L'importance de l'écoute pour une bonne communication

Citation Connaissez-vous la qualité la plus importante d’une bonne communication ?

Connaissez-vous la qualité la plus importante d’une bonne communication ?

Selon moi, apprendre à bien communiquer te sera indispensable si tu souhaites avancer dans la vie, réaliser tes rêves, devenir totalement toi-même et développer ton plein potentiel.

Comment exercer son leadership et rallier les gens à sa cause si on ne sait pas biens communiquer ? Comment trouver sa place si on ne sait pas s’exprimer ? Comment trouver les bons arguments si on n’arrive même pas à se défendre ?

Savoir se taire est la qualité la plus importante d’une bonne communication

La plupart du temps on va te dire que pour bien communiquer, il faut savoir bien parler, avoir un bon vocabulaire, une bonne élocution, etc., et bien, c’est de la foutaise. La qualité la plus importante en communication, c’est l’écoute !

Pour avoir une bonne communication, il faut savoir écouter et pour bien écouter, il faut te taire ! Comment pourrais-tu avoir une bonne écoute si tu parles toujours ou que tu réfléchis toujours à quoi répondre pendant que l’autre s’exprime ? Du point de vue des neurosciences, il n’est pas possible d’être vraiment à l’écoute d’une personne si nous parlons constamment. Donc, la qualité la plus importante, si tu veux mieux communiquer, sera d’apprendre à te taire.

« Accoutume-toi à prêter sans distraction l’oreille aux paroles des autres et entre autant qu’il se peut dans la pensée de celui qui parle. »
– Marc Aurèle

L’art de la communication, c’est d’être en empathie avec son interlocuteur pour se mettre à sa place dans son monde et oublier le sien. L’empathie est perçue comme un don, une capacité un peu magique alors qu’en fait il est mécanique et tout le monde a appris à l’exercer lorsqu’il était enfant puisqu’on s’entraînait sans le savoir à répéter ce que nos parents disaient ou faisaient. Nous étions en train de créer un sillon neuronal qui nous permettrait plus tard de nous en servir ou non. Nous étions tout simplement en train d’éduquer notre cerveau à l’empathie. Les neurosciences nous apprennent que cette éducation est indispensable lorsque l’on veut communiquer de manière efficiente.

Sans connaitre la neuroscience cognitive, les Grecs parlaient d’éthos, pathos et logos pour une communication efficace, ce qui signifie :

  • Inspirer confiance (Éthos)
  • Entrer en empathie (Pathos)
  • Parler (Logos)

Comme j’exprime en détail dans ma vidéo ci-dessous, il faut donc inspirer confiance, entrer en empathie avec son interlocuteur, et ensuite nous parlons. Ce que tout le monde fait actuellement lorsqu’un problème survient, nous parlons tout de suite en y imposant sa vision du monde. Lorsque l’on agit de la sorte, nous sommes à côté de la plaque et nous n’aidons en rien à entretenir une bonne communication.

En sachant écouter les autres, donc en apprenant à vous taire, vous pouvez arriver à voir le monde comme les autres le voient. Cela enrichit votre compréhension et étend votre capacité à l’empathie. Ainsi, vous arrivez à un niveau de compréhension plus profond de la situation dans laquelle ils se trouvent, ce qui vous aidera à trouver les mots justes par la suite.

Comment optimiser l’écoute dans la communication ?

Mettez-vous à la place de l’autre. Vous devez vous ouvrir et regarder les problèmes en prenant le point de vue de l’autre, en vous disant que vous si vous aviez vu le problème de son point de vue, vous auriez pu le résoudre plus rapidement.

Évitez de comparer ce que vit cette personne avec votre propre expérience. Vous pourriez penser que c’est la meilleure façon de l’aider et d’aborder la situation, mais ce type de raisonnement est réducteur et pourrait donner l’impression que vous ne l’écoutez pas vraiment.

N’essayez pas de l’aider immédiatement. Certaines personnes pensent qu’elles doivent réfléchir pour trouver une solution rapide et simple au problème de l’autre. Vous ne pourrez vraiment l’aider que si vous l’écoutez bien. Concentrez-vous plutôt pour bien absorber tout ce que cette personne vous dit.

Exprimez que vous êtes à son écoute. Montrez-lui que ce qu’elle vous dit vous importe en hochant de la tête aux bons moments ou dire des petits mots comme « d’accords » et « je comprends » pour qu’elle sache que vous l’écoutez.

Souvenez-vous de ce qu’elle vous a dit. Vous ne devez pas vous souvenir de tous les petits détails, mais vous ne voulez pas que la personne qui vous parle ait l’impression de devoir répéter cent fois la même chose.

Sachez ce que vous ne devez pas faire. Il peut être tout aussi utile de savoir quoi éviter lorsque vous écoutez quelqu’un. Voici plusieurs choses que vous devriez éviter :

  • ne l’interrompez pas au milieu d’une remarque,
  • ne lui faites pas passer un interrogatoire. Posez-lui des questions lorsque uniquement pendant les blancs et lorsqu’elle ne parle pas
  • n’essayez pas de changer de sujet
  • évitez de dire des répliques du genre  » ce n’est pas la fin du monde « . Cela ne fait que minimiser le problème de cette personne et elle va se sentir mal.

Souvenez-vous que vous n’avez pas deux oreilles et une bouche sans raison. Cela signifie que vous devez écouter plus que vous ne devez parler.

Aimerais-tu découvrir ton type de personnalité et les « stresseurs » qui dirigent ta vie ? Je t’invite à remplir gratuitement un test de personnalité que j’ai mis en place pour toi.

Pour aller plus loin et améliorer tes capacités de communication, je t’invite à t’abonner à ma chaîne YouTube sur laquelle je mets en ligne régulièrement des vidéos sur la Process Communication Model, les Neurosciences, la psychologie, le développement personnel et l’étymologie des mots.

Patrick Sulay
Coach expert en sciences comportementales

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!