Souffrez-vous du syndrome de stress post-narcissique ?

Citation 12 signes que vous souffrez du syndrome de stress post-narcissique

12 signes que vous souffrez du syndrome de stress post-narcissique

Comment se sent une victime d’un pervers narcissique ? Quels sont les signes que vous êtes ou avez été victime d’un pervers narcissique ? Charmant séducteur aux ambitions grandioses, il fascine autant qu’il terrorise, car ses agissements sont d’une incroyable finesse et d’une précision presque chirurgicale. Par conséquent, il n’est pas toujours facile de savoir si nous sommes sous son emprise.

Dans cet article, je partage avec vous les différents signes qui pourraient indiquer que vous avez subi l’emprise d’un pervers narcissique.

Qu’est-ce qu’un pervers narcissique ?

Le pervers narcissique est sûrement le manipulateur le plus populaire de notre époque. Selon une étude américaine de 2009, 7,7 % des hommes et 4,8% des femmes ont été diagnostiqués souffrant d’un trouble de la personnalité narcissique. En amour, en famille, en amitié et au travail, le pervers narcissique est assurément parmi nous et il ferait au moins 3 victimes sévères au cours de sa vie.

Le trouble de la personnalité narcissique est un problème de santé mentale complexe qui se traduit généralement par une faible empathie, une perception grandiose ou exagérée de soi et un besoin extrême d’admiration et d’attention. Les personnes souffrant de ce trouble ont parfois un comportement manipulateur et contrôlant qui implique à la fois la violence verbale et la manipulation émotionnelle. Tout cela relève de l’abus narcissique. Ces tactiques peuvent vous troubler, vous faire douter de votre sens de la réalité et porter atteinte à votre estime de soi.

Un diagnostic de trouble du comportement narcissique ne se traduit pas automatiquement par un comportement abusif et de nombreuses personnes qui commettent des abus n’ont pas de trouble du comportement narcissique. Quoi qu’il en soit, un diagnostic de santé mentale n’excuse jamais un comportement abusif. Les gens choisissent d’abuser et de manipuler les autres, et il est possible de vivre avec des traits de narcissisme, ou tout autre trouble de la personnalité, sans devenir violent.


📌 À lire aussi : 12 types de narcissisme qui prouvent que nous sommes tous un peu narcissiques


Quelles sont les symptômes du stress post-narcissique ?

Le syndrome de stress post-narcissique est un terme qui décrit des effets spécifiques et souvent graves de l’abus narcissique. Le stress post-narcissique se met en place au cours de la relation avec un pervers narcissique et reste présent lorsque l’on se libère de la relation.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un trouble mental reconnu, de nombreux experts reconnaissent que l’abus narcissique peut avoir des conséquences sérieuses et durables sur la santé émotionnelle et l’avenir d’une personne. Les principaux symptômes sont :

Vous avez des pensées intrusives.

Le cerveau modifié par un traumatisme d’abus narcissique possède désormais un puissant système émotionnel qui réagit au monde qui l’entoure. Il a également un puissant générateur de pensées intrusives et de sentiments involontaires qui semblent soudainement prendre le dessus. Le cerveau réagit à la fois aux stimuli extérieurs et intérieurs générant sa propre détresse.

Les traumatismes, les abus et les trahisons déséquilibrent ces systèmes. Et ils peuvent rester déséquilibrés jusqu’à ce qu’ils soient traités par un processus de guérison.

Vous vous sentez isolé.

Lorsque vos proches ne vous écoutent pas, vous vous sentez probablement très seul. Cela vous rend vulnérable à une nouvelle manipulation. La personne qui vous maltraite peut vous ramener dans son giron avec de la gentillesse, voire des excuses, ou en prétendant que la maltraitance n’a jamais eu lieu. Cette tactique fonctionne souvent mieux lorsque vous manquez de soutien. Vous êtes plus susceptible de douter de vos perceptions de la violence lorsque vous ne pouvez en parler à personne.

Si vos proches vous tendent la main pour vous dire que vous avez fait une erreur et vous encourager à donner une autre chance au partenaire violent, vous pourriez finir par le faire simplement pour retrouver ce lien avec eux.

L’entourage ne vous croit pas.

L’abus narcissique est souvent subtil. Lorsqu’elle se produit en public, elle peut être si bien déguisée que d’autres personnes entendent ou voient les mêmes comportements et ne les reconnaissent pas comme des abus. Il se peut même que vous ne compreniez pas tout à fait ce qui se passe. Vous savez seulement que vous vous sentez confus, bouleversé ou même coupable de vos « erreurs ».

Vous espérez que vos amis et vos proches vous croient, mais malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Vos proches peuvent ne pas douter de votre conviction d’avoir été maltraité, mais ils peuvent remettre en question votre perception des événements ou vous assurer : « Tu as dû mal les comprendre. Ils ne vous feraient jamais de mal intentionnellement ».

Ce doute peut être doublement nuisible. Non seulement il démolit votre foi en vos proches, mais il peut vous amener à vous demander si les abus ont bien eu lieu après tout. Vous avez peut-être trop lu dans leurs paroles ou imaginé ce regard sur leur visage.


📌 À lire aussi : Et si c’était moi qui étais narcissique, et non lui ? 


Vous subissez une campagne de dénigrement.

Les personnes présentant des traits narcissiques ont souvent besoin de maintenir leur image de perfection afin de continuer à susciter l’admiration des autres. Pour ce faire, elles peuvent essayer de vous faire mal paraître.

Les personnes narcissiques ont souvent le don de charmer les autres. Le personnage qu’ils vous ont montré au début ? Tout le monde le voit encore. Si vous commencez à pointer les problèmes ou à remettre en question leur comportement, elles peuvent impliquer d’autres personnes pour vous critiquer. En racontant à vos proches des histoires qui déforment les faits sur votre comportement « nuisible » ou « instable », le narcissique tente de vous discréditer.

Ils peuvent souvent gagner le soutien de vos proches en insistant sur le fait qu’ils n’ont que votre intérêt à cœur. Ensuite, lorsque vous essayez d’expliquer l’abus, vos proches peuvent se ranger de leur côté.


🔊 Vidéo recommandée : Pourquoi le manipulateur pervers narcissique fait-il ça ?


Vous souffrez d’anxiété sociale.

L’anxiété sociale peut être un effet secondaire de nombreux survivants d’abus narcissiques. D’un point de vue plus pratique, étant donné que les narcissiques ont tendance à nous isoler et à nous contrôler dans ces relations, nous devenons hypervigilants par rapport à leurs humeurs et à leurs comportements, ce qui peut non seulement nous épuiser émotionnellement, mais aussi nous empêcher de traiter avec d’autres personnes pendant la relation et même après.

Également appelé « phobie sociale », le trouble d’anxiété sociale est un problème de santé mentale qui entraîne une peur extrême et constante d’être observé et surtout jugé par les gens, qu’il s’agisse d’étrangers ou de personnes que vous connaissez. Cette peur paralysante peut affecter votre capacité à fonctionner dans le monde, que ce soit au travail, à l’école ou dans toute autre activité quotidienne. De nombreuses personnes souffrant d’anxiété sociale déclarent qu’il leur est difficile de se faire et de garder des amis.

Vous êtes en état de sidération.

La sidération est un anéantissement soudain des fonctions vitales, avec état de mort apparente, sous l’effet d’un violent choc émotionnel. Les gens réagissent de différentes manières à la violence et aux autres traumatismes. Vous pouvez essayer d’affronter la personne violente (lutte) ou de fuir la situation (fuite). Si ces méthodes ne fonctionnent pas ou si vous vous sentez incapable de les utiliser, vous pouvez réagir en vous figeant.

La sidération se produit généralement lorsque vous vous sentez impuissant. Elle implique souvent la dissociation, car le fait de s’éloigner émotionnellement de l’abus peut contribuer à en diminuer l’intensité, en engourdissant efficacement une partie de la douleur et de la détresse que vous ressentez.  Même après avoir quitté la relation, la sidération peut continuer avec un état de passivité tel que l’évitement chronique de vos responsabilités et de la reprise en main de votre vie.

Vous prenez des mauvaises décisions.

Un schéma de dévalorisation et de critique peut vous laisser avec très peu d’estime de soi et de confiance. L’abus narcissique implique souvent que vous prenez de mauvaises décisions et ne faites rien correctement par la suite.

La personne abusive peut même vous traiter carrément de stupide ou d’ignorant, bien qu’il puisse vous insulter sur un ton faussement affectueux. Au fil du temps, vous pouvez commencer à absorber ces insultes et à les associer à votre perception de vous-même, ce qui vous amène à vous remettre constamment en question. Vous doutez de votre capacité à prendre des décisions et crée un cercle vicieux qui affecte de plus en plus votre confiance en vous.

Vous vous sentez coupable.

L’une des principales caractéristiques du narcissisme est la difficulté à assumer la responsabilité de toute action négative ou de tout comportement nuisible. Les narcissiques trouvent généralement un moyen de vous faire porter le chapeau. Il peut y parvenir par la tromperie, souvent en insistant sur le fait qu’il a dit quelque chose dont vous n’avez aucun souvenir en vous mettant tellement en colère que vous finissez par l’apaiser en vous excusant et en reconnaissant que vous aviez tort.

Même après avoir quitté la relation, vous pouvez continuer à souffrir du sentiment de culpabilité et à croire que vous ne pouvez rien faire de bien. Lorsque les choses vont mal dans d’autres domaines de la vie, vous pouvez avoir du mal à accepter que vous ne soyez pas à l’origine de ces problèmes.

Vous présentez des symptômes d’anxiété et de dépression.

L’anxiété et la dépression apparaissent souvent à la suite d’un abus narcissique. Le stress important auquel vous êtes confronté peut déclencher des sentiments persistants d’inquiétude, de nervosité et de peur, surtout lorsque vous ne savez jamais à quoi vous attendre en raison de leur comportement.

Vous pouvez vous sentir désespéré ou sans valeur, perdre l’intérêt pour les choses qui vous procuraient de la joie et avoir du mal à envisager l’avenir avec plus d’espoir. L’un ou l’autre de ces cas peut aggraver le sentiment de dévalorisation et diminuer encore plus l’estime de soi.


🔊 Vidéo recommandée : 3 conseils puissants pour retrouver sa voix après un pervers narcissique


Vous avez des symptômes physiques.

Si vous ne savez pas ce que quelqu’un va faire ou dire à un moment donné, vous risquez de développer une grande tension du fait de devoir vous préparer régulièrement à affronter le conflit. Les inquiétudes concernant le flot constant de critiques peuvent également vous laisser constamment sur les nerfs. Vous ne savez peut-être plus comment vous détendre.

En conséquence, cette violence psychologique peut déclencher des sentiments d’anxiété et de nervosité qui se traduisent parfois par des symptômes physiques comme des changements d’appétit, de la fatigue extrême, de l’insomnie, des douleurs musculaires, des maux d’estomac, des nausées, des douleurs d’estomac et autres troubles gastro-intestinaux.

La consommation d’alcool et d’autres substances peut parfois sembler un moyen utile de gérer ces symptômes, notamment l’insomnie. Par conséquent, vous pouvez finir par consommer plus que vous ne le souhaiteriez dans le but de gérer des sentiments indésirables ou une détresse physique.

Vous ne vous reconnaissez pas.

Vous passez du temps à faire ce que votre partenaire veut faire, pour qu’il sache que vous l’aimez vraiment. Alors vous arrêtez de sortir avec vos amis. Ensuite, vous abandonnez vos loisirs, vous ne prenez pas de verre avec vos collègues après le travail et vous finissez par annuler votre visite hebdomadaire chez votre mère.

Lorsqu’elles sont confrontées à la violence psychologique ou physique, de nombreuses personnes finissent par adapter leur identité à celle de leur agresseur. Ces changements entraînent souvent une perte de l’estime de soi, ce qui peut vous donner un sentiment de perte et de vide. Vous pourriez avoir du mal à profiter de la vie et perdre de vue qui vous êtes.


📌 À lire aussi : 4 prises de conscience pour se libérer de la pollution mentale après une relation toxique


Vous développez des comportements autodestructeurs.

Que vous ayez eux un parent narcissique ou que vous ayez été en relation assez longtemps pour que cela influence votre psyché, vous pourriez avoir construit un comportement d’autosabotage. Puisque vous avez subi le mépris, le manque d’amour et le manque de respect, vous avez appris par mimétisme à vous traiter de la même façon. Le comportement autodestructeur peut être un mécanisme d’adaptation que vous n’avez pas réalisé avoir développé.

On parle de comportement autodestructeur lorsque l’on fait de manière répétée des choses qui vont vous nuire physiquement, mentalement ou les deux comme :

  • Les tentatives de suicide.
  • La surconsommation d’alcool et de drogues.
  • Les crises de boulimie.
  • L’automutilation.
  • Les activités compulsives comme les jeux d’argent, les jeux de hasard ou le shopping.
  • Un comportement sexuel impulsif et risqué.

Il existe également des formes plus subtiles d’autosabotage. Il se peut que vous ne vous rendiez pas compte que vous le faites, du moins à un niveau conscient. En voici quelques exemples :

  • S’autodévaloriser, en insistant sur le fait que vous n’êtes pas assez intelligent, compétent ou séduisant.
  • Se transformer pour plaire aux autres.
  • S’accrocher à quelqu’un qui ne s’intéresse pas à vous.
  • S’investir émotionnellement avec des personnes toxiques.
  • Adopter un comportement aliénant ou agressif qui repousse les gens.
  • Adopter des comportements inadaptés, tels que l’évitement chronique, la procrastination et l’agressivité passive.
  • S’apitoyer sur son sort.

📌 À lire aussi : Les conséquences d’avoir été élevé par des parents narcissiques et comment s’en sortir


Comment vaincre le syndrome de stress post-narcissique ?

Toute forme d’abus peut avoir des conséquences importantes sur la santé émotionnelle et physique. Si vos proches doutent encore de vous ou vous disent d’aller de l’avant, vous risquez de ne pas vous sentir écouté ni soutenu. Il peut alors être difficile de refaire confiance aux gens, et vous vous sentirez isolé et seul.

Que vous commenciez tout juste à remarquer les premiers signes d’abus narcissique ou que vous essayiez encore de donner un sens à une relation que vous avez déjà quittée, une aide professionnel spécialisé dans la guérison de la maltraitance peut vous aider à commencer à guérir en apprenant des stratégies d’adaptation pour gérer les symptômes de santé mentale découlant d’un abus narcissique.

Je suis Agnès de Reulle, votre coach et Maître Praticien en Programmation Neuro Linguistique formée et certifiée par le Dr Richard Bandler aux Etats-Unis, experte en libération des violences conjugales et familiales, en sortie des relations toxiques et en maîtrise des procédures judiciaires.

Je suis moi-même une ancienne victime de violences sexuelles, physiques et psychologiques. Même si comme tout un chacun la vie comporte chaque jour des difficultés à gérer, aujourd’hui je suis heureuse de me lever le matin !

A votre tour, sortez de cette épreuve gagnante !

Pour aller plus loin : 

Merci de m’encourager dans ma mission en vous abonnant à ma chaine YouTube  ou ma page Facebook  sur lesquelles je vous partage des conseils pour sortir d’une relation avec un pervers narcissique ou/et de la violence conjugale.

Agnès de Reulle
Coach, Experte en libération des violences conjugales et familiales

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2558 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Plus de recommandations

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !