Comment traverser le deuil d'un conjoint ?

Citation Les 4 visages de la solitude : traverser le deuil d’un conjoint

Les 4 visages de la solitude : traverser le deuil d’un conjoint

Si nos chemins se croisent, c’est que vous vivez un deuil. C’est tout à fait naturel d’avoir besoin de soutien, de soulagement et de réconfort pour surmonter nos épreuves les plus difficiles. Peut-être cherchez-vous à avancer, mais le peu de progrès que vous constatez au fil du temps vous décourage? La réalité, c’est que nous ne sommes jamais préparés à vivre le décès d’un conjoint et s’ajuster à une nouvelle réalité non voulue.

Le décès d’un conjoint laissera un immense vide et plusieurs autres deuils secondaires viendront s’ajouter. J’espère qu’en arrivant à reconnaître les différents visages de votre deuil, vous serez plus sensible aux tumultes que vous traverser présentement.

Voici les 4 visages de la solitude :

1. La perte de l’intimité physique et émotionnelle

L’intimité signifie différentes choses pour chacun et dépendra de la relation que vous entreteniez avec votre partenaire.

La perte d’intimité peut être de nature physique et sexuelle. Elle peut aussi signifier la perte de tendresse et d’affection. Vous avez dévoilé à cette personne des pans de votre monde intérieur. Vous avez partagé des choses que personne d’autre ne connaît sur vous. Cela peut signifier la perte de la seule personne qui vous comprenait et vous acceptait intégralement. Ce lien sécurisant n’existe plus et l’un de vos besoins fondamentaux, le besoin de sécurité, se retrouve en carence.

Traverser ce type de deuil vous demandera d’apprivoiser tous ces moments où l’absence hurle en vous. Soyez doux envers vous-même lorsque vous vous sentez assailli par l’absence. C’est justement cette bienveillance personnelle qui vous aidera le plus à traverser cette grande période d’adaptation.

2. La perte d’un avenir partagé et de projets communs

Le deuil d’un avenir commun explique pourquoi le chagrin persistera parfois des années après le décès d’un conjoint.

Lorsque vous envisagiez l’avenir, vous vous attendiez à ce que l’être aimé en fasse partie. Vous vous voyiez vieillir ensemble. Soudain, ce n’est plus possible. Chaque occasion, chaque fête, chaque évènement devient alors un rappel. Le deuil ne se limite pas aux souvenirs du passé, aux manques du moment présent, mais s’étale à tous les projets d’avenir qui ne se réaliseront jamais. Il n’y a aucun refuge temporel où l’absence ne se fait pas sentir.

Après le décès, on peut continuer à croire que l’être cher reviendra. On peut entretenir des fantaisies comme quoi il ouvrira la porte de la maison, qu’il retraversera la cour arrière, qu’il nous téléphonera pour nous dire qu’il revient bientôt. Et c’est tout à fait normal, car le cerveau doit apprivoiser cette nouvelle réalité qui vous semble si irréelle.

hand


📌 À lire aussi : Les décès d’un conjoint et ses nombreux deuils sedondaires


3. La perte d’un partenaire, d’un l’ami, d’un complice

Désormais, chaque fois que vous vivrez quelque chose, cette personne ne sera plus avec vous pour partager l’expérience. Bien sûr, tous ces rappels cruels du « plus jamais » vous laissent démuni.

Vous faites face à une terrible vérité : vous avez perdu bien plus qu’un amoureux ou une amoureuse. Cette prise de conscience vient avec des peurs et un fort sentiment d’isolement et d’abandon.

Peut-être devenez-vous soudainement parent monoparental d’enfants en deuil, responsable de rebâtir leur plancher de sécurité et veiller sur le bien-être de la famille. Ces changements seront monumentaux dans la tracée de votre vie. Chaque jour sera un combat, surtout que nous n’avons pas toujours les outils et les ressources pour prendre soin d’un dynamique de famille fracassé.

4. La perte de liens familiaux et amicaux

Le décès d’un conjoint peut aussi entraîner des vagues de changements dans la vie sociale et familiale.

Si c’était plutôt votre partenaire qui était le tisseur de liens, le lanceur d’invitations, le sociable du couple, il se peut que certaines relations commencent à s’effriter. Les sorties amicales peuvent aussi raviver le manque, surtout en compagnie d’autres couples. Parfois vous éviterez les invitations par peur de tomber dans votre gouffre émotionnel et éveiller votre manque, ce qui provoque trop souvent un détachement et renforci le sentiment d’isolement.

Chercher le soutien auprès de votre famille et de vos amis est tout à fait naturel, aidant, et je l’encourage fortement. Ce soutien est essentiel, le deuil ne devrait jamais être vécu dans la solitude. Si votre entourage vous offre un accueil bienveillant, un encouragement régulier et soutenu, un espace réconfortant pour vous déposer, un respect de votre rythme et une écoute de vos besoins, vous avez une ressource extraordinaire de votre côté. Malheureusement, plusieurs ne trouvent pas ce soutien à court, moyen ou long terme.

Comment poursuivre sa vie après le décès d’un conjoint?

Au-delà du stress, de la colère, du désespoir, de la culpabilité et du chagrin, il restera toujours l’amour. Le deuil est un acte intime de reconnaissance et d’amour envers la personne qui est partie. Vous avez aimé l’être cher disparu, et vous l’aimez encore.

Votre défi est colossal, mais surmontable. Vous aurez à lâcher prise graduellement, trouver les moyens pour accepter la séparation physique sans nier le lien d’amour éternel, intégrer des rituels de vie qui vous permet de célébrer sa vie et lui rendre hommage.

Soyez indulgent quand les émotions vous envahissent. Celles-ci ne sont ni bonnes ni mauvaises, et elles ont le droit de s’exprimer tout simplement. L’exercice n’est pas de vous débarrasser du poids de votre perte. Au contraire, vous devenez plus fort en apprenant à la porter avec vous. Un jour, vous vous sentirez prêt à redessiner votre vie, en vous rappelant que son dernier souhait serait que vous retrouviez paix, joie et sérénité.

L’étape du cœur apaisé…

Le deuil est un cheminement, mais pour se rendre où exactement? Je considère que l’étape définitive, celle du cœur apaisé, vous permettra de vous lier à nouveau à la vie. Vous arriverez à honorer tout l’héritage d’amour que vous a confier cette personne et que vous continuez à porter dans votre cœur.

Comment savoir si vous êtes rendu à cette étape? Je considère que lorsque vous êtes capable de parler de votre relation sans qu’une charge émotionnelle surgisse, c’est un bon indicateur que vous avez complété les étapes de votre deuil. Si vos souvenirs font facielement monter un motton dans votre gorge, des larmes ou un pincement au cœur, c’est signe qu’il reste encore des couches à soigner è votre blessure.

N’oubliez pas que vous avez le droit de vivre votre deuil à votre façon. Ne laissez personne prétendre le contraire. Vous êtes exactement là où vous devez être face à votre deuil. Il n’y a pas de « normal » ou de « pas normal », de « correct » ou de « pas correct ». L’important est de respecter votre rythme. Vous avez le droit de vivre et de continuer à rêver. Vous avez le droit de ressentir de l’apaisement dans votre cœur!

Si ces propos vous parlent, n’hésitez pas à partager cet article et contribuer à sensibiliser les autres!

J’aimerais vous offrir une une dose de réconfort en vous invitant à téléchargeant ce magnifique compagnon de route, Les 40 conseils pour apaiser son deuil, pour vous aider à cultiver votre courage, nourrir l’espoir et vivre de l’apaisement : Oui, j’aimerais recevoir ce guide!

Réflexions du Cœur redonne un élan à ceux et celles ébranlés par le décès d’un être cher, afin d’offrir des outils d’apaisement qui adouciront la tracé de votre expérience douloureuse.  Muni d’une plus grande compréhension vous saurez naviguer le territoire inconnu de votre deuil avec une plus grande facilité. Découvrez nos programmes en ligne au www.reflexionsducoeur.com.

Anouk Leblanc, MSc. & Martine Lafontaine
Thérapeutes spécialisées en apaisement du deuil
Cofondatrices de Réflexions du Cœur

info@reflexionsducoeur.com
514-249-2512

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2476 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Plus de recommandations

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !