Les soupirs du bonheur

Citation 300 soupirs de vie et d’amour pour atteindre le bonheur

300 soupirs de vie et d’amour pour atteindre le bonheur

Saviez-vous que dans une journée, nous soupirons en moyenne 300 fois ?

Quand on a le souffle coupé et qu’on prend un grand soupir.

Quand on manque d’air, et que le soupir nous sauve.

Quand on est bouleversé et que le souffle est une réponse à nos questions, à nos états émotionnels.

Quand on fait l’amour avec son partenaire le souffle parfois coupé, le souffle à deux en même temps et que nous nous arrêtons pour respirer en grand toute l’énergie partagée durant l’acte d’amour.

Le soupir, un souffle au cœur.

Le soupir, une vague au désir.

Le soupir, une réponse à la mort.

300 soupirs pour vivre et aimer après un long sommeil.

Le soupir est une mort qui n’arrive pas encore. C’est un baiser en suspens.

“La vie n’est-elle pas qu’un long soupir puisqu’on dit d’une personne qui meurt : rendre le dernier soupir ?”
– Françoise Tessier-Dumoulin

Prendre conscience de nos différents soupirs pour atteindre le bonheur.

Le soupir se manifeste toujours quand quelque chose s’arrête en nous, soit la respiration, soit l’effort, soit le chagrin, soit le flow de sa vie.

Entre respiration et émotion, le soupir est une réponse vitale et accompagnatrice dans notre propre catharsis. La catharsis est la libération affective, celle qui va nettoyer nos passions.

Depuis toujours, le soupir fait partie des romances, des contes. De La Belle au Bois dormant à Blanche Neige, on espère, on attend ce souffle vivant qui fera ouvrir la bouche de l’aimée. Et c’est le baiser de l’amant qui viendra réveiller l’âme dans une libération des poumons et du cœur.


📌 À lire aussi : L’attente amoureuse : Entre parole et télépsychie, où en êtes-vous ?


Dans sa fonction biologique, le soupir est tout simplement une réponse à l’oxygène qui nous manque dans les poumons, c’est le souffle vital mais il n’est pas que cela, il est aussi une ouverture aux questions restées en suspens en nous, c’est le soupir d’amour.

En 24 heures, nous ne nous rendons pas forcément compte de tous ces soupirs. Le soupir est tout d’abord vital. Et c’est notre cerveau qui va nous dire comment respirer. Les neurones qu’on appelle « Les boutons de soupirs » nous alertent quand nous manquons d’air, quand quelque chose ne fonctionne pas normalement dans la prise d’oxygène.

Lorsque nous soupirons, nos alvéoles pulmonaires s’ouvrent et nous permettent de prendre l’oxygène vital. Le soupir maintient donc le cycle de la vie. Il est une connexion parfaite entre notre cerveau et notre système respiratoire.

Si le soupir est une réponse à la mort, il est aussi une manifestation de notre émotion.

Après un sommeil émotionnel où l’enfant, l’homme ou la femme a gardé en lui tout son chagrin, son tourment, le soupir de l’émotion endormie en nous s’éveille dans une profonde inspiration qui va nous permettre de remettre notre état en présence et nous permettre de sortir de ce sommeil latent.

C’est le pouvoir des soupirs émotionnels. Ils arrivent souvent dans une situation angoissante, bouleversante, frustrante. Ils jouent le rôle alors d’une libération affective.

Vivre ces soupirs vitaux ou ces soupirs émotionnels ; les soupirs sont étranges.

Ils ont un pouvoir exceptionnel pour nous permettre d’atteindre le bonheur.

Pourquoi ?

Les soupirs du bonheur

Aujourd’hui, les scientifiques expliquent parfaitement la machine biologique du système respiratoire et de cette nécessité de soupirer pour ne pas mourir mais ils n’expliquent pas l’étrangeté des soupirs émotionnels qui fusionnent avec la vie et la mort, avec l’amour et la mort.

Pourquoi le cerveau détecte t’il l’émotion de la personne pour ensuite lui envoyer ce soupir à l’âme ? Pourquoi ce soupir touche t’il la vie, l’amour pour atteindre ce que je qualifierai de bonheur ?

Le soupir est une rencontre avec l’autre. Il dialogue avec l’autre pour lui dire son tourment, son chagrin, sa joie. Le soupir réinitialise l’être pour l’aider à comprendre que le bonheur est un souffle avant tout et qu’il faut le sentir, le respirer et l’accueillir. Le cerveau nous envoie l’instinct du bonheur.

N’avez-vous jamais remarqué que les soupirs arrivent face à quelqu’un pour qui nous ressentons une profonde compassion. C’est le soupir d’amour qui dévoile son inspiration mystérieuse pour aimer l’autre.

N’avez-vous jamais remarqué que nous soupirons quand il nous manque quelque chose. On dit aussi que lorsque nous avons trop d’air en nous, il faut l’offrir à celui qu’on aime en un soupir.

N’avez-vous jamais remarqué que quand une personne proche soupire, très souvent nous l’interprétons comme une émotion troublée qui appelle à du soutien, à de la compréhension. Le soupir envoie alors un message à l’autre. Et nous montrons en réponse notre empathie envers l’autre dans cet instant de soupir. Cette connexion naturelle répond à la souffrance à l’autre que nous détectons dans ce soupir. C’est à la fois incroyable et tellement humain.

Le soupir joue alors son rôle d’accompagnateur à notre âme parfois bouleversée qui vacille entre la vie et la mort, entre la solitude et l’accompagnement, entre la souffrance et la libération.

N’avez-vous jamais remarqué que le soupir est également une réponse instinctive pour créer ensemble une respiration commune. Réunir collectivement le souffle de la vie et de l’amour. C’est ce que j’appellerai le soupir miroir universel.

N’avez-vous jamais remarqué que les soupirs dans l’acte d’amour s’unissent et deviennent harmonieux quand les deux partenaires touchent leur sexualité consciente en écoutant l’autre, en ressentant ce que l’autre a envie. Le soupir devient un dialogue d’amour qui traversent les deux énergies sexuelles des deux partenaires.


📌 À lire aussi : La sensualité en pleine conscience chez l’homme et la femme. Du plaisir des corps au toucher de l’âme


Connaître ces 300 soupirs de vie et d’amour c’est toucher sa propre présence à soi et au monde.

Dans cet acte de soupirer c’est comme si nous appuyons sur le bouton RESET pour remettre tout en place en soi. Le soupir évacue certes notre stress et il nous permet aussi d’atteindre l’apaisement jusqu’à la pleine présence.

Et dans cette pleine conscience du soupir, le bonheur devient palpable dans l’air. C’est le bonheur de l’intouchable, de l’immatériel. C’est le bonheur de la vie, de l’amour qui se niche dans tous les soupirs.

Chaque jour nous respirons 300 soupirs de bonheur. 300 soupirs de notre existence. Que ces soupirs se manifestent dans le manque d’air ou l’émotion troublante, ils sont ceux de la vie et de l’amour. En prendre conscience c’est atteindre le bonheur.

Alors soupirez votre existence. Soupirez la vie. Soupirez l’amour. Soupirez le bonheur.


🔥 Soupirez le bonheur avec mon nouveau livre : Les 7 rêves de l’amour : Un voyage en pleine confiance du coeur 


Nelly Delas
Auteure relation

P.S. :  Aimez-vous mes écrits ? Merci de m’encourager en vous abonnant à ma page Facebook

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2529 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Plus de recommandations

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !