Communication non violente

Citation Comment s’affirmer et se faire respecter avec la communication non violente ?

Comment s’affirmer et se faire respecter avec la communication non violente ?

Dans toutes relations, et tout particulièrement dans une nouvelle relation qu’elle soit amoureuse, amicale ou professionnelle, il est important d’apprendre à s’affirmer et à se faire respecter pour éviter de construire la relation sur une base toxique ou vous accepter tout et que vous laisser aux autres le droit de vous traiter avec un manque de respect pour qui vous êtes.

N’oubliez pas que dans chaque relation, vous avez une part de responsabilité et que même si on vous traite d’une façon inadéquate, il est de votre responsabilité personnelle d’établir les limites de ce qui est acceptable pour vous.

Vous vous retrouverez parfois dans une situation où il vous sera difficile de tolérer les actes ou les propos de l’autre. Avant toutes choses, essayez de comprendre la provenance de votre émotion et évitez d’en faire une affaire personnelle en tirant des conclusions sur la mauvaise intention de l’autre. Très souvent, c’est un manque de communication et comprenez que l’autre personne est très souvent inconscient de la répercussion de ses paroles ou de ses actions. 

Si vous êtes passif, vous n’arriverez jamais à exprimer vos besoins. Si vous réagissez de façon agressive, vous contribuez au développement de la toxicité dans cette relation. Mais si vous parvenez à vous affirmer, vous serez en mesure d’exprimer vos désirs tout en respectant les besoins des autres, vous augmenterez vos chances de construire une relation saine avec l’autre.

Vous pouvez développer une meilleure perspective de tolérance en apprenant à connaitre les gens selon leurs différences, en développant la confiance en soi et en acceptant la différence entre vous et l’autre. Si ce dernier dit quelque chose que vous n’aimez pas, avant de porter des accusations, essayez de comprendre calmement le point de vue de cette personne. Cherchez à mieux comprendre son point de vue en lui demandant des explications.

« Il ne sert à rien d’éprouver de beaux sentiments si l’on ne parvient pas à les communiquer. »
– Stefan Zweig

Évidement, si vous êtes en relation avec un pervers narcissique ou dans une quelconque relation toxique, que vous avez essayé d’établir vos limites, que vous avez essayé de vous affirmer sans succès et que l’autre ne s’ajuste pas et continue avec une attitude dominante, contrôlante et manipulatrice, il sera peut-être mieux de faire votre deuil de la relation, de mettre fin à la relation ou de prendre vos distances.

Les 3 types de communication.

Pour pouvoir s’affirmer, il est important de comprendre la différence entre les 3 types de communication que nous retrouvons dans nos relations :

1- La communication non violente.

La communication non violente signifie le respect des sentiments, des besoins, des désirs et des opinions des autres. Le communicateur non violent évite d’empiéter sur les droits des autres, tout en s’affirmant.  La communication non violente expriment le respect de l’autre, la sincérité et la fermeté.

Voici quelques signaux verbaux et non-verbaux d’une communication non violente :

  • Une voix ferme, mais paisible.
  • Un langage fluide et sincère.
  • Un volume de voix adapté à la situation.
  • Une communication coopérative et constructive.
  • Une écoute attentive.
  • Regarder l’interlocuteur dans les yeux.
  • Un langage corporel ouvert.
  • Sourire lorsqu’on est heureux.
  • Froncer les sourcils lorsqu’on est mécontent.

À voir aussi : Le secret d’une véritable communication dans le couple.

2- La communication agressive.

L’affirmation de soi peut facilement être confondue avec un comportement agressif. Une personne agressive ne respecte pas les autres. Elle méprise totalement les besoins, les sentiments, les désirs et les opinions de l’autre. La communication agressive peut être reconnue à un comportement énervé ou exigeant, l’autopromotion et la manipulation.

C’est d’ailleurs le genre de comportement que l’on retrouve chez les personnes narcissiques. Si vous souhaitez vous affirmer face à une personne qui vous manque de respect, ce n’est pas en prenant le même langage qu’elle que vous améliorerez la communication. L’homme qui vit avec les loups apprendra à hurler, mais le loup n’apprendra jamais à parler.

3- La communication passive.

La communication passive vous enlève tout pouvoir et permet aux autres de décider du déroulement d’une situation. Elle place les besoins et les désirs des autres avant les siens. Le silence et la supposition sont les caractéristiques principales d’une communication passive. Les communicateurs passifs ont souvent un manque de respect pour eux-mêmes, ne tiennent pas compte de leur propre opinion, de leurs besoins, de leurs sentiments et de leurs désirs.

« Tout refus de communiquer est une tentative de communication ; tout geste d’indifférence ou d’hostilité est appel déguisé. »
Albert Camus (L’Étranger)

Comment avez-vous appris à communiquer ?

Il est important de ne pas vous blâmer si vous ne savez pas comment communiquer d’une manière non violente. Les styles de communication, comme la communication passive, agressive et non violente, peuvent être une extension naturelle de nos influences culturelles, générationnelles et situationnelles. Depuis que nous sommes enfants, nos comportements s’adaptent aux réponses que l’on reçoit de notre environnement, de notre famille et de différentes figures d’autorité.

Les anciennes générations ou ceux provenant d’un autre environnement culturel ont plus de mal à s’affirmer. On apprenait aux hommes que l’expression de leurs sentiments était un signe de faiblesse et aux femmes que l’expression de leurs opinions et besoins n’avait pas d’importance.

Vous n’avez peut-être pas appris à communiquer vos émotions négatives et il est peut-être difficile de vous affirmer pour vous. Peut-être que dans votre enfance, les émotions négatives devaient être cachées. Peut-être que vous avez été ignoré et humilié par un parent narcissique parce que vous avez exprimé ces émotions,  peut-être que votre famille vous a appris à mettre les besoins des autres avant les vôtres quand vous étiez enfant. Peut-être que vos parents  faisaient face à un conflit en criant et en se disputant, vous avez peut-être appris à faire pareil.

Les styles de communication, comme la communication passive ou agressive, peuvent faire partie d’un cercle vicieux. Vous pouvez briser ce cercle en apprenant de nouvelles manières de penser et de vous comporter avec assurance.

S’affirmer commence par la compréhension de vos émotions.

Afin d’apprendre à communiquer d’une façon non violente, il est important de gérer ses émotions efficacement. Pour certains, le simple fait d’apprendre à reconnaître leurs émotions suffira à changer la manière dont ils communiquent avec les autres et leur permettra d’exprimer leurs émotions d’une manière plus saine.

Comment identifier vos émotions ? En tenant un journal, vous analyserez à fond votre comportement, simplement en mettant des situations sur papier. Notez les situations qui déclenchent des émotions. Tenez-vous-en aux faits et n’essayez pas d’interpréter quoi que ce soit.

  1. Identifiez les situations comme si vous filmiez une scène.
  2. Identifiez les émotions que vous avez ressenties dans cette situation.
  3. Identifiez le comportement que vous avez adopté comme réaction à la situation.
  4. Identifiez les pensées que vous avez eues dans cette situation.
  5. Évaluez l’intensité de chaque pensée.

Afin de développer une manière plus assertive et équilibrée de penser et de communiquer, déterminez une réponse plus assurée à cette situation et demandez-vous « Aurais-je pu être plus assuré dans ma manière de penser et de répondre ? »

Comment communiquer de façon non violente pour se faire respecter ?

La communication non violente s’apprend et permet d’exprimer nos besoins et nos émotions tout en restant respectueux des opinions, des besoins, des désirs et des sentiments des autres.

« Souvent, les hommes se haïssent les uns les autres parce qu’ils ont peur les uns des autres ; ils ont peur parce qu’ils ne se connaissent pas ; ils ne se connaissent pas parce qu’ils ne peuvent pas communiquer ; ils ne peuvent pas communiquer parce qu’ils sont séparés. »
– Martin Luther King

Les avantages d’une communication non violente sont :

  • Communiquer d’une manière sure et efficace.
  • Obtenir le respect d’autrui.
  • Améliorer sa capacité à prendre des décisions.
  • Réduire le stress causé par des besoins qui ne sont pas respectés.
  • Résoudre des conflits.
  • Remplacer le sentiment d’être ignoré ou forcé par le sentiment d’être compris et d’avoir le contrôle de ses décisions.
  • Être moins déprimé.
  • Avoir une meilleure estime de soi.
  • Améliore le respect de soi.

10 habitudes à développer pour s’affirmer et communiquer de façon non violente :

  1. Apprendre à dire « non ». Il peut être difficile de dire « non », mais dire « oui » quand vous voulez dire « non » peut provoquer stress, ressentiment et colère inutiles.
  2. Restez calme et respectez l’autre. Cela permettra à cette personne d’écouter ce que vous dites et de vous respecter également.
  3. Communiquez avec simplicité. Exprimez vos sentiments, vos désirs, vos opinions et vos besoins avec des phrases simples. Cela permettra à l’autre de bien comprendre ce que vous lui demandez.
  4. Utilisez le « je » quand vous vous affirmez. Les déclarations avec « je » font passer le message que vous assumez la responsabilité de vos propres pensées et l’autre ne sentira pas que c’est une attaque envers elle.
  5. Utilisez les signaux non-verbaux appropriés. N’oubliez jamais que pour vous affirmer, la communication non verbale est aussi très importante.  Parlez toujours sur un ton calme, regardez l’interlocuteur dans les yeux et détendez votre visage et votre posture.
  6. Entraînez-vous à communiquer de manière non violente.  Avoir un comportement non violent demande du temps et de l’exercice pour que cela devienne une seconde nature.
  7. Acceptez le stress dans votre vie. Quand nous sommes stressés ou contrariés, nos corps passent en mode « stress », ce qui provoque une réaction biochimique afin que nous soyons prêts à affronter la menace, ce qui rend l’usage des techniques d’affirmation de soi plus compliqué
  8. Prenez des décisions. Vous prenez le contrôle de votre vie et vous prenez les décisions qui vous conviennent, plutôt que de laisser quelqu’un d’autre prendre des décisions à votre place.
  9. Protégez votre espace physique et émotionnel.  Des limites saines protègent votre espace personnel et vous permettent de séparer vos sentiments de ceux des autres. À l’inverse, des limites malsaines augmentent le risque de vous exposer et de ressentir les effets négatifs des comportements d’autrui.
  10. Connaissez vos limites. En ayant pleine conscience de vos limites avant de vous affirmer, vous permettra d’éviter de compromettre vos besoins au milieu de la conversation parce que c’est plus facile ou cela vous évite un conflit.

Pourquoi s’affirmer est difficile pour un hypersensible ?

Pourquoi s’affirmer est-ce si difficile? Comment trouver le courage de s’affirmer, de communiquer et avoir confiance en soi, en couple, eu travail, devant les autres? Dans cette vidéo, Stan Carrey vous explique pourquoi nous avons des blocages qui nous empêche d’exprimer nos besoins, nos envies et ce que nous refusons de faire, en tant qu’homme ou femme hypersensible.

Pour conclure, le respect se gagne, il n’est pas acquis. Quel que soit votre âge, votre origine, votre sexe ou votre orientation sexuelle, tout le monde peut gagner du respect en se comportant avec intégrité, assurance et gentillesse.

Pour aller plus loin :

Vous devez également être prêt(e) à respecter les autres et, peut-être encore plus important, vous devez aussi vous respecter vous-même si vous voulez qu’on vous respecte.

Francis M.

Ajouter un commentaire

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2224 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Top articles

Tous les articles
Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Suivez-nous