Instrumentalisation des enfants par le manipulateur pervers narcissique

Citation Quand le narcissique instrumentalise les enfants après la rupture

Quand le narcissique instrumentalise les enfants après la rupture

Lorsqu’un couple se sépare, la situation peut être désagréable, mais la plupart des couples la gèrent au mieux de leurs capacités d’un commun accord ou sur ordonnance du tribunal de la famille, pour le bien des enfants. Lorsque vous vous séparez d’un narcissique qui n’accepte pas la rupture – ou  pour simplement conserver une emprise émotionnelle sur son ex – la « coparentalité » ressemble à un conte de fées ; un scénario de rêve, qui ne peut malheureusement jamais devenir réalité.

Lorsque vous êtes séparée d’un manipulateur pervers narcissique ou d’un homme violent avec lequel vous avez eu des enfants, vous avez un lien qui ne peut disparaître. Vous allez être amenée à être en contact régulier avec lui pour des questions de droit de visite et d’hébergement notamment et les problématiques de divorce lorsque vous avez été mariés.

La saine coparentalité exige de mettre de côté les difficultés de votre relation et de travailler ensemble de manière amicale pour discuter de l’éducation de leurs enfants et décider d’inculquer des valeurs mutuellement dans le but d’élever un enfant heureux et prospère.  L’éducation des enfants n’est jamais facile, mais si les deux parents, qu’ils soient ensemble ou séparés, sont sur la même longueur d’onde, le voyage peut être plus facile.


📌 À lire aussi : 12 signes que vous souffrez du syndrome de stress post-narcissique


La réalité à laquelle vous êtes confronté avec un ex manipulateur pervers narcissique est le contre-parentage et l’aliénation parentale qui entraînent des années de tourments et de torture, tant pour le parent victime que pour l’enfant.

Le contre-parentage du narcissique

Les narcissiques ne communiquent pas avec leur ex partenaire par la discussion, la consultation, la compréhension ou le compromis. Ils communiquent avec leur ex par le biais d’exigences, de manipulations, de menaces ou de conditions qui leurs permettent de conserver une certaine emprise.

Si le parent narcissique a la moindre connaissance des objectifs parentaux que l’autre parent – généralement plus empathique – s’efforce d’atteindre, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour les anéantir. Le parent narcissique n’a qu’un seul objectif parental, et c’est que l’enfant lui apporte des années d’adoration, d’attention et de valorisation de son ego. Il fera tout son possible pour blesser le parent empathique, en cherchant activement à inculquer à l’enfant des valeurs opposées.

Lorsqu’il est parent, un ex manipulateur narcissique cherche activement à saper les techniques parentales et oblige le parent empathique à « réparer » le mal causé par le comportement du parent narcissique.

Le parent empathique doit non seulement réparer les dommages causés par le parent narcissique, mais il doit redoubler d’efforts pour inculquer à l’enfant les valeurs d’altruisme, d’humanisme et de compassion, ou toute autre valeur importante pour lui.

Quel est l’état d’esprit du parent narcissique ?

L’enfant est utilisé comme un pion stratégique et une arme dans le jeu du narcissique, qui doit « gagner » à tout prix.

  • Je vais contrôler la situation ; je vais décider des valeurs avec lesquelles l’enfant grandira.
  • Je vais « gagner » et conserver l’affection de l’enfant.
  • Je m’assurerai que l’enfant n’aime que ma famille.
  • Je ne me soucie pas des besoins de l’enfant ; je dois être adoré, j’y ai droit.
  • Je me moque des décisions de justice ; je ferai ce que je veux, y compris tromper, mentir et manipuler.
  • Je veux que l’enfant soit comme moi, qu’il valide mon sentiment d’identité.
  • Je veillerai à ce que l’enfant fasse preuve d’irrespect, de déloyauté et de dégoût envers le parent empathique.
  • Je vais récompenser l’enfant qui rejette le parent empathique.
  • Je vais punir le parent empathique et le faire souffrir jusqu’à la fin.

Lorsque la parentalité devient une question de « victoire », elle cesse d’être une coparentalité consciente pour le bien de l’enfant. Ce n’est plus être un parent responsable.


📌 À lire aussi : Le narcissique et le contrôle de l’argent


L’amour conditionnel du parent narcissique

Lorsque vous étiez dans la relation avec le narcissique, il vous a pris dans ses filets et vous a accroché. En tant que parent, le narcissique utilisera les mêmes tactiques pour contrôler l’enfant. La relation du narcissique avec l’enfant est extrêmement malsaine par rapport à la relation du parent empathique qui fait de son mieux pour subvenir aux besoins de son enfant et d’enseigner de bonnes valeurs humaines.

Lorsqu’il y a une séparation, les enfants ont envie à la fois d’être aimés par leurs deux parents, leur père et leur mère. Ils vont ainsi avoir envie de « faire plaisir » au parent narcissique, d’aller dans le sens où il veut les amener pour capter leur attention et ne pas se sentir rejetés.

Le parent empathique offre un amour inconditionnel à son enfant en lui prodiguant soins, attention, écoute, compréhension et affection. À l’inverse, le parent narcissique, pendant son temps de présence, exprime son « amour » pour l’enfant en étant excessivement généreux. Il offre à l’enfant des cadeaux tels que des articles de luxe, des vacances, des expériences et de l’argent. Cependant, ces expressions d’amour sont assorties de conditions. L’enfant apprend vite qu’il doit faire preuve d’une gratitude éternelle pour chaque grand geste.

Le parent narcissique n’écoute pas et ne reconnaît pas les souhaits et les besoins de l’enfant. Lorsque l’enfant entre dans l’adolescence, le narcissique ne lui permet pas de développer son propre sentiment d’identité et continue à traiter l’enfant comme un enfant, tandis que le parent empathique adapte son style parental à l’âge et au degré de maturité de l’enfant.

L’aliénation parentale du narcissique

L’aliénation parentale est un concept de psychologie infantile désignant, à des degrés divers, une relation perturbée entre un enfant et l’un de ses parents, généralement dans un contexte de rupture amoureuse. L’aliénation parentale est une situation dans laquelle un parent utilise des stratégies pour éloigner l’enfant de l’autre parent.

On parle d’aliénation parentale lorsqu’un parent discrédite l’autre parent auprès d’un ou plusieurs enfants qu’ils partagent. Par exemple, une maman dit à son enfant que son père ne l’aime pas ou ne veut pas le voir. Ou bien un père dit à son enfant que sa mère préfère sa nouvelle famille (et ses enfants avec un nouveau partenaire) à eux. Les accusations peuvent être légères, mais elles peuvent aussi devenir incroyablement graves. Cela déforme la perception qu’a l’enfant du parent aliéné, quelle que soit la qualité de la relation qu’il entretenait auparavant avec ce parent.


📌 À lire aussi : La triangulation qu’utilise le narcissique pour diviser et régner sur sa famille


Fondamentalement, la relation parent-enfant en souffre, que les allégations soient vraies ou non. Si l’on répète à un enfant, par exemple, que son autre parent est une mauvaise personne et qu’il ne veut pas le voir – même si ce n’est pas vrai – l’enfant peut finir par refuser de parler à se parent ou de le voir lorsque l’occasion se présente. Parfois, le parent qui dit du mal de lui est appelé l’aliénateur et le parent qui fait l’objet de la critique est l’aliéné.

Les signes d’une possible aliénation parentale

Alors, est-ce que vous ou votre ex-partenaire êtes un aliénateur, aliénant l’autre parent ? Voici quelques signes qui peuvent exister :

  • Le parent aliénateur peut divulguer des détails relationnels de l’autre parent inutiles à un enfant.
  • Le parent aliénateur peut empêcher un enfant de voir ou de parler à l’autre parent, tout en disant que ce dernier est désintéressé par l’enfant.
  • Le parent aliénateur peut insister pour que les objets personnels de l’enfant soient tous gardés chez lui, quel que soit le temps que l’enfant passe avec l’autre parent.
  • Le parent aliénateur peut planifier intentionnellement des activités tentantes pendant la garde de l’autre parent.
  • Le parent aliénateur peut fréquemment contourner ou enfreindre les directives relatives à la garde, qu’il s’agisse d’arrangements au sein ou en dehors du tribunal. D’un autre côté, le parent aliénateur peut aussi refuser de faire des compromis sur un accord de garde.
  • Le parent aliénateur peut garder secrets les dossiers médicaux, les bulletins scolaires, les informations sur les amis de l’enfant, etc.
  • L’aliénateur peut devenir contrôlant lorsqu’il s’agit de la relation de l’enfant avec l’autre parent.
  • L’aliénateur peut comparer activement l’autre parent à un nouveau partenaire ou discréditer le nouveau partenaire de l’autre parent.

Ce ne sont là que quelques-unes des formes que peut prendre l’aliénation parentale. Dans les pires cas, ce stratagème de manipulation perverse narcissique peut également être utilisé pour poursuivre, cacher ou renforcer des abus causés à l’enfant.

Signes et symptômes du syndrome d’aliénation parentale

Le psychologue pour enfants qui a inventé le terme de syndrome d’aliénation parentale en 1985, Richard Gardner, l’a utilisé pour décrire les comportements d’un enfant exposé à l’aliénation parentale. Lorsque Gardner a parlé du SAP, il en a identifié huit « symptômes :

  1. L’enfant critique constamment et injustement le parent aliéné (on parle parfois de « campagne de dénigrement »).
  2. L’enfant ne dispose pas de preuves solides, d’exemples spécifiques ou de justifications pour ses critiques – ou n’a que des raisonnements erronés.
  3. Les sentiments de l’enfant à l’égard du parent aliéné ne sont pas mitigés – ils sont tous négatifs, sans aucune qualité rédemptrice à trouver. C’est ce qu’on appelle parfois « l’absence d’ambivalence ».
  4. L’enfant prétend que les critiques sont toutes ses propres conclusions et qu’elles sont fondées sur sa propre réflexion indépendante. (En réalité, dans l’AP, on dit que le parent aliénant « programme » l’enfant avec ces idées).
  5. L’enfant apporte un soutien indéfectible à l’aliénateur.
  6. L’enfant ne se sent pas coupable de maltraiter ou de haïr le parent aliénant.
  7. L’enfant utilise des termes et des phrases qui semblent empruntés au langage des adultes lorsqu’il fait référence à des situations qui ne se sont jamais produites ou qui se sont produites avant que l’enfant ne s’en souvienne.
  8. Les sentiments de haine de l’enfant envers le parent aliéné s’étendent à d’autres membres de la famille liés à ce parent (par exemple, les grands-parents ou les cousins de ce côté de la famille).

Gardner a ajouté par la suite que pour être diagnostiqué SAP, l’enfant doit avoir un lien fort avec l’aliénateur et avoir eu auparavant un lien fort avec l’aliéné. Il a également déclaré que l’enfant devait présenter des comportements négatifs lorsqu’il était avec le parent aliéné et avoir des difficultés avec les transitions de garde.


🔊 Vidéo recommandée : Suis-je folle ? Pourquoi le pervers narcissique veut vous faire douter de vous


Sachez que le SAP est une notion délicate à utiliser dans un contexte juridique lorsqu’il s’agit d’accords de garde, car il est difficile à prouver. Ironiquement, c’est dans les litiges relatifs à la garde des enfants que le PAS est le plus souvent invoqué.

Les conséquences sur l’enfant

Maintenant adulte – l’enfant peut souffrir d’anxiété, de dépression ou de traumatisme. L’estime de soi de l’enfant peut être détruite et il peut s’être entièrement soumis au narcissique. Ce qui est plus inquiétant est qu’il peut devenir lui-même narcissique.

À un certain moment, l’enfant peut choisir de ne plus avoir de contact avec le narcissique et être  dans un processus de guérison. Ainsi, l’enfant peut avoir de bonnes chances de mener une vie heureuse et saine.

Quelle que soit l’issue, une chose est sûre, il porte avec lui de nombreuses blessures d’enfance, infligées par le contre-parentage et l’aliénation de l’ex manipulateur narcissique. Dans tous les cas, l’enfant doit faire face aux conséquences de l’immaturité de ce parent.


📌 À lire aussi : Les conséquences d’avoir été élevé par des parents narcissiques et comment s’en sortir


Mon ex narcissique manipule mes enfants ! Comment s’en sortir ?

Cette crainte que vous ayez qu’il manipule vos enfants est légitime puisque vous savez de quoi il est capable. C’est un homme qui a su vous charmer, qui a su vous séduire, vous mettre en avant à un moment donné et qui a cette capacité de faire passer les personnes qu’il a sous son emprise du chaud au froid, du bonheur au malheur intense et vous savez que ce comportement sera le même avec vos enfants.

Lorsque vous allez lire les conclusions de votre avocat, vous rendre au tribunal, nécessairement vous allez ainsi être amenée à « ressasser » malgré vous votre histoire difficile et parfois à en avoir l’esprit accaparé « en boucle ». Bien sûr ces difficultés ont été réelles et elles sont toujours compliquées au moment des contacts que vous ne pouvez éviter. Il est absolument important de se déconnecter complètement, afin de sortir de cette emprise pour vivre pleinement votre présent et construire le futur que vous voulez.

Dans cette vidéo, je partage avec vous 3 conseils pour s’en sortir ! Je vous livre vraiment ma vision des choses en toute franchise, même si elle n’est pas toujours consensuelle et s’avère plutôt différente des recommandations habituelles avec lesquelles je ne suis pas personnellement d’accord.

Je vous invite si vous le souhaitez à me poser vos questions dans les commentaires (sur YouTube) et je serai heureuse de vous répondre. Dites-moi également si vous souhaitez que je traite certains sujets en particulier dans mes vidéos.

Pour aller plus loin :

Merci de m’encourager dans ma mission en vous abonnant à ma chaine YouTube  ou ma page Facebook  sur lesquelles je vous partage des conseils pour sortir d’une relation avec un pervers narcissique ou/et de la violence conjugale.

Agnès de Reulle
Coach, Experte en libération des violences conjugales et familiales

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2573 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Plus de recommandations

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !