Articles » Amour de soi

Citation La merde, ça arrive ! Arrête de jouer à la victime et assume ta responsabilité.

La merde, ça arrive ! Arrête de jouer à la victime et assume ta responsabilité.

As-tu souvent le sentiment de ne pas obtenir ce que tu mérites et que la vie est injuste avec toi ? Attires-tu vers toi des personnes toxiques qui te traitent mal et ne se rendent pas compte de ta valeur ? Ta vie n’est pas comme tu l’aurais souhaité et rien ne marche selon tes désirs ? Et si tu arrêtais avec cette mentalité de victime qui fait juste te pourrir la vie ?

Comme disait Forrest Gump, dans la scène ou il court pendant 3 ans à travers le pays, un homme en quête d’inspiration lui dit, « Hey, tu viens de piller sur une grosse merde de chien » et Forrest lui rétorqua « La merde, ça arrive ». Ce qui a inspiré l’homme à concevoir un autocollant pour pare-chocs d’automobiles avec l’inscription « Ship Happens », ce qui lui rapporta une petite fortune. Ce n’est qu’un film d’Hollywood, la morale enseignée est bien réelle. Dans la vie, les mauvaises choses arrivent apparemment sans raison particulière. C’est ça la vie ! Alors si tu apprenais à transformer les petites merdes qui t’arrivent pour en faire une source de motivation, as-tu une idée jusqu’où cela pourrait te mener ?

Une mentalité de victime t’amènera à te sentir malheureux et incapable de changer ta perspective face aux événements de ta vie et du coup, incapable de changer ta situation. La vie ne se déroule peut-être pas toujours comme tu le veux, mais cela ne veut pas dire de jouer à la victime. En modifiant ta façon de penser, de te comporter et de t’exprimer, tu n’auras plus l’impression de subir ta vie et cela te permettra de vivre une vie plus heureuse.

Je sais ce que tu vas me dire : “ Francis, c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire ! ”, et c’est vrai, tu as raison, mais objectivement, pas mal tout dans la vie est plus facile à dire qu’à faire. Tu as le choix, sois d’être une victime et faire comme si tu en étais incapable, ou bien te comporter en vrai guerrier(e) et essayer de vraiment changer les choses du mieux que tu le peux, avec les cartes que la vie t’a distribuées. Quel est ton choix ?

« Tant que vous vous sentez victime, vous en êtes une. »
– Morgan Freeman

Voici 11 conseils pour t’aider à sortir de la victimisation :

1- Reconnais et libère-toi de ta frustration.

Tu as le droit d’être en colère, mais il est plus sain de vous défaire de cette émotion que de chercher à l’entretenir et à la rationaliser. Les personnes qui se complaisent dans leur colère auront souvent tendance à déformer la réalité et en la projetant sur les autres.

2- Arrête d’imaginer le pire scénario.

Quand nous imaginons le pire scénario, nous avons tendance à anticiper des agressions de la part des autres, de façon tout à fait déraisonnable, alors que ceux-ci n’ont souvent rien fait pour justifier cette impression.

3- Comprends que personne ne te doit rien.

Lorsque nous pensons que quelque chose nous est dû, nous avons l’impression d’être roulés dans la farine lorsque nous ne l’obtenons pas. C’est alors que nous ressentons de la colère et avons l’impression d’être une victime de la société.

4- Affirme-toi et communique clairement tes désirs.

Assume tes pensées, tes besoins, tes sentiments et exprime-les en requêtes claires pour bien te faire comprendre et pour ne pas rester dans l’attente que l’autre devine. Le tout dans une communication non-violente et sans autoritarisme. Accepte la possibilité que tu ne puisses pas recevoir ce que tu aimerais, mais ainsi, tu sauras à quoi t’en tenir et tu éviteras d’être dans l’attente.

5- Fixe des limites claires.

Tu dois apprendre à fixer des limites claires et à te faire respecter. Cela te permettra de te protéger et d’affirmer clairement aux autres ce que tu es prêt ou non à endurer. Cela est également un bon moyen de repérer les personnes manipulatrices qui ne vous respecte pas. Si elle dépasse toujours vos limites alors que vous les aviez exprimés à plus d’une reprise, alors il est préférable de vous éloigner de cette personne. Je vous invite à lire mon article : 5 raisons pour lesquelles tu devrais apprendre à dire « Non » plus souvent

6- Identifie tes pensées négatives et autodestructrices et transforme-les en pensées positives et constructives.

Beaucoup d’entre nous ne sont même pas conscients de nos pensées négatives, et il nous est alors difficile de les identifier et de les combattre. Tu sais, cette petite voix qui nous souffle des pensées qui minent notre amour-propre, elles naissent de notre colère et de notre tristesse, et n’ont d’autre objectif que de nous rendre misérables. Ce n’est qu’en identifiant ces pensées toxiques et en cherchant  le bon côté des choses que nous pouvons leur faire face et ainsi les transformer en quelque chose de plus constructif.

7- Assume tes émotions et tes actions.

Ne sois pas le spectateur de ta vie et provoque ce changement. Si c’est possible de faire changer une situation qui te rend malheureux, ne prend pas racine et bouge, tu n’es pas un arbre ! À l’inverse, si ce n’est pas possible, adapte-toi, change d’attitude et ta façon d’aborder la situation avec résilience.

8- Trouve des occupations qui t’apportent de la joie.

Plus tu passeras de temps à faire des choses que tu aimes, moins tu auras de temps pour ressasser tes idées noires. Faites l’effort de vivre pleinement votre vie, au lieu de la regarder défiler devant vous.

9- Prends soin de ton corps.

Pour être en mesure de contrôler tes émotions négatives, il est indispensable de prendre soin de ton corps. En faisant du sport régulièrement et en ayant une alimentation saine, ton stress diminuera, tu gagneras en assurance et cela t’aidera à éviter les sautes d’humeur.

10- Travaille sur ta confiance en toi.

Pour éviter de se laisser marcher sur les pieds par les autres. Ton assurance devra transparaître dans ton langage corporel, dans ton ton de voix et dans ton discours. Tu dois avoir une bonne posture, regardes la personne dans les yeux en restant calme et positif, afin que ton assurance soit perceptible. Pour ce faire, je te recommande la formation audio  » 30 jours pour prendre confiance en soi « .

11- Ne sois pas trop dur avec toi-même.

Reprendre le contrôle de ta vie et apprendre à ne plus être une victime te demandera du temps. Ne culpabilise pas si tu te surprends à avoir la mentalité d’une victime. Personne ne te juge aussi sévèrement que toi même. Respire profondément, identifie ton émotion, pardonne-toi et redouble d’efforts.

Pour aller plus loin pour sortir de la victimisation :

Pour conclure, si votre partenaire se montre violent(e) et/ou si la situation dans laquelle vous vous trouvez met votre vie en danger, rapprochez-vous des autorités compétentes. Il y a une différence entre être une vraie victime et jouer à la victime.

Je vous souhaite du bonheur

Francis M.

P.S.: Si tu n’aimes pas mon article, c’est ok, je ne vais pas jouer à la victime pour ça 😛

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!