Pour créer un monde meilleur...

Citation Un nouveau virus ou un nouveau monde ?

Un nouveau virus ou un nouveau monde ?

J’ai grandi dans la peur. On m’a dit que de changer le monde était une chose impossible, que je n’étais personne, que je ne pouvais rien n’y faire. On m’a fait croire que j’étais un bon garçon lorsque j’écoutais et me soumettais aux règles déjà établis par les anciens et que je devais faire tout ce que l’on attendait de moi sinon, je mourrai seul en enfer dans d’atroce souffrance pour l’éternité ! Bienvenu sur Terre !

Vraiment ? N’étais-je pas déjà un enfant bon ? Pourquoi apprendre à m’oublier et devenir tout ce que je déteste pour être accepté, aimé et reconnue en ce monde ? N’est-ce pas là le sens de la peur, de l’esclavage, de la relation entre la domination et la soumission ?

Aujourd’hui, ma réflexion face à cette dictature mentale et mondiale, après avoir été le « bon gars », est celle-ci : Nous avons cessé de nous écouter, de nous faire confiance, de nous aimer, de nous fier à notre âme. On s’est plié à la croyance des autres, nous les avons laissé gérer nos pensées, notre santé, notre argent, ce qu’on mange, ce qu’on aime, ce qu’on déteste et même décider qui a le droit de nous rendre visite.

Cette prison de peur est devenue tellement ancré dans notre esprit qu’elle est inconsciente, automatique et nous avons vendu notre pouvoir de création afin de nourrir le monde que l’on connait aujourd’hui, au lieu que ça soit le monde qui nous nourrisse. On nous avait pourtant averti de faire attention…

Musique pop, publicité, média, pharmacologie, cinéma, religion, politique, guerre, star système, gouvernement, internet… tout plein de moyen de nous garder dans l’excitation, la fuite, le divertissement, dans une mare de peur à un tel point qu’elle est naturelle, essentielle et rempli de sens pour certains d’entre nous.

Normal et je vous comprends. Lorsqu’on naît dans la peur et le contrôle, on ne peut pas le savoir, c’est simplement notre réalité. Si l’on décide de sortir de cette illusion, on se sent totalement coupable, perdu, seul et on en souffre. Par expérience, on en a encore plus peur qu’avant, alors on revient dans le rang social.  » Supprimez votre compte Facebook maintenant, cesser d’aller au cinéma, jeter votre cellulaire… « Observez-vous tous les idées et les peurs qui se balade dans votre tête en ce moment ?

Ses pensées, ses croyances, ses résistances ne sont pas les vôtres. Elles ont été mises là et ça fonctionne très bien. Les gens sont tellement accros au système qu’ils sont prêts à le défendre comme si leur vie en dépendait… Ils n’ont pas tout à fait tort puisque qu’en crise d’angoisse par exemple, on a vraiment l’impression de mourir. Est-ce réel ?

On adore les émissions apocalyptiques zombicides pandémique, on en redemande sur Netflix ! Pourquoi ? Parce qu’on s’y retrouve, perdu, abandonné, sans espoir, l’instinct de survie. Nous sommes des animaux soumis à au monde extérieur. J’avoue que j’étais de ceux qui avait peur et qui en redemandait. Sommes-nous vraiment que des animaux ? N’avons-nous pas « évolué » depuis le temps ? Pourquoi sommes-nous si enfermés, confinés, condamné a régressé alors ?

C’est la jungle dans le monde en ce moment et c’est normal, pour des animaux. Bien que nous portons tous cet instinct primitif, nous avons également l’intelligence universel : Le cœur ! Le coeur c’est ce qui fait la différence entre nous et l’animal. Il faut le vivre pour en prendre conscience.

Le monde à mal tourné mal, mais aujourd’hui ce n’est plus la faute des autres, c’est de la nôtre. Si chacun arrêtait de cultiver le côté « obscure » de la vie et cessait de croire que nous ne peut rien changer en ce monde, celui-ci se mettrai à changer immédiatement. C’est à la fois logique, scientifique, moral, spirituel et mental, environnemental, familiale… La situation mondiale actuelle le démontre bien.

Il y a quelques temps encore je croyais qu’il faudrait absolument détruire ce monde afin d’en rebâtir un neuf. Je me disais : « Wais, là il faut que ça pète. Le monde doit se noyer, ou encore, après une bonne guerre ça ira mieux ! » Coupable ! Quelles pensées de mouton ! Évidemment que j’avais tort et plein de gens pensent comme ça encore car il se sente de plus en plus coincé, nourrissant leur instinct de survie animal, devenant puissant dans leurs impuissances.

Le chaos amène le chaos et l’amour apporte l’amour. Une loi universelle qui ne changera jamais. On peut donc tous éviter le pire mais sauver ce monde n’est pas l’affaire d’une seule personne. Chacun d’entre nous doit changer, c’est tout le sens du mot ensemble puisque tous et chacun devons changer de l’intérieur.

Changez votre voisin par l’exemple, pas par la critique. Pardonner, arrêter de se comparer, de juger, de catégoriser… Partager avec cœur votre expérience tout en restant dans l’ouverture de l’autre et de soi. Exprimez-vous librement sans peur d’être effacé. Se comprendre, s’accepter et s’aimer pour passer au travers ces temps difficiles, voilà la recette d’un monde meilleur.

C’est facile ? Non ! Pourquoi ? Nous avons associé l’amour avec la peur de souffrir. Nous nous sommes fermées à tout bonheur par peur de le perdre. Il faut comprend que c’est le manque d’amour qui fait souffrir et qu’une fois qu’on a vécu l’expérience du manque et que l’on renait dans l’amour, on ne peut plus revenir en arrière, la souffrance est terminée. Nous ne pouvons plus nous en séparer. Le secret c’est que cette à toujours été disponible, nous l’avons simplement refusé. Comment ? La peur.

Nous sommes si habitués à vivre dans l’ombre que lorsque vient la lumière, on ne peut s’empêcher de fermer les yeux pour se protéger, c’est un réflexe de protection normal. Mais ce n’est pas parce que la lumière qui nous fait mal, mais les yeux qui ont manqué trop longtemps et qui sont encore trop sensible pour tout accepter. Avec le temps, ils s’habitueront et s’ouvrirons encore plus pour voir les différentes variantes de couleurs et tous les autres choses magnifiques qu’ils ne pouvaient voir avant. Qui voudrais vraiment revenir dans l’ombre après avoir expérimenté cela ?

C’est lorsqu’on se choisit et que l’on se conditionne à s’aimer différemment que la magie opère (l’âme agit). Cet amour-là ne fait pas souffrir. Elle nous apporte tout ce que nous avons besoin au bon moment, avec justesse et abondance, sans dépendre de rien, sans peur, dans la confiance et la présence. C’est ce qui nous fait grandir et de ce fait, nous permet de changer les choses autour de nous ! La peur ! voilà ce qui nous bloque. L’amour ! Voilà ce qui nous en libère.

Ce n’est pas encore facile d’admettre pour certain que le monde fonctionne ainsi depuis toujours, mais de plus en plus de gens aujourd’hui. Les scientifiques le prouvent, nous avons un impact réel sur la matière, sur notre ADN et sur tout cet univers et ce, en temps réel, par la simple pensée en accord avec notre cœur. Notre réalité est simplement le reflet de nos choix et action en cohérence avec qui nous sommes.

Nous avons donc le choix et nous devons choisir une nouvelle façon vivre, dans l’échanger, la communiquer ouverte. Cessons de nourrir la fin, imaginons et créons plutôt le début ! Nous avons besoin de rêveur ; d’ingénieur, de docteur, de fleuriste, de fermier, de bâtisseur… Ce sont vous les rêveurs qui bâtiront ce nouveau monde.

Le plus dur est encore à faire puisqu’avant de créer le nouveau monde, il nous faut déjà reprendre notre liberté d’être, se réveiller, s’accueillir et connecter à notre cœur si puissant afin de ressentir à nouveau cette connexion qui nous guide, notre âme, l’essence même de nos rêves les plus grands.

Donc pour créer un monde meilleur, il est inutile détruire celui-ci. Changer les choses passe par soi. Se métamorphoser prend du temps, de l’amour, de l’énergie et de créativité. Une chenille se transforme de l’intérieur avant de déployer ses ailes : Une fois le papillon envolé, il sait qu’il n’aura plus jamais besoin de se limiter à marcher.

Je crois en moi et je crois en vous.

ʕ•́ᴥ•̀ʔっTu crois que cet article peut inspirer des gens, partage-le.

À lire aussi : Les 12 signes que tu es prêts à changer ta vie maintenant !


Robin Morel Balou est là pour rendre accessible le développement personnel aux gens qui débutent un changement. Inspiré de son vécu, jumelé à ses formations il est en mesure d’accompagner toute personne qui se sent prête à amorcer un changement. Vous aimeriez l’aider dans sa mission? Faites un don  ; celui-ci l’aidera à produire davantage de contenu gratuit et accessible à tous! Merci 🙏

Robin Morel Balou
Coach de vie ©

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2224 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous