50 ans, cinquantaine,

Citation Tellement Merveilleuse à 50 ans !

Tellement Merveilleuse à 50 ans !

Et si tout débutait à 50 ans?

L’âge de la sagesse, période de questionnement, de remises en question.
L’arrivée des transformations physiques, mais du monde intérieur également…
Le moment où les hormones s’emmêlent et se démêlent (!!!)

Un jour, j’ai voulu mettre de l’humour dans ce que peut représenter l’arrivée de la cinquantaine…

  • Prises de conscience ou prise de poids?
  • Remises en question et vente ou non de la remise?
  • Deuil de la libido et deuil des enfants qui partent (enfin peut-être!!!)?
  • Perte urinaire ou de la libido (encore?)
  • Religion ou spiritualité, c’est quoi la mode?
  • Je le garde ou je m’en vais (je parle d’un emploi et non d’un mari…)?
  • Je le garde ou je m’en vais (je parle du mari et non d’un emploi…)?
  • Je mange ou j’arrête, j’en suis là !

Mais aussi, d’où je viens, où je m’en vais, avec qui ?  La réponse à cette dernière question est que je continue sans aucun doute avec moi-même. Mais quelle est cette personne ? Quelle est cette femme que je vois dans le miroir. Dans ma tête et mon cœur, je crois avoir 30 ans. Mais le miroir me renvoie une image bien différente.

Quel état d’esprit je désire adopter pour la suite ?

Comment accueillir mon unicité, mon individualité ?

Suis-je la seule à me poser ces questions ?

Et si je voyageais dans le temps pour revenir à l’état d’esprit de l’adolescente que j’ai été. Qu’est-ce que j’aurais de beau et de moins beau à lui dire? À la lumière de ce que je suis aujourd’hui…

Quand une situation vient nous ébranler, on a le choix:
se rebeller contre ou s’ouvrir à…

L’un est comme un mur,
l’autre comme un pont.
Lequel, selon toi, est le plus prometteur ?

Ma vie, ma mission de vie

Un jour, une personne m’a dit: “Ta mission de vie est ce que tu souhaitais faire plus grande quand tu étais petite.”  D’aussi loin que je me souvienne, je voulais enseigner à la maternelle (au Québec : entrée d’un enfant à l’école).

Cela n’a commencé qu’à 50 ans, car tout débute à 50 ans.

La cinquantaine ne m’a pas épargnée, (et même avant, tout compte fait…)  bien au contraire!  Mais j’avais besoin de toutes ces expériences afin que le professeur de maternelle que je suis soit la mieux outillée possible pour accompagner ces autres femmes qui se questionnent également. J’ai des réponses maintenant, je connais le rouage de ces années charnières qui nous transforment dans tous nos corps.

« La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie. »
– Senèque

La prise de conscience peut être saine et bénéfique. C’est ce qui permet d’atteindre la paix qui ne demande qu’à s’installer à travers l’insécurité, l’angoisse des changements, des transformations, des deuils inévitables, des questionnements sur ma différence…

Et si c’était un privilège?

Et si j’honorais ma sagesse?

Et si je remerciais ma différence et mon unicité?

Merci à ma différence

Si la Vie n’a ménagé aucun effort pour que je sois différente des autres, pourquoi je passerais ma vie à vouloir être comme tout le monde ? Pourquoi se juger les unes des autres en se comparant. Comparaisons qui, par un simple regard, tournent rapidement en condamnations, en culpabilité, en honte même.

Je suis maintenant certaine que ma différence est quelque chose à mettre au-devant, à exploiter, quelque chose qui pourrait embellir ma vie.

Imaginez ce que serait la vie sans étiquettes, sans trop, ni pas assez; une vie où chacune voit la différence comme un cadeau reçu à la naissance; une vie où on ne se juge plus les unes aux autres, une vie à reconnaître nos dons, nos talents, notre Essence, nos besoins véritables.

Accueillir nos besoins particuliers et légitimes

Dans mes moments de réflexion, j’en suis venue à dresser une liste des besoins profonds que je suis en droit maintenant de m’accorder:

  • Lâcher-prise
  • Légèreté
  • Liberté
  • Détachement (dans l’amour pour moi et les autres…)
  • Abondance
  • Santé émotionnelle
  • Sommeil profond et réparateur
  • Sérénité
  • Pardon (pour moi-même)
  • Silhouette idéale (différente et bien à moi!)
  • Spiritualité et croyances saines

Comme le Petit Prince prend soin de sa Rose, la femme que je suis est amenée à prendre soin d’elle, sans jugement, sans analyse ni culpabilité; à me voir comme je suis vraiment; à me détacher de à quoi je me suis accrochée pour enfin être véritablement moi-même.

En faisant face à la peur de perdre des êtres chers et les illusions qui se trouvent à l’intérieur de moi, je peux émerger dans toute ma brillance, dans tout mon rayonnement.

Nous n’avons qu’une vie à vivre. Pourquoi accepter de jouer des rôles secondaires quand c’est le premier rôle qui nous attend! Il ne faudrait surtout pas le faire attendre trop longtemps.

Aujourd’hui…

C’est par l’expérience de toutes les qualités que je suis venu acquérir que je peux m’aimer véritablement en apprenant à me relever et à accepter de vivre les expériences que la vie place sur mon chemin, en toute lucidité, et avec la paix intérieure. Et c’est durant ces phases d’ouverture de conscience que je découvre les graines d’amour à faire germer et à partager. Je laisse aller sa créativité afin d’apporter un enseignement simple et un accompagnement bienveillant, tout comme un professeur de maternelle.

Et toi…

Comment accueilles-tu ton unicité ?
Quelles attitudes saines te permettent d’être ce que tu aspires être ?
Que voulait devenir l’enfant que tu étais ?
Ce désir est-il une réalité en ce moment ?
Comment faire renaître ce désir ?

À toi de jouer maintenant !

Je te souhaite le meilleur…

https://www.youtube.com/watch?v=cOJf9NVvVAU

 

Marie-Josée St-Pierre
Guide en Libération Bienveillante,
Accompagnement vers une transformation en toute bienveillance

Tu aimes ce que je te partage?
Voici un CADEAU GRATUIT, c’est ICI

Si tu désires aller plus loin dans ta transformation, 
je t’invite à cliquer sur ce lien…

Comme moi vous aimeriez être partenaire de 
« Les Mots Positifs » ?  Cliquez ICI

 

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!