Comment surmonter le blues de la rentrée (tristesse post-vacances) ?

Citation 12 astuces pour surmonter le blues de la rentrée

12 astuces pour surmonter le blues de la rentrée

Les vacances sont officiellement terminées. Pour beaucoup de gens, vendredi dernier a été le dernier jour de vacances. Cette semaine, c’est la rentrée scolaire pour les enfants et nous reprenons la semaine de travail normale. Cependant, au lieu de vous réinstaller joyeusement dans la vie « normale », vous pouvez ressentir une certaine dépression post-activité dans laquelle tant de personnes sombrent.

Globalement, les vacances sont bonnes pour la santé mentale.  Une étude à long terme a révélé que les politiques du lieu de travail autorisant 10 jours de congés payés étaient associées à une baisse de 29 % du risque de dépression. De nombreuses études ont montré que les vacances réduisent le stress et augmentent le sentiment de bien-être. Cependant, le bonheur que l’on ressent en vacances ne dure généralement pas. Une fois les vacances terminées, les gens retrouvent leurs niveaux de bonheur de base en quelques jours.

Avec le niveau intense d’activité des vacances derrière vous, au lieu de vous sentir en paix, le résultat émotionnel n’est pas la joie mais la dépression.  Pourquoi avoir le cafard après une telle période ? Comment gérer le marasme presque inévitable qui suit les vacances ?

Pourquoi a-t-on le blues post-vacances ?

Selon un article du Psychologie Today, notre cerveau stocke les souvenirs dans des réseaux neuronaux, c’est-à-dire des connexions d’événements ou de catégories d’informations connexes. L’un des déclencheurs les plus puissants pour ouvrir un réseau de mémoire est l’émotion.

Une émotion spécifique ouvre le réseau qui contient les souvenirs où vous avez ressenti ce même sentiment. Vous n’êtes cependant pas obligé de rester coincé dans un réseau. Vous pouvez délibérément remonter le fil de vos souvenirs, ou simplement sentir les émotions vous traverser, comme beaucoup d’entre nous le font en écoutant de la musique. Vous pouvez également sortir du réseau par choix.

Dans le cas du réseau neuronal « blues post-vacances », le fait de savoir de quoi il s’agit permet de s’en échapper beaucoup plus facilement. Bien qu’elle puisse ressembler à une dépression, il est plus probable que cette humeur soit celle d’une perte. En d’autres mots, vous devez faire un certain deuil de vos vacances pour passer ensuite à autre chose.

La plupart des gens ont un niveau d’activité élevé durant les vacances. Souvent, l’activité comporte des moments intenses d’amusement, de plaisir ou de joie, même si l’expérience dans son ensemble n’était pas si formidable. Mais même si vos vacances ont été plus stressantes qu’amusantes, vous avez très probablement eu beaucoup d’activités comme les nouvelles rencontres, les voyages, les visites familiales : quelques semaines avec beaucoup de choses à faire.

Puis, tout à coup, c’est fini. C’est fini. Du jour au lendemain, vous perdez le sentiment d’excitation, vous perdez les activités qui occupent votre temps, vous perdez l’implication avec les autres. Le sentiment de perte à la fin des vacances peut ouvrir le réseau de la mémoire à d’autres pertes : d’autres moments où vous vous êtes senti seul ou privé, triste sans compagnie, ou déçu par quelque chose que vous espériez et qui ne s’est pas produit.

Pour de nombreuses personnes souffrant de dépression, la période des vacances offre suffisamment de distractions pour les aider à ignorer leurs sentiments dépressifs pendant un certain temps. Puis, boum ! Les vacances sont terminées, et le sentiment de dépression se fait sentir encore plus intensément. Le blues de la rentrée s’installe. La perte ressemble beaucoup à la dépression, et la dépression rend plus difficile la sortie de ce réseau neuronal.

Mais si vous définissez ce sentiment comme une perte, vous pouvez trouver un moyen de le corriger et de résoudre ce sentiment de malheur.

Comment surmonter le blues post-vacances ?

L’une des premières étapes pour vaincre le blues post vacances est de réaliser que cette humeur de perte est en réalité une adaptation à une moindre stimulation. Ce que vous avez « perdu », c’est le haut niveau d’activité auquel vous vous étiez habitué. Même si vous n’étiez pas déprimé, vous pouvez ressentir cette soudaine déception.

Vous êtes-vous déjà senti bizarre et désemparé après avoir terminé un projet au travail ? Peut-être avez-vous été étonnamment déprimé à la fin d’un semestre à l’école, alors que vous pensiez être si heureux que le travail soit terminé. Peut-être vous êtes-vous senti vide à la fin de vos vacances, même si vous étiez heureux de rentrer chez vous.

Le plus grand défi du blues des vacances est de se sentir seul ou dépourvu. Il existe de nombreux moyens efficaces d’atténuer le blues de la rentrée. Voici quelques stratégies à essayer. Voici 12 façons de prolonger votre bonheur après les vacances :

  1. Parlez à quelqu’un verbalement, pas par texto. Pensez à quelqu’un que vous aimez côtoyer, à qui vous aimez parler ou à qui vous tenez, et appelez cette personne au téléphone. Plutôt que de vous plaindre de votre humeur, demandez-lui quel a été le meilleur moment de ses vacances ou le moment le plus amusant qu’elle a vécu.
  2. Rejoignez vos amis et votre famille. Si vos vacances vous ont donné envie de donner plus de sens à votre vie, tendez la main aux personnes qui comptent pour vous. Envisagez de reprendre contact avec de vieux amis et des membres de votre famille pour partager un repas ou une conversation. La connexion fait partie intégrante de nos vies, et les vacances sont souvent un moment de connexion profonde avec ceux que nous visitons ou avec qui nous voyageons. Il est important de maintenir un sentiment de connexion par la suite.
  3. Désintoxication et bonnes habitudes alimentaires. En vacances, nous avons tendance à nous faire plaisir : vin, aliments riches, desserts décadents. Une « détox » alimentaire douce peut vous aider à vous sentir mieux physiquement et mentalement. Donnez-vous le défi de reprendre – ou de commencer – vos bonnes habitudes alimentaires.
  4. Consignez et partagez vos souvenirs. Si vous n’êtes pas prêt à rentrer de vacances, vous pouvez prolonger l’expérience en imprimant, organisant, téléchargeant et partageant vos photos de vacances. Pensez à prendre quelques notes ou à inclure des entrées dans votre journal de vacance si vous en avez tenu un. Si vous avez un penchant artistique, vous pouvez revisiter votre lieu de vacances en peignant, sculptant ou dessinant des scènes mémorables.
  5. Écrivez des commentaires pour aider les autres voyageurs. Pendant que vos expériences sont encore fraîches dans votre esprit, écrivez des critiques sur les services de voyage en ligne, en laissant des conseils et des avertissements qui pourraient améliorer les vacances de quelqu’un d’autre. Non seulement l’écriture consolidera vos souvenirs, mais vos conseils pourraient donner un coup de pouce à une entreprise locale ou empêcher quelqu’un de faire les mêmes erreurs que vous. Que ce soit dans les commentaires ou dans un journal intime, l’écriture est un excellent outil pour transcender la fin des vacances.
  6. Sortez en plein air. Des études ont montré que la plupart des gens passent plus de 90 % de leur vie à l’intérieur de bâtiments. Lorsque les gens passent du temps dans la nature, leur humeur s’améliore et que leur niveau de stress diminue. Ils dorment mieux et leur santé physique s’améliore également. En fait, de courtes promenades régulières dans la nature pourraient avoir le même effet calmant et réparateur que de bonnes vacances.
  7. Faites entrer l’extérieur dans votre vie quotidienne. De nombreux bienfaits de la nature pour la santé nous parviennent par nos sens. Des chercheurs ont constaté que la vue, l’ouïe, l’odorat et même le goût des éléments naturels procurent des bienfaits thérapeutiques. Ouvrir une fenêtre pour écouter les oiseaux ou sentir l’odeur de l’herbe coupée, planter un petit jardin d’herbes aromatiques sur le porche arrière, ramener une brassée de tulipes à la maison et même utiliser des huiles essentielles peuvent vous remonter le moral et rendre votre maison plus accueillante.
  8. Nettoyez, réorganisez ou désencombrez votre lieu de vie. Si votre espace est stressant, encombré ou dans un état de délabrement chronique, cela peut avoir un effet négatif sur votre humeur. Changer cet espace, même de façon modeste, pourrait améliorer votre état d’esprit. Si vous vous sentez dépassé par l’idée de désencombrer, vous pouvez vous concentrer sur une petite tâche. Vous pouvez également faire appel à d’autres personnes pour vous aider.
  9. Intégrez une nouvelle pratique. Il n’est pas rare que les gens découvrent une pratique ou une coutume qu’ils souhaitent rapporter chez eux. La découverte d’autres cultures est, après tout, l’une des raisons pour lesquelles les gens voyagent. Vous pouvez décider de continuer à étudier une autre langue. Vous voudrez peut-être essayer une nouvelle façon de cuisiner, de manger, de faire de l’exercice, de jardiner, de faire les courses ou de vous habiller. Vous pouvez décider de vivre avec moins de biens matériels. Quelles que soient les pratiques qui vous ont séduit au cours de vos vacances, réfléchissez à la manière dont vous pouvez les intégrer dans votre vie actuelle.
  10. Mettez en œuvre un changement que vous avez envisagé cet été. Les vacances peuvent inciter à la réflexion et parfois même changer la vie. Lorsque nous sortons de nos orbites et de nos routines habituelles, nous prenons du recul. Si vous avez réfléchi à votre but, à vos objectifs, à vos relations, à votre rôle dans la communauté ou à votre qualité de vie, c’est peut-être le moment de faire quelques petits pas dans la direction de la vie que vous voulez construire.
  11. Redécouvrez votre ville. L’un des avantages du voyage est de découvrir quelque chose d’inattendu – et la maison peut vous sembler si familière qu’elle commence à vous ennuyer. Pour raviver le sentiment d’être un visiteur, explorez la ville où vous vivez comme si vous étiez un vacancier. Visitez un musée que vous n’avez jamais visité. Renoncez à vos restaurants préférés et essayez quelque chose de différent. Lisez les guides de voyage de votre ville et voyez-la d’un œil nouveau.
  12. Pratiquez la gratitude et la pleine conscience. Les vacances sont une merveilleuse occasion de se concentrer sur la gratitude et de générer le type de pensées positives qui peuvent nous aider à modifier nos sentiments et à améliorer notre comportement. Vous pouvez renforcer les habitudes de gratitude et de pleine conscience à votre retour. S’il est important de s’éloigner des réalités quotidiennes, il est tout aussi important de réfléchir à la vie que vous avez créée et de l’apprécier. Il a été démontré que la pratique de la gratitude et de la pleine conscience réduit la dépression et le stress, et favorise un sentiment de bien-être.

Prendre son humeur en main est le moyen le plus rapide de fermer la porte à ce réseau négatif de pertes et de sortir du blues post-vacances.

Je vous souhaite une merveilleuse rentrée !

Articles recommandés :

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2706 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici