5 étapes pour construire le lien mère / enfant

Citation L’amour maternel est sans limite : comment expliquer et construire ce lien entre une mère et son enfant ?

L’amour maternel est sans limite : comment expliquer et construire ce lien entre une mère et son enfant ?

Il existe un amour sans limite celui qui ne vous fait jamais douter, celui qui vous chavire tant par sa présence que son absence, celui qui est inexplicable et qui crée un lien d’amour unique : il s’agit du lien maternel. Cette relation entre la mère et son enfant revêt le plus beau des mystères du pouvoir de l’amour. Comment expliquer la puissance du lien maternel et comment bien le construire ?

Lorsqu’on devient maman, on n’imagine pas à quel point cette relation d’amour va nous accompagner durant toute notre vie. Que nos enfants soient là près de nous ou non, le lien maternel ne peut pas se détruire. Que vous soyez fâchés, séparés ou réunis, le lien entre la mère et son enfant subsiste et il ne peut s’effacer définitivement.

Pourquoi est-ce alors si troublant en nous ? Comment se construit ce lien mère-enfant ? Pourquoi aimons-nous autant nos enfants ? Et jusqu’où cet amour peut-il nous emmener ?

Autant de questions auxquelles je vais apporter des réponses au regard de mon expérience de maman.

Le troublant lien d’amour entre la mère et son enfant.

La naissance d’un enfant ne se résume pas à sa conception effective réalisée par l’union d’un homme et d’une femme.

Il faut savoir que l’âme d’un enfant bien avant sa conception est déjà dans l’énergie de la maman. Très souvent, il arrivera même qu’elle rêve de lui. Il y a donc une rencontre mystérieuse et troublante qui s’établit entre la mère et son enfant.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire mon texte sur l’âme des enfants choisis ses parents.

Il semblerait alors qu’avant même la rencontre entre la maman et l’enfant, il plane pour les deux personnes une énergie d’amour incroyable qui va les unir. Ce troublant lien d’amour serait-il alors dans la matrice de la femme avant même que l’enfant arrive.

La question que l’on pourrait alors se poser est donc : est-ce que l’amour maternel est inné ?

Je crois surtout que ce lien à tisser se construit dans le temps avec son enfant. Certaines femmes ne se voient pas du tout maman et au fil du temps une fois leur enfant dans leur vie, elles apprennent à construire cette relation. Et d’autres mamans s’accomplissent pleinement très rapidement dans ce lien singulier.

Chaque femme, chaque enfant, chaque rencontre est différente et personnelle. C’est en cela que ce lien est si troublant car dans chaque histoire de vie, il y aurait malgré tout comme un dénominateur commun à cette union : et si ce lien était celui que nous cherchons à revivre avec notre maman en tant qu’enfant ou celui que nous voulons réparer une fois adulte. Comment avons-nous été aimée, accueillie par notre maman ? Des questions qui resurgiront inévitablement au moment de cette rencontre avec votre enfant.

Le lien maternel est donc un amour possible pour toutes les femmes. Il s’enclenchera dès lors que vous prendrez conscience du début de l’histoire entre vous et votre enfant.

Soit cette histoire commencera bien avant la conception, soit pendant la grossesse, soit après à la naissance aux premiers instants partagés, soit plus tard.

Comment se construit le lien maternel ?

De la rencontre spirituelle à la rencontre charnelle quand l’enfant vient au monde, vous aurez toutes les façons d’établir le lien avec votre enfant.

En effet, à partir du moment où vous décidez d’avoir un enfant ou si ce dernier se manifeste alors que vous ne l’attendiez pas, il n’est jamais trop tard pour construire ce lien le plus tôt possible. Je vous propose 5 étapes incontournables pour construire ce lien maternel.

1. Avant la grossesse

Vous avez envie d’un enfant avec votre conjoint. Parfois, cela ira très vite et parfois pour d’autres ce sera plus long.

Vous êtes une femme célibataire, vous voulez un enfant, les démarches peuvent être laborieuses et prendre du temps. Il est donc important de commencer dans sa propre énergie à croire en ce lien futur.

Pour cela, je vous propose de mettre en place : « Le carnet de mes liens d’amour ». Ce dernier peut vous servir pour toutes les relations que vous avez dans votre vie. Dans le cas présent, il s’agira de le mettre en place avant la grossesse.

Dans ce carnet, vous y écrirez comme vous le feriez dans un journal intime, mais vous vous adresserez à l’âme de l’enfant. Vous lui parlerez de vos ressentis, de votre désir d’être avec lui, de tout ce que vous avez envie de lui partager.

N’hésitez pas à coller des images, des photos qui borderont, embelliront cette communication spirituelle avec l’âme de l’enfant.

Ce dialogue intérieur et intime revêt un pouvoir certain dans la concrétisation de la grossesse. En effet, le pouvoir de vos mots sont reliés à cette intention dans votre cœur d’avoir un enfant. Ce lien se tisse dans une sorte d’aura énergétique et bénéfique pour son arrivée.

Vous mettez de l’amour en écrivant dans ce carnet des liens d’amour. C’est le pouvoir de l’intention qui se met en place grâce au pouvoir de l’écriture.

Besoin d’aide pour construire ce carnet d’amour mère / enfant ? Je peux vous accompagner via mon atelier d’écriture thérapie que je propose sur mon site web.

2. Pendant la grossesse.

Vous pouvez tout à fait continuer à écrire dans ce carnet journaling en vous adressant à votre bébé qui est dans votre ventre. Mais il existe aussi une manière très concrète d’établir un merveilleux lien avec votre enfant pendant la grossesse : c’est l’haptonomie, une façon harmonieuse et consciente de préparer l’arrivée du bébé avant sa naissance.

Comment fonctionne l’haptonomie ?

C’est une ode à la sensorialité, au ressenti. C’est une technique où les futurs parents donnent au bébé via le ventre maternel des contacts d’amour pouvant passer par des caresses et des sonorités de la voix. L’haptonomie a été mise en pratique par le docteur néerlandais Frans Veldman. Elle est un moyen merveilleux de rentrer en communication avec son enfant et cela prépare doucement à l’accouchement.

L’haptonomie permet également d’associer le papa dans cette pratique. Le lien maternel se construit ainsi dans la douceur. Ce toucher affectif établit un échange avec le bébé qui y répond positivement. Les gestes sont perçus comme des messages d’amour par l’enfant. Inévitablement le lien maternel se construit alors dans l’attachement.

3. Pendant l’accouchement.

Vivre l’expérience de l’accouchement est un moment unique pour la maman et le papa. Plus vous préparerez cet instant, plus il se déroulera sereinement.

L’une des pratiques favorisant le lien maternel est le yoga périnatal. En effet, ce dernier va vous permettre de vous détendre, de relâcher les tensions tout en étant relié au bien-être de votre enfant que vous communiquerez.

Lors de l’accouchement si vous appliquez les techniques respiratoires du yoga périnatal, cela va donner au nourrisson l’oxygène nécessaire dont il a besoin au moment des contractions.

Au moment d’accoucher, le lien maternel avec l’enfant est extrêmement physique. Les douleurs omniprésentes et ascendantes peuvent rendre difficile un accouchement. Par expérience, si vous êtes connecté à votre enfant par le biais de la respiration active et consciente, ce travail va se faire à deux, et du côté du nourrisson et du côté de la maman. C’est un travail d’équipe !

Durant les trois phases d’accouchement : contractions, expulsion et délivrance, le lien entre le bébé et sa maman se renforce fortement.

  1. Lors des contractions, la dilatation du col de l’utérus est très douloureuse. C’est à ce moment-là que vos exercices respiratoires vont être utiles.
  2. Lors de l’expulsion de votre bébé, le col s’est ouvert. Le bébé va donc s’engager dans la filière vaginale. Ce tunnel à parcourir pour le bébé est important à visualiser pour la maman. C’est une façon de se mettre à la place de son bébé et d’établir par ricochet le lien.

Ce tunnel est l’accès au jour. Quelle belle symbolique pour votre lien maternel. Vous offrez à votre enfant l’accès à la lumière !

Puis, il y aura l’expulsion du bébé là où votre périnée est étirée au maximum. Vous serez encore uni par le cordon ombilical, ce lien vital ! Il faudra le couper pour renouer un nouveau lien.

Ce passage de l’expulsion est très fort à vivre et il aura tout son sens si nous mettons une véritable conscience. A la fois, un lien se coupe pour en faire renaître un autre. Le lien physique disparait pour laisser place au lien singulier sans corde.

  1. Lors de la délivrance, environ 15 minutes après la naissance du bébé, vous vous libérez du placenta, ce manteau recouvert de vaisseaux sanguins qui a permis les échanges d’oxygène et de nutriments entre la maman et son enfant pendant la grossesse.

Le placenta est cet organe unique qui unit biologiquement et physiquement l’embryon en développement à la paroi utérine. Il a toute une symbolique autour du lien maternel.

En effet, si l’on s’en réfère à son étymologie du latin qui veut dire « gâteau », il renvoie à la mère nourricière, au noyau de l’existence.

Certaines personnes mangent du placenta. Pourquoi manger le placenta ? Les spécialistes de la placentophagie affirment que c’est bénéfique pour la maman car le placenta conserve les hormones, les vitamines et les nutriments qui ont permis à bébé de grandir. La pratique n’est pas aisée en France mais dans certains pays elle l’est.

Certaines femmes privilégieront l’accompagnement médical pour leur accouchement en le faisant dans un hôpital, d’autres auront envie de mettre au monde leur enfant dans un environnement familier tel que le foyer. Pour cela, vous pouvez vous faire accompagner d’une infirmière ou d’une doula qui apportera le soutien nécessaire à ce moment de votre vie.

4. À la naissance

Pour construire le lien maternel et continuer sur le chemin de la mère -nourricière, l’allaitement est une bonne manière de construire l’amour avec son enfant. Si le lait maternel est adapté aux besoins de l’enfant. Il revêt également beaucoup d’avantages pour le lien d’amour.

Ce contact peau-à-peau offre la chaleur, la sécurité à votre bébé. Durant l’allaitement vous établissez un lien privilégié fait de différentes interactions. Cette proximité contribue largement à la construction du lien maternel. L’amour prend sa place.

Mais si vous ne pouvez pas allaiter, votre lien maternel peut se construire de tant d’autres façons avec votre enfant : les câlins, les jeux, les dialogues. Parlez à votre enfant. L’interaction vivante est au cœur de la communication. C’est un bébé, il ne parle pas mais il ressent tout !

5. Durant la vie.

Un lien maternel se construit durant toute la vie à chaque étape de développement de votre enfant. Chaque séparation, chaque blessure, chaque bonheur, chaque rencontre sont autant de paramètres qui joueront dans votre lien d’amour. Ce rythme de la vie impacte votre relation et il remaniera sans cesse votre lien.

L’amour sera cependant le fil conducteur. Et il ne faudra jamais l’oublier même si vous êtes séparés.

Vous ressentirez votre enfant à n’importe quel moment y compris dans son absence. Le microchimérisme foetal en est une explication scientifique.


📌 À lire aussi : Lien télépathique entre une mère et son enfant


Le lien d’amour maternel est essentiel pour le développement de l’enfant. Toutes ces explications apportent une réponse à cet amour sans limite. Pourquoi aimons-nous tant nos enfants ? Pourquoi sont-ils les seuls à nous remplir le cœur quand tout va mal ?

Il est important pour cela de construire ce lien sincèrement et avec le cœur ouvert. Un enfant doit se sentir dans sa filiation, dans son lien familial. Le lien maternel est une stabilité pour lui qui l’aide à construire son identité.

Un enfant qui ne sentira pas le lien maternel vivra avec des carences affectives et il reproduira inévitablement ce schéma toujours en quête d’un amour impossible.

Le lien maternel est un mystère troublant qui nous remplit le cœur. Il l’est d’autant plus que même lorsque nous devons nous séparer de nos enfants pour des raisons que chacun aura, ce lien reste. Vous pouvez dire tout ce que vous voudrez : que votre mère n’existe plus pour vous, qu’elle vous a fait du mal, qu’elle ne vous comprend pas, ce lien en demeure pourtant un cordon indescriptible, puissant pour une seule raison.

L’amour maternel est inconditionnel.

L’amour maternel est indescriptible. Il pourrait vous faire agir dans n’importe quelles situations. C’est un amour qui est fait pour tout pardonner. C’est un lien inconditionnel, énorme, puissant.

Nous aimons tellement nos enfants que parfois il arrivera malheureusement que nous l’étouffions ou que nous le rejetions.

Nous aimons nos enfants comme nous aimerions être aimés. Oui c’est une vérité qu’il faudra toujours garder dans cet amour sans limite. Il vous servira de curseur à ajuster dans ce lien maternel à construire.

En effet, l’amour est inconditionnel mais il n’est pas tout. Dans le lien maternel, vous apprendrez l’un et l’autre à vous équilibrer émotionnellement. Ni l’un ni l’autre ne pouvez vous posséder. Surtout pas.

Quand vous recherchez un câlin avec votre enfant et si lui ne veut pas, ne le quémandez pas trop. Le lien maternel est sans limite et il doit être tolérant. Ce n’est pas au travers de vos enfants que vous devez vous donner de l’amour mais bien par vous-même. Aimons alors nos enfants tels qu’ils sont.


📌 À lire aussi : Permettez à vos enfants d’être en opposition avec vous


Une maman pardonnera tout à son enfant dans son cœur. Elle vous supportera dans son cœur d’une façon discrète aussi sans pour autant toujours l’exprimer. C’est ce lien invisible que vous avez dans ce lien maternel.

Aujourd’hui, je vis séparée de mes deux fils. Il y a des moments où je me sens éloignée d’eux. Il y a de ces vagues de tristesse qui me submergent quand je ne suis pas à leurs côtés au moment durant lequel ils ont besoin, quand ils sont malades, pour partager et pour les accompagner dans leur développement. Je me suis coupée de tous ces moments par choix personnel. Non pas parce que je voulais ne plus être avec eux mais parce que j’ai refait ma vie.

J’ai laissé mourir quelqu’un que je n’aimais plus, à savoir moi-même. Je finissais par ne plus savoir où était ce lien maternel également. Je ne me sentais plus capable à certains moments de m’occuper de mes enfants.

Cette séparation avec mes enfants m’a permis de me retrouver dans mon intimité que je savoure. Je déteste les moments où mes deux garçons me manquent terriblement. Mais j’apprends à être une autre maman aussi. J’apprends à construire mon lien maternel avec eux autrement.

Oui il y a des hauts et des bas mais je sais que notre lien existe et qu’il a toute sa place quel que soit les épreuves de la vie.

Ce lien maternel qui m’unit à mes enfants regorge d’un amour sans limite.

Nelly

Articles recommandés :

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2669 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici