Faire le deuil des bons et mauvais souvenirs avec le pervers narcissique

Citation Créer de nouveaux souvenirs après la rupture avec une personne perverse narcissique

Créer de nouveaux souvenirs après la rupture avec une personne perverse narcissique

Comment faire le deuil des bons et mauvais moments suite à une rupture avec un.e pervers.e narcissique ? Comment créer de nouveaux souvenirs après une personne perverse narcissique ?

J’entends souvent en coaching que vous avez vécu tellement de choses avec cet homme pervers narcissique ou avec cette femme perverse narcissique que vous avez tout le temps des images qui vous viennent des temps que vous avez passés ensemble, les mauvais moments, mais aussi les bons, et que tous s’emmêlent dans votre tête.

Cela me fait penser à la citation dans le Petit Prince de Saint-Exupéry lorsque le Renard lui dit : « C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante ».

Dans Terre des hommes aussi, Antoine de Saint Exupéry parle de ses compagnons disparus et j’ai envie de vous partager cette autre citation qui est vraiment très parlante :

« Rien, jamais, en effet, ne remplacera le compagnon perdu. On ne crée point de vieux camarades. Rien ne vaut le trésor de tant de souvenirs communs, de tant de mauvaises heures vécues ensemble, de tant de brouilles, de réconciliations, de mouvements du cœur. On ne reconstruit pas ces amitiés-là. Il est vain, si l’on plante un chêne, d’espérer bientôt s’abriter sous son feuillage. »

Il parle ainsi du poids du temps dans le cadre d’une amitié, mais c’est aussi la même chose pour une relation de couple. En effet, quand vous avez vécu plusieurs mois avec quelqu’un, voire des années, que vous avez eu des enfants ensemble, que vous avez pris des vacances ensemble, que vous avez partagé le quotidien évidemment qu’il y a un poids très important des souvenirs.


📌 Lire aussi : L’impact choquant de l’abus narcissique sur la santé et le cerveau


Après j’entends aussi que parfois dans une relation courte il y avait pour vous une intensité tellement forte que c’est comme si ces deux années avaient duré beaucoup plus longtemps en fait presque que toutes les autres périodes de votre vie, comme si ces autres périodes étaient presque insignifiantes, presque gommées, comme si ce temps donc « pesait plus », comme si le temps passé avec cette personne s’était étiré davantage.

Alors ce constat il est très intéressant pour vous montrer comment vous pouvez inverser la tendance et prendre conscience de fait ce qui fait que ces souvenirs ont donc une intensité, une couleur qui est plus fortes et plus lourde.

En fait ce qui fait cette intensité c’est que durant ces années, souvent, vous avez été à l’affût tout le temps, sur le qui-vive, vous avez été toujours en réflexion sur ce que vous deviez faire pour ne pas l’irriter ou pour que ça aille mieux, pour être davantage ou pour être moins, et donc c’était une réflexion permanente en fait.

Et puis il y a aussi cet ascenseur émotionnel entre des moments très difficiles et puis des moments extrêmement forts en intensité, par rapport à la réconciliation avec la personne manipulatrice narcissique, par rapport aux espoirs que vous avez eus, et c’est ça qui donne cette couleur si particulière au moment que vous passez ensemble. Parce que vous étiez attentive et que vous étiez impliquée dans le moment parce que vous vouliez que ça s’arrange, ou que ça change.

Et parfois aussi vous avez passé des bons moments, avec des amis des bons moments, par exemple lors d’une activité, d’une sortie vélo, de jeux. Ou seule en savourant un café, quand vous caressez votre chat ou votre chien, ou que vous alliez faire un tour. Ou que vous aviez une conversation sympa avec une amie ou au travail finalement. Ou lorsque vous avez eu de bons résultats dans votre travail, sur un projet.

Bref au cours d’événements quand même très positifs et qui sont comme grisés finalement on pourrait dire, comme s’ils étaient sans saveur. C’était bien au final quand vous y pensez, mais c’est comme si c’était secondaire. Et là où c’est intéressant, c’est de bien noter que vous n’y avez pas porté la même attention. Finalement vous avez traversé le moment, sans vraiment de concentration.

Ce que je vous invite donc à faire dans votre nouvelle vie, pour diminuer ce poids en fait de votre passé, c’est de donner du poids à votre présent, en étant vraiment attentif à toutes les petites choses du quotidien qui sont agréables, qui sont douces et vraiment d’y porter attention d’y porter la même attention que vous faisiez avant, de façon à ce qu’au lieu que toutes les gouttes de plaisir qui arrivent dans votre quotidien se perdent finalement parce que vous n’avez rien pour le récipient de votre mémoire est percée.

Pensez à l’image d’une baignoire. Pour que vous puissiez prendre un bain, il faut mettre une bonde, c’est le même principe pour que vos nouveaux bons souvenirs emplissent votre vie, il suffit d’y prêter attention et de prendre conscience de leur valeur.

Ayez cette image de la différence donc entre le bain et la douche. Prenez le temps donc d’apprécier, de vous imprégner de tous les bons moments, d’être attentif finalement aux histoires qu’on va vous raconter dans votre entourage, d’être vraiment là ; lorsque vous êtes sur un projet professionnel, demandez-vous comment vous pouvez faire mieux, apporté de la valeur, quelle idée constructive vous pourriez avoir. C’est-à-dire, être « vraiment dedans ». Et non regarder votre téléphone pour savoir si votre ex a fait une nouvelle publication sur les réseaux sociaux, si vous avez encore eu un texto de harcèlement. Décidez de profiter en fait pleinement de chaque moment nouveau pour que chaque jour ait son poids de plaisir.

Cela ne veut pas dire bien sûr que cela va occulter ce que vous avez à gérer, par exemple des réponses procédurales liées à une garde d’enfant, ou une plainte au pénal qui se poursuit. Mais je vous parle de décider d’apprendre à compartimenter votre temps.

Ce que je vous propose aujourd’hui c’est de réfléchir aux plaisirs que vous allez avoir dans la semaine par exemple, et qu’est-ce que vous pourriez faire d’intéressant à la fois dans votre travail et dans votre vie personnelle. Et pour vos amis par exemple, que pourriez-vous faire pour faire plaisir à l’un d’entre eux par exemple ? À qui pourriez-vous envoyer un message sympa ? Avec qui pourriez-vous programmer un verre un soir ou un déjeuner le midi ?

Dernière image pour celles et ceux qui ont eu le Covid et ont perdu le goût temporairement.
Et bien c’est un peu la même chose avec une personne toxique qui vous a ôté le goût des autres plaisirs.

C’est le moment de retrouver les différents goûts des plaisirs de la vie. Prenez bien soin de vous, je vous embrasse et je vous dis à bientôt.


🎁 Ebook gratuit : Guide des stratégies d’urgence pour quitter un homme pervers narcissique et/ou violent


Merci de m’encourager dans ma mission en vous abonnant à ma chaine YouTube ou ma page Facebook sur lesquelles je vous partage plus de conseils. Pensez à liker aussi, c’est important pour le développement de ma chaine.

Agnès de Reulle
Coach, Experte en libération des violences conjugales et familiales

Articles recommandés :

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2724 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici