L'effet de vérité illusoire des fausses nouvelles

Citation L’effet de vérité illusoire : pourquoi croyons-nous les fausses nouvelles et les théories conspiratrices ?

L’effet de vérité illusoire : pourquoi croyons-nous les fausses nouvelles et les théories conspiratrices ?

Tout ce que nous croyons n’est pas vrai. Nous pouvons agir comme si c’était le cas et il peut être inconfortable de penser autrement, mais il est inévitable que nous ayons tous un nombre important de croyances qui ne sont pas objectivement vraies. Il ne s’agit pas d’opinions ou de perspectives différentes. Nous pouvons avoir de fausses croyances pour la simple raison que nous les avons beaucoup entendues. 

Si je dis qu’il y a un volcan avec de la lave au fromage suisse, personne qui lira ceci ne le croira, peu importe combien de fois je le répéterai. Cette affirmation est trop ridicule. Mais qu’en est-il de quelque chose d’un peu plus plausible comme les fausses nouvelles et les théories du complot ?

Pensons à toutes les fausses nouvelles et théories conspirationnistes qui circulent à propos du coronavirus, des vaccins, de l’OSM, de Bill Gates, de Elon Musk, de la 5G, etc. en ce moment. Il y a une chance non négligeable que vous finissiez par croire un fait inventé, ou une déformation des faits, sans penser à le vérifier. Vous pourriez le répéter à d’autres personnes ou le partager en ligne.

C’est ainsi que fonctionne l’effet de vérité illusoire. Nous avons tous tendance à croire que quelque chose est vrai après y avoir été exposé plusieurs fois. Plus nous avons entendu quelque chose, plus il semble vrai. L’effet est si puissant que la répétition peut nous persuader de croire des informations que nous savons être fausses au départ.

« Si un mensonge est imprimé assez souvent, il devient une quasi-vérité, et si une telle vérité est répétée assez souvent, elle devient une croyance, un dogme, et les hommes mourront pour elle. »
– Isa Blagden

Cela ne concerne pas seulement les fausses nouvelles et les théories conspirationnistes. Vous avez déjà pensé qu’un produit était stupide, mais que d’une manière ou d’une autre, vous finissiez par l’acheter régulièrement ? Ou bien vous pensiez qu’une nouvelle amie était bien, mais maintenant vous participez à des commérages à son sujet ?

L’effet de vérité illusoire est la raison pour laquelle la publicité fonctionne et pourquoi la propagande est l’un des outils les plus puissants pour contrôler la façon dont les gens pensent. C’est pourquoi les fausses nouvelles se répandent et les rétractations de la désinformation ne fonctionnent pas.

Pourquoi la répétition d’un fait nous rend-elle plus enclins à le croire et à être plus sûrs de cette croyance ? Comme pour les autres biais cognitifs, l’explication typique est que c’est un moyen pour notre cerveau d’économiser de l’énergie. Cela signifie que leur cerveau a plus de facilité à les traiter. Lorsqu’une pensée est plus facile à traiter, elle exige de notre cerveau qu’il utilise moins d’énergie, ce qui nous amène à la préférer.

À lire aussi : Les techniques de manipulation psychologique dont vous pourriez être victime

De plus, les conspirationnistes utilisent uniquement l’information basée sur des preuves anecdotiques et négligent de grandes quantités de données pour ne considérer que quelques informations qui serviront d’argumentation.

Prenons par exemple la désinformation sur les vaccins :

  • Un conspirationniste mettra l’emphase sur une seule étude qui donne l’impression d’un certain danger, mais il ne fera pas mention des 100 autres études qui prouvent le contraire.
  • Un conspirationniste mettra l’emphase sur les produits ajouter dans les vaccins, sans nous expliquer que l’ensemble des produits ajouter dans les vaccins sont déjà présent en plus grand nombre dans notre alimentation quotidienne.
  • Un conspirationniste mettra l’emphase sur les preuves de complication suite à la prise d’un vaccin, sans nous expliquer que la proportion de ceux ayant eux des complications est de 1 sur 1 million, tandis que la même complication serait de 1 sur 10 000 si la personne contracte cette maladie.
  • Un conspirationniste mettra l’emphase sur la volonté des grandes pharmaceutiques à vouloir faire du faire du profit, mais il évitera de faire une comparaison avec l’industrie des produits naturels qui a une faible réglementation et qui utilise des stratégies marketing beaucoup plus trompeuses que l’industrie des médicaments.

De plus, les conspirationnistes argumentent avec des liens anecdotiques qui exploitent vos biais cognitifs et utilisent un discours qui divise un peu comme le ferait le gourou d’une secte avec ses disciples pour les isoler de la société. Comment ils réussissent ça ?

Ils utilisent la psychologie positive pour vous convaincre que vous êtes plus éveillé spirituellement  et intelligent que les autres à cause que vous croyez à leur parole. Que ceux qui ne pensent pas comme vous ne sont que des moutons sans intelligence. Dans les faits, les adeptes des théories conspiratrices sont conditionner mentalement à croire tout ce qui ira dans le sens de ces théories et à rejeter toute information qui contredirait cette croyance. C’est ce que nous appelons le biais de confirmation.

« Si nous avons été embobinés assez longtemps, nous avons tendance à rejeter toute preuve de l’embobinage. Nous ne sommes plus intéressés par la découverte de la vérité. Le mensonge nous a capturés. Il est tout simplement trop douloureux de le reconnaître. »
– Carl Sagan

Comment pouvons-nous donc nous protéger contre la croyance aux fausses nouvelles et contre la manipulation qui exploite l’effet de vérité illusoire ? La meilleure voie est d’être beaucoup plus sélectif. L’information que nous consommons est comme la nourriture que nous mangeons. Si c’est de la camelote, notre pensée en sera le reflet.

Nous n’avons pas besoin de passer autant de temps à lire les nouvelles. La grande majorité des nouvelles que nous lisons n’est que de la pollution pour notre subconscient. Au final, cela ne nous fait aucun bien. Pire, selon plusieurs psychologues, cela est très anxiogène et aussi addictif que la drogue.

L’une des meilleures solutions est de cesser de lire les nouvelles. Cela permet de libérer du temps et de l’énergie pour s’engager dans une sagesse qui améliorera votre développement personnel. Si vous ne pouvez pas vous défaire de cette mauvaise habitude, restez fidèle à des sources d’information fiables et connues, qui ont une réputation à tenir.

On ne peut pas empêcher l’effet de vérité illusoire d’exister. Mais nous pouvons reconnaître qu’il s’agit d’une réalité et chercher à nous empêcher d’y succomber en premier lieu.

Pour aller plus loin avec la manipulation des fausses nouvelles :

Nos souvenirs sont imparfaits. Nous sommes facilement égarés par l’effet de vérité illusoire, qui peut orienter ce que nous croyons et même changer notre compréhension du passé. Ce n’est pas une question d’intelligence et cela nous arrive à tous. Sur le plan cognitif, il n’y a pas de distinction entre un souvenir authentique et un faux souvenir. Notre cerveau est conçu pour économiser l’énergie et il est crucial que nous l’acceptions.

Francis M.

Ajouter un commentaire

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2259 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Top articles

Tous les articles
Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !