Les empathes absorbent l'énergie des autres

Citation La différence entre l’empathie et être empathe

La différence entre l’empathie et être empathe

Peut-on en conclure qu’avoir de l’empathie signifie automatiquement que vous êtes un empathe ? L’empathie signifie être à l’écoute des sentiments et des circonstances de la vie des autres. Après tout, de nombreuses personnes empathiques ressentent profondément les échecs et les réussites des autres. Cela fait-il d’elles des empathes ?

Oui et non. Être empathe, c’est avoir de l’empathie, mais à un niveau beaucoup plus profond, explique Judith Orloff, médecin et auteure de « The Empath’s Survival Guide : Life Strategies for Sensitive People » . En bref, l’auteure explique que les empathes ressentent les choses à un niveau beaucoup plus fort que les personnes empathiques.

Elle fait la différence entre « l’empathie ordinaire », qui se traduit par une compassion pour autrui, et le fait d’être empathique , où ces sentiments se situent à un niveau beaucoup plus élevé. Les empathes ne se contentent pas de ressentir pour les autres, ils absorbent ces sentiments dans leur propre système », explique Mme Orloff.

En plus de ressentir ses propres émotions, il absorbe celles des autres. Les empathes sont souvent capables de capter des sentiments non exprimés, en s’appuyant sur les champs énergétiques subtils qui émanent du corps des autres. L’absorption d’énergie se produit et une forte expérience de détection commence.


📌 À lire aussi : Êtes-vous réellement un empathe ? Découvrez la réponse avec ce test !


Selon le type d’énergie – qu’il s’agisse d’une personne joyeuse et heureuse ou d’un individu craintif et anxieux – l’empathe ressentira profondément les choses et connaîtra souvent des changements d’humeur et de son propre niveau d’énergie. Cela peut les épuiser, surtout dans les situations qui les laissent vides. Il n’est pas rare que les empathes éprouvent des symptômes physiques en raison de l’intensité de leurs émotions, notamment des maux d’estomac et de tête.

Bien entendu, cela soulève la question de savoir comment un empathe peut prendre soin de lui-même. Comment les empathes peuvent-ils prendre soin d’eux-mêmes ?

10 façons d’améliorer votre vie d’empathe

Si jamais vous avez l’impression que le poids du monde repose sur vos épaules, vous pouvez prendre certaines mesures pour atténuer le problème avant qu’il ne devienne trop difficile à gérer. Voici 10 conseils apprendre à mieux gérer votre vie d’empathe :

  1. Faire la distinction entre ses émotions et celles des autres. Il est important pour les empathes de prendre du recul lorsqu’ils interagissent avec les autres afin de déterminer si ce qu’ils ressentent provient de leurs propres émotions ou de celles des autres.
  2. L’autocompassion. Cela est vital pour les empathes habitués à penser qu’ils « trop sensibles » ou à faire une montagne d’une taupinière. Beaucoup ont l’habitude de s’en vouloir de ressentir des choses qu’ils ne peuvent pas changer. Il est important de s’entraîner à reconnaître sa propre souffrance, savoir qu’elle est valable et se réconforter comme on le ferait pour un autre.
  3. Prenez plaisir à être empathe. Bien sûr, vous absorbez beaucoup d’émotions en plus de gérer les vôtres, mais c’est souvent une bonne chose. Les empathes sont souvent remplis de bonté et de compassion, ils sont souvent surdoués (HPI), ils ressentent un lien profond avec les animaux et la terre, nouent des amitiés profondes, apprécient la nature et valorisent les conversations intimes. Les empathes, sont des personnes attentionnées qui aiment aider les autres et veulent les voir heureux. Acceptez ce que vous êtes et ignorez les paroles négatives d’autres personnes qui ne comprennent et n’apprécient peut-être pas totalement la façon dont vous vivez les choses si profondément.
  4. Attention aux relations toxiques. Les empathes développent souvent des comportements de codépendance. Une relation courante qui se forme est celle entre un empathe et un narcissique. Le narcissique souffre d’un déficit d’empathie et gravite autour de ceux qui lui accordent de l’attention. L’empathe tombe sous le charme d’un narcissique qui finit par devenir froid et distant. Cependant, la nature attentionnée d’un empathique l’incite à vouloir vraiment guérir cette personnalité froide et indifférente, créant ainsi un cycle de violence émotionnel continu et déséquilibré entre les deux.
  5. Fixez des limites. Il est fréquent que les empathes soient trop polis et souhaitent que les autres soient si heureux qu’ils sacrifient leur propre bien-être. Apprenez à dire non, fixez des limites saines et adoptez des techniques de gestion du temps en évitant de vous surcharger.
  6. Prenez soin de vous. En plus d’avoir une alimentation saine et de faire de l’exercice régulièrement pour évacuer votre stress. Essayez de pratiquer la méditation tous les jours pour vous calmer et vous centrer, et veillez à sortir régulièrement dans la nature également. La nature procure aux empathes un lien avec les animaux et la terre qui n’est pas superficiel, ce qui aide à rétablir un sentiment de calme.
  7. Exprimez-vous. Ayant une connexion empathique si forte avec tout et tout le monde, vous vous retrouvez constamment débordant de créativité. Entrez en contact avec votre créativité et exprimez-vous. L’expression de soi est un outil merveilleux pour les empathes, car elle vous aide à libérer tout ce à quoi vous vous accrochez, surtout sur le plan émotionnel. Peu importe ce que vous faites ou comment vous le faites, ce qui compte c’est que vous fassiez sortir ce qui est retenu en vous.
  8. Entourez-vous de personnes qui vous aiment vraiment. Les empathes ont besoin d’être entourés de personnes qui acceptent leur magnifique nature au lieu d’essayer de les changer. Ces personnes voient à quel point les empathes sont généreux, ouverts et attentionnés. Elles reconnaissent que les empathes peuvent être des amis, des partenaires et des confidents extraordinaires, et elles ne le prennent pas pour acquis.
  9. Libérez-vous des traumatismes passés. Les traumatismes passés peuvent se perpétuer à l’âge adulte si nous ne savons pas comment les surmonter et les libérer. Les empathes sont sujets à diverses formes de stress post-traumatique. Parce qu’ils ressentent tout si profondément, ils grandissent souvent sans savoir comment gérer la surcharge sensorielle. Ils peuvent avoir été victimes d’abus physiques ou émotionnels, de négligence, d’intimidation, de chaos familial, ou simplement avoir eu des personnes dans leur vie qui ne comprenaient pas sa nature hypersensible. Il est important de faire un travail sur soi pour surmonter et se libérer des traumatismes passés, et ainsi éviter qu’il nous affecte dans le futur.
  10. Cessez de vous préoccuper des autres. En pensant et en vous sentant responsable de quelqu’un d’autre, vous continuez à vivre pour les autres au lieu de vivre pour vous-même. Vous pouvez commencer à vivre pour vous-même dès aujourd’hui en vous libérant de tout sentiment de responsabilité envers les autres. Ce sentiment de responsabilité et d’obligation crée d’énormes quantités de turbulences émotionnelles et une culpabilité imméritée lorsque vous n’êtes pas en mesure d’aider quelqu’un. La meilleure façon d’aider les autres lorsque vous vous sentez responsable d’eux, c’est souvent de les laisser être et travailler à leur propre rythme.

📌 À lire aussi : Je prends soin des autres et pas de moi ! Comprendre et guérir le complexe de Cendrillon


En bref, les empathes absorbent fréquemment l’énergie des autres personnes, ressentant des émotions à un niveau qui va au-delà de l’empathie. Bien qu’être empathique puisse être agréable et présente des qualités étonnantes, cela peut aussi donner l’impression que la vie est longue. C’est pourquoi les empathes doivent prendre soin d’eux-mêmes et être capables de vivre d’une manière qui leur permette de s’épanouir – plutôt que de s’effondrer sous toutes les émotions qu’ils absorbent.

L’empathe peut-il se protéger des émotions négatives des autres ?

Le sophrologue Stan Carey donne dans la vidéo suivante 5 excellents conseils pour ne pas absorber les émotions négatives des autres personnes et rester centré sur les vôtres.

Rappelez-vous que vous ne pouvez pas sauver tout le monde, et que si certaines personnes sont prêtes à se faire aider, ce n’est pas le cas de tout le monde et vous n’avez aucun contrôle sur cela. Vous pouvez vous aimer suffisamment pour ne pas laisser les personnes qui manquent d’empathie vous dominer. Fixez des limites et faites ce qui vous rend heureux. Enfin, n’ayez pas peur de demander l’aide d’un professionnel lorsque vous êtes dépassé par les événements.

Articles recommandés :

 

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2707 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici