Se confronter au regard des autres

Citation Le soleil se magnifie dans ses reflets… Et nous, dans le regard des autres ?

Le soleil se magnifie dans ses reflets… Et nous, dans le regard des autres ?

Avez-vous remarqué comme le soleil fait partie de notre vie ?
C’est une évidence, il participe à chacun de nos instants de vie.

Bien sûr il nous apporte la lumière… il donne sa contribution à toute vie dans la nature…
Parfois il brule et dessèche… un champ, une forêt, un désert, ou même notre peau.
D’autres fois il embellit , magnifie, apporte sa magie… en se reflétant et en scintillant dans la mer, un lac, une goutte d’eau, en irradiant de ses rayons un parterre de fleurs, une montagne enneigée, une foret multicolore en automne. Le soleil est partout, il fait partie intégrante de notre vie. Nous n’avons aucun doute sur sa puissance, sa splendeur, sa grandeur, sa majesté.

Et pourtant, avez-vous remarqué que nous percevons tout ceci non pas en le regardant directement… mais en captant son reflet dans ses multiples interventions dans notre environnement.

De la même manière, nous nous percevons nous-même grâce aux réflexions que nous renvoient de nous-même, les personnes qui nous entourent. C’est la raison pour laquelle nous sommes si enclins à accorder de l’importance au regard des autres – nous ne pouvons nous appréhender totalement que via ce regard. Contradictoire avec ce que tout le monde prétend allez-vous me rétorquer. On nous recommande justement de nous libérer du regard des autres, pour nous connaitre, nous reconnecter à nous-même, pour devenir qui nous sommes vraiment. Exact. Et pourtant je vais continuer dans ma contradiction… car en fait il n’y a pas de contradiction… il y a seulement deux niveaux de compréhension.

Le premier niveau est effectivement celui dont on a l’habitude d’entendre parler – se libérer du regard des autres.

Car comme je le mentionne plus haut, si nous prêtons trop attention à ce que les autres nous renvoient – ce qu’ils perçoivent de nous, ce qu’ils pensent de nous, la façon dont ils nous jugent, … et que nous prenons cela pour argent comptant, pour pure vérité, en général, nous allons perdre notre confiance en nous-même, nous allons nous dévaloriser, nous sous-estimer, … ou le contraire d’ailleurs. De plus, c’est par le biais de cette réflexion, perception, que nous avons grandi, que nous avons été éduqués, que nous nous sommes construits. Et il suffit que notre entourage ait été par exemple composé d’un pervers narcissique, pour que notre estime de nous-même soit sous terre.

C’est la raison pour laquelle il nous est recommandé de nous libérer du regard des autres, ce regard même qui nous a blessé, dévalorisé, voire traumatisé. Et pour s’en libérer, il faut s’occuper de soi, « soigner » ses blessures, tout ce que sous-entend un travail de développement personnel sur soi-même – seul, ou avec l’aide d’un thérapeute.

C’est alors que nous commençons à nous connaitre, à nous accepter, à découvrir nos forces (en général, les faiblesses on les connaissait depuis longtemps), à appréhender notre valeur, voire même notre grandeur. Pour ce travail, nous devons nous « isoler » du regard des autres, pour nous approcher le plus près possible de notre essence, de qui nous sommes vraiment. Et je dis bien – nous approcher le plus près possible. D’une part, car ce cheminement n’est jamais fini. Et surtout, au risque de vous décevoir, car il ne peut être complet que si nous nous exposons de nouveau aux regards des autres, et cette fois si sans résistance ou appréhension.

Nous voici au second niveau de compréhension.

Nous sommes, en tant qu’être humain, des êtres de connexion et de communication. Nous n’avons pas été créés pour vivre seul. Nous sommes continuellement en interaction les uns avec les autres. Nous ne pouvons pas vivre sans cela. Et comme je l’ai mentionné auparavant, chaque personne avec laquelle nous sommes en interaction, nous renvoie une certaine image de nous-même.

Sans le travail de développement personnel, cela nous affecte, nous fait souffrir, nous nuit. Mais nous ne pouvons rester uniquement dans ce travail personnel, sans interagir avec les autres.

Or le reflet de nous-même que nous renvoie les autres n’a rien à voir avec l’eau qui reflète les rayons du soleil. L’eau est un élément neutre et pur. Les autres, non. Ils nous renvoient un reflet qui est teinté de leurs filtres et perceptions personnels, de leur propres éducation et expériences… Ils nous renvoient le reflet d’un miroir déformant.

Et si nous ne sommes pas suffisamment fort, autrement dit, si nous n’avons pas suffisamment avancé dans notre libération de blessures et découverte de soi, cette influence est nuisible et fait mal.

Par contre, dès l’instant où nous avons conscience que ce que nous percevons de nous-même au travers des autres, est biaisé, nous allons être capable de ne retenir dans cette perception, que les éléments qui nous sont utiles…  Ceux qui vont mettre en évidence une blessure enfouie, une croyance erronée, une attitude non attendue par rapport à une situation donnée, une habitude non bénéfique, un schéma de pensée limitatif, etc…  dont on ne s’était pas encore occupé lors de ce travail antérieur sur soi-même – pour ce qui est du côté « négatif ». Cela demeure désagréable malgré tout, mais nous sommes alors, grâce à notre progression dans notre développement personnel, davantage en mesure de le gérer.

Il est vrai que c’est quelque peu décourageant. On a l’impression qu’il s’agit d’un travail sans fin. C’est exact. Mais ne sommes-nous pas là pour cela – apprendre de nos leçons de vie et parvenir à évoluer, grandir ?

Heureusement, il y a d’autres éléments que nous allons pouvoir retenir dans le reflet que nous renvoie le regard des autres – nous allons pouvoir y voir aussi nos forces, nos qualités, la façon dont ils nous respectent ou valorisent, nous allons pouvoir recevoir… recevoir des compliments, de l’intérêt, de la bienveillance, et de l’amour.

Dès l’instant que notre développement personnel est suffisant pour nous permettre de nous exposer au regard de l’autre, en prenant l’entière responsabilité de ce que nous choisissons de retenir du reflet qu’il nous renvoie, le chemin devient captivant – même s’il demeure encore parfois, pas aussi agréable qu’on l’aurait espéré… nous vivons alors un véritable épanouissement personnel… et c’est ce qui nous permet d’accéder à notre véritable INDEPENDANCE

C’est également ce qui nous permet d’être en mesure de transmettre aux autres un reflet plus vrai, plus fiable, plus authentique… qui va leur permettre d’évoluer à leur tour… C’est tout ce qui fait la magie de notre rayonnement à nous, êtres humains.

N.B. La deuxième étape va se produire lors de notre libération du confinement… Soyons y préparés.

Estelle Morioussef – Thérapeute en développement personnel
Libération émotionnelle et énergétique – également à distance.
Kinésiologue cetifiée et Maitre-praticien en  PNL
Je vous invite également à me rejoindre sur ma page Facebook

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2256 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !