert, nous demeurons prisonniers des autres et des situations.

Ensuite, nous devons nous pardonner. Le Pardon est un exercice libérateur et guérisseur.

Pardonner, c’est recouvrir nos blessures d’Amour.

Se pardonner est primordial pour pouvoir avancer. Rien ne peut changer le passé, mais le Pardon peut changer notre vision du passé. Ce qui nous aide à vivre pleinement le présent et à nous tourner vers l’avenir avec sérénité.

La puissance positive du pardon est d’ailleurs désormais établie scientifiquement. Nous en connaissons les effets positifs, la puissance bénéfique.

Enfin, nous devons déprogrammer et reprogrammer nos croyances et nos pensées. Changer notre état d’esprit.

Pour ce faire, la pleine conscience est un excellent premier pas. Nous pouvons alors travailler cette reprogrammation grâce à des affirmations positives ; des visualisations ; des exercices d’écriture intuitive…

Il est par exemple tout à fait bénéfique de s’écrire une lettre de pardon.

Cela afin de générer un nouvel état d’esprit et d’être !

Afin de favoriser l’intégralité de cette reprogrammation, Ho’oponopono est d’une grande aide. Ses mantras sont des énergies de pardon, de gratitude et d’amour. Trois énergies puissantes, porteuses de guérison et de libération.

Encore une fois, il va être nécessaire de les dire en conscience, en prenant de longues inspirations afin de laisser entrer l’énergie et l’émotion adéquate.

Nous devons réaliser l’importance de devenir notre premier et principal allié. Car cela nous fait passer d’un état d’esprit négatif, créateur d’un cercle vicieux, à un état d’esprit positif, créateur d’un cercle vertueux. Un état d’esprit positif génère des pensées positives, des actions positives et augmente notre résilience.

De ce fait, nous prenons confiance en nous, notre estime de soi augmente également et nourrie notre amour de soi.

Grâce à cela, nous pouvons parvenir à l’accomplissement de soi, dernier stade de la pyramide de Maslow.

Naïara, Esprits de vie

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2837 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici