Comment gérer la séparation avec ses enfants ? 7 étapes

Citation 7 étapes pour gérer la séparation d’amour avec ses enfants

7 étapes pour gérer la séparation d’amour avec ses enfants

Il y a des séparations d’amour douloureuses qui vous chavirent le cœur, vous transpercent profondément. Si rompre avec son partenaire ou plus précisément avec le papa ou la maman de vos enfants est toujours difficile, se séparer de ses enfants est aussi une séparation d’amour qui vous marquera à vie.


📌 À lire aussi : La résilience : 7 étapes pour passer du cœur blessé au cœur guéri


Comment gérer la séparation d’amour avec ses enfants ? Comment faire pour que tout se passe au mieux ? Comment faire pour continuer à s’aimer ? Vous passerez alors par 7 étapes incontournables.

Le manque d’amour et tous ses maux

Après une séparation d’amour, s’installent d’autres habitudes, d’autres repères. Votre enfant ne se réveillera plus au quotidien dans la chambre d’à côté, vous ne lui préparerez plus son petit déjeuner, vous ne lui direz plus dépêche-toi on y va, viendra alors ce silence.

Celui que vous ne connaissiez pas, celui qui vous met le cœur en attente, celui qui vous percera un trou dans l’âme. Il s’agit du manque. Ce manque d’eux, ce manque de présence, ce manque de l’amour pour ses enfants. Cette absence peut vous faire mal et vous déstabiliser.

Vous passerez par conséquent par plusieurs phases :

1. La culpabilité

Même si vous ne doutez pas de votre choix. Prendre la décision de se séparer, de divorcer n’est jamais simple. Vous êtes déjà passé inévitablement par cette phase de culpabilité et certaines personnes de votre entourage s’en seront également bien chargés de vous juger, de vous donner tous les conseils ou opinions à ce sujet.

Culpabilité après la séparation

Ce temps- là est passé. Mais lorsque vient le moment de la séparation d’amour avec ses enfants, que vous voyez vos enfants moins et en souffrance parfois de comprendre que plus rien ne sera pareil, alors vous culpabilisez.


📌 À lire aussi : 5 conseils pour devenir un égoïste « constructif » qui bouleverseront votre vie


Votre propre tribunal se met face à vous et vous deviendrez le pire des juges de vous-mêmes. Cette phase, elle est incontournable. J’ai même envie de dire qu’elle est normale quand on est dans l’amour. Il va falloir néanmoins dépasser cela et ouvrir son cœur à l’après.

Apprendre à se réparer sans se juger oui c’est ça l’objectif.

C’est purement personnel mais votre enfant aura besoin de sentir un papa et une maman bien dans sa tête et dans son cœur quand il viendra passer du temps avec vous. C’est le meilleur cadeau que vous pourrez lui faire.

2. Le déséquilibre émotionnel

Vos repères vont changer. Vous ne sentirez plus la petite tête blonde du matin, ou le petit corps tout contre vous pour un câlin maternel ou paternel. Cela crée un déséquilibre dans vos émotions d’amour. Ces repères sensoriels, ces contacts d’émotion d’amour vont disparaître de votre quotidien. Mais ils resteront de la même intensité.

L’amour, sa profondeur, sa force ne feront que grandir davantage. Il va falloir pour cela pour lutter contre ce déséquilibre émotionnel que vous ne pourrez alimenter au quotidien, continuer à l’entretenir, à le rendre de qualité lorsque vos enfants seront avec vous. Ce sera la clé pour retrouver votre équilibre.

Vous offrir à vos retrouvailles des instants suspendus d’amour, des moments uniques qui viendront sceller votre lien d’amour. Des idées vous en aurez et permettez-vous des folies de vie car tout va si vite…

3. La perte d’envies

Souvent, les enfants ont été durant les derniers temps de votre vie commune avant votre rupture amoureuse, un maintien de vie, cette envie de continuer à vivre, à sourire, à avancer sur le chemin. Vous vous êtes alors raccrochés à eux.

Mais ils ne sont pas là pour ça nos enfants. Vous perdez alors tout le sens de votre dynamique de vie. Vos envies, vos projets ne tournent plus qu’autour d’eux. Et lorsque vient la distance avec eux, vous manquerez d’envies de faire ceci ou cela. Vous resterez dans le vide. Bien évidemment cette phase est aussi une étape nécessaire pour se reconnecter à soi.

Très souvent, les personnes sensibles, émotives auront tendance à se refermer sur elles-mêmes et ne se nourriront plus de leurs propres envies.

Apprenez à conjurer cette perte d’envies. Pour cela, occupez-vous de vous, entourez-vous d’amour de vos proches (partenaire, famille, amis). Faites des choses avec eux qui vont vous aider à régénérer vos envies.

4. La colère

Vous serez en colère après vous, après les autres aussi. Ce sera le miroir de vos émotions que vous aurez bien du mal à intégrer. Être en colère envers soi après une séparation fait partie du processus de résilience.

En effet, si vous ne mettez pas un bon coup sur la table en exprimant cette colère en vous alors vous resterez dans une transparence dépourvue de sentiments. Comme le dit mon chéri, on ne fait pas une omelette sans casser des œufs.

on ne fait pas une omelette sans casser des œufs

Dans cette image, il y a tout le sens sacré qu’on doit mettre dans l’acceptation de notre colère intérieure. Celle-ci est personnelle et vient de nos blessures intimes. On ne doit pas cacher sa colère, on ne doit pas la taire.

La véritable résilience c’est faire face à nos traumatismes sinon on se meurt et on brûle à l’intérieur de ce feu ardent qu’on n’a pas laissé sortir.

Exprimez votre colère, laissez sortir ce qui doit quand vous serez seul. Pleurez votre soul, hurlez ce qui n’est jamais sorti auparavant.

Offrez-vous ce droit !

Et si par chance vous avez un conjoint de vie qui saura accueillir tout cela alors ensuite, votre colère sera caressée, apaisée et vous grandirez une nouvelle fois.


📌 À lire aussi : Naissons-nous résilients ? La résilience est-elle innée ou acquise ?


5. L’abondance

Lorsque vous serez loin de vos enfants, vous souffrirez de ne pas pouvoir tout leur donner : votre temps, votre amour.

Alors vous chercherez à combler tout cela par de l’abondance qui se manifestera en demande de bisous, de câlins alors que lui peut-être ne ressentira pas ce même besoin.

Vous aurez envie de lui offrir des tas de cadeaux aussi. Toute cette abondance est légitime, vous remplissez ce trou de votre âme en cherchant des palliatifs.

Faîtes confiance au temps, cette opulence se rééquilibrera. Et surtout ne vous en voulez pas d’avoir offert un cadeau à votre enfant alors que peut-être vous ne l’auriez pas fait avant ainsi librement.

Cette abondance doit être libre, et mettez- y tout l’amour que vous avez pour vos enfants.

Un cadeau est une générosité du cœur, c’est tout.

6. La fragilité

Vivre une séparation avec ses enfants vous mettra dans un entre-deux désagréable au début.

Ce sera comme si vous marchiez sur des rails au milieu d’un chemin de fer. Vous serez en équilibre fragile, vous chuterez souvent et vous vous remettrez sur les rails mais ce sera après beaucoup de fatigue aussi. Cette fragilité est en lien avec votre sensibilité, votre tendresse.


📌 À lire aussi : Les personnes tendres sont plus résistantes face aux traumatismes de la vie


Elle est un atout dans votre résilience face à la séparation. En effet, plus vous serez dans la sensibilité, votre profonde vulnérabilité, votre tendresse plus vous serez sincère avec vous et vos enfants.

Il ne sert à rien de vouloir se cacher et se montrer forts à tout prix. Vos enfants ne s’y tromperont pas, ils sentiront votre fragilité et alors il faudra leur dire que là vous avez mal, que c’est aussi difficile pour vous d’être loin d’eux.

Cela fait partie de votre vie désormais. Ils vont apprendre à grandir avec vous.

On ne sait pas se séparer, on n’a pas les règles pour se séparer mais on est tous capable d’apprendre et dans le cadre d’une séparation d’amour on peut le faire ensemble.

7. La solitude

Et puis, viendra cet instant de solitude qui va vous bouleverser de l’intérieur. Ce choix de vie restera votre décision. Même si vous avez de la compréhension, de l’empathie autour de vous, de l’amour, cela restera votre choix et vous serez seule sur ce chemin.

Cette histoire de vie, cette séparation d’amour fera de vous une autre personne. Vous apprendrez à vivre ces moments d’introspection qui vous appartiennent profondément. Cela va venir frôler votre existence, cela va venir caresser votre sens de la vie.

Oui caresser le sens de votre vie, car votre choix a été fait en conscience ou il s’est imposé à vous.

Rien n’est le fruit de hasards mais de fortes coïncidences. Cette séparation d’amour vous envoie les messages pour vous, pour vous faire évoluer.

Rien ne sert alors de se juger, de se faire encore plus de mal et de rester dans l’abysse. Relevez-vous, pardonnez -vous, pardonnez aux autres et avancez.

La solitude est un cadeau en cet instant car elle sera un levier d’élévation pour vous. Vous allez comprendre qui vous êtes, quelle maman, quel papa vous êtes. Alors oui parfois ce reflet dans ce miroir on aurait bien envie de le briser.

Ne pas l’accepter c’est pire. Il n’y a pas de maman et de papa parfaits. Mais il y a des hommes et des femmes qui sont sur ce chemin de l’amour avec leurs enfants.

Et qui a dit que l’amour ne s’apprenait que dans un foyer familial qui ne bouge pas, qui a dit qu’un amour maternel ou paternel ne pouvait être qu’au quotidien.

Ces structures familiales ont évolué.

Tout est à créer dans chaque vie d’enfants, d’hommes et de femmes.

La séparation ne doit jamais se faire dans le silence pour les enfants.

Il faut expliquer ce qui est compréhensible pour eux. En aucun cas, il ne s’agit de tout leur dire sur votre rupture amoureuse, cela appartient au monde des adultes. Mais il suffit de s’aimer pour y arriver ensemble.

S’aimer c’est se dire je t’aime. Derrière ce je t’aime, il y a toute cette vague émotionnelle de la vie, la souffrance, la fragilité, la colère, la solitude, la joie de se retrouver, la joie de vivre.

Une séparation d’amour pourra alors être un exemple de vie pour vos enfants. Je ne dis pas qu’il faut se séparer je dis simplement que dans toute séparation d’amour, on apprend et on montre à nos enfants que parfois se choisir c’est le meilleur des choix de vie.

Pour aller plus loin : 

Je crois que l’amour pour ses enfants celui qui vous unira et vous comblera c’est se dire qu’on s’est enfin choisi pour le vivre.

Nelly

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2523 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Plus de recommandations

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !