Rituel pour combler votre manque affectif

Citation Ne laissez plus le manque affectif gâcher votre vie

Ne laissez plus le manque affectif gâcher votre vie

Vos manques contiennent votre lumière ! Le manque affectif teinte votre vie de ses nuances sombres, parfois quand vous pensez avoir réussi à dépasser ce besoin d’être aimé.

Vous apprenez à vous donner de l’amour à vous-même, vous recevez aussi l’affection des autres mais demeurent en vous ces vides qui jamais ne se comblent vraiment, ce besoin d’être aimé encore plus et toujours plus, sans raison.

Lorsque vous êtes au cœur des relations humaines, ce chagrin intérieur inconsolable frappe souvent à la porte de votre cœur, comme pour exiger des autres de remplir ce manque affectif. Comment? Vous ne le savez pas vous-même. Et vous existez alors à travers cette tristesse inconsciente, qui reste comme adhérée aux parois de votre vie et qui vous donne cette impression désagréable d’avoir à traîner ce boulet, tout au long de votre destinée.


📌 Lire aussi : Comment ne plus souffrir du manque affectif?


Rien ne réussit à effacer cette sensation de manque affectif définitivement ! Au gré de votre humeur, de votre état émotionnel, de vos fluctuations hormonales, des énergies, des variations et des nuances du quotidien, vous essuyez encore et encore les larmes de votre cœur sans comprendre pourquoi. Lorsque votre cœur devient lourd et qu’il est comme gorgé de peines, vous accueillez ces moments douloureux et vous essayez de vous aimer encore plus !

D’où viennent-elles ces souffrances qui larmoient dans votre intériorité sans fin ? Vous constatez qu’elles résident souvent en votre schéma fondateur, en votre processus de croissance, de votre naissance à aujourd’hui et qui a sa source à l’origine même de votre existence.

Pourquoi le manque affectif est-il davantage marqué chez les uns que chez les autres ? Tout vient peut-être des premières heures de la venue au monde du nourrisson, quand la porte de la délivrance s’ouvre et qu’il est projeté à l’extérieur. L’enfant arrive-t-il sans crier gare ? A-t-il pris de longues heures avant d’oser apparaitre ? Ressent-il jusqu’aux douleurs d’enfantement de sa mère ou encore l’inquiétude de son environnement ? Reçoit-il immédiatement une étreinte chaleureuse qui le fait se sentir désiré et aimé ? Ou au contraire, éprouve-t-il comme une sensation de froid qui gèle son cœur, comme s’il avait été expulsé de son cocon protecteur.

Cette sensibilité à fleur de peau qui fait tout ressentir de manière décuplée semble appartenir à ce « bébé intérieur », comme s’il n’avait pas reçu les bonnes gorgées d’amour dès sa naissance. Les bonnes et saines tétées qui n’ont peut-être pas réussi à nourrir la soif de ce tout-petit, d’être aimé encore plus ! Ces longues heures passées sur le sein maternel parfois pour certains enfants, témoignent souvent d’un besoin de s’abreuver de cette fusion pour ressentir comme un état de plénitude, d’amour et d’équilibre dans son cœur de nourrisson, en cueillant dans la chaleur de sa mère des instants magiques comme une métaphore de ce manque affectif éprouvé lorsque on le coupe de cette présence!

Le mystère de notre venue au monde garde prisonnier en notre âme ces petits et grands traumatismes qui ont créé en nous des peurs inconscientes et des besoins différents d’un individu à l’autre.

Revenir à ce manque affectif originel n’a rien de blasphémant pour les parents, ce n’est pas un reproche ni une critique mais juste essayer de comprendre ce qui pourrait nous aider à nous réparer quand le manque affectif résonne trop fort!

Et si la solution était dans le problème?

Quand tambourine à la porte de votre cœur un besoin plus fort d’être aimé, vous savez à présent que ce manque ne vient pas de l’extérieur mais sans nul doute de l’intérieur, de ce vide qui vous happe quand vous vous éloignez trop de vous-même ! Quand vous vous oubliez pour être plongé comme aspiré par  les interactions aux autres, vous n’êtes plus assez proche de vous-même pour vous préserver et pour puiser dans votre ressource intérieure qui reste pourtant disponible, l’énergie qui vous permet de rester stable émotionnellement. Alors, vous basculez encore et encore dans toutes vos blessures qui se ravivent au contact des autres, quand vous les laissez  vous impacter ou vous confronter sans prendre garde à la distance de proximité, qui doit vous protéger dans votre espace personnel et vous permettre de toujours rester fidèle à vous-même!

Qu’est-ce qui fait que vous perdez ce contact à vous-même aussi facilement ?

Il n’est pas question ici de vivre les yeux fermés pour rester dans votre bulle ! Vivre avec les autres, c’est rester soi-même !

A chaque fois que vous baissez la garde et que vous devenez quelqu’un d’autre pour être en phase avec les autres, vous omettez que c’est ainsi que vous vous rapprochez le plus de vos failles inconscientes.

Ressentir le rejet ou la peur des autres, montre tout simplement que vous n’êtes pas ancré dans votre intériorité, parce que vous vous contentez de paraître ! C’est comme si vous interagissez à partir de votre vide intérieur, ce même vide qui vous fait basculer dans le manque affectif très rapidement et qui réveille vos peurs !

Il est absolument nécessaire de comprendre que quand vous vous absentez de votre intériorité, l’écho de vos manques retentit et devient la vibration que vous émettez et qui va forcément induire votre manière de réagir face aux autres.

Lorsqu’on ressent la fatigue après de longues journées harassantes, ou juste à travers des relations un peu compliquées, cela signifie qu’ on a manqué sans doute  d’attention à soi-même et qu’on a réagi comme si on était déconnecté de notre globalité.

Revenir à soi, c’est prendre le temps de s’octroyer ce temps de reconnexion à soi-même pour remplir tous les interstices de votre cœur d’énergie d’amour et de lumière pour ne pas retomber à chaque fois dans les mêmes travers selon votre humeur, votre emploi du temps ou vos occupations.

Comment faire pour ne plus créer cet état émotionnel si sensible qui vous replonge à chaque fois  dans un état de manque affectif ?

Vivre en étant emporté par le rythme effréné de la vie, c’est s’absenter de sa Présence et de sa connexion à soi-même ! Pensez-vous normal d’avoir deux manières d’être ? Non! Un accordage est absolument nécessaire pour arrêter de naviguer trop loin de vous-même et vous mettre à chaque fois en difficulté.

C’est comme si vous vous manquiez à vous-même assez fort pour éprouver encore et encore le vide qui rend votre cœur lourd. Le manque affectif vient du fait  ne pas réussir à être comblé par soi-même, par sa propre présence, par sa propre personnalité, par ses propres désirs car  votre regard se porte davantage vers l’extérieur dans vos interactions, et vous n’êtes plus capable de rester  vous-mêmes

Comment apprendre à ne pas perdre pied dans vos relations aux autres !

Le rituel est simple :

  • Au réveil, connectez-vous à votre intériorité pour prendre des nouvelles de votre état d’être. Fermez les yeux, accueillez-vous en vous ! Comme si vous vous disiez bonjour à vous-même ! C’est une manière de vous souhaiter une belle journée dans la gratitude d’être vivant !
  • Puis au moment de votre douche, purifiez-vous de toutes les émotions nocturnes ou matinales, comme une douche extérieure et intérieure nécessaires à travers cette eau revivifiant et ressourçant qui vous permet alors de porter le parfum unique de chaque nouvelle journée : la fragrance de l’énergie universelle.
  • Honorez-vous par une tenue en accord avec vos envies du jour, dans ses couleurs, sa forme, sa matière. Parez-vous pour honorer votre divinité intérieure. Tout ce qui fera que vous aurez l’impression de vous glisser dans un nouveau Vous, pour aborder ce jour nouveau dans une énergie renouvelée. Retenez que nous sommes comme chaque jour qui se lève une nouvelle version de nous-mêmes à créer, une nouvelle histoire à écrire !
  • Si vous avez le temps, faites une méditation matinale avant de commencer vos activités.
  • Au cours de la journée, ressentez dans votre cœur cette Présence activée. Quand vous sentez que votre respiration s’accélère sans raison, cela signifie que vous perdez votre contact à vous-même, revenez à vous  en agissant sur votre respiration consciente jusqu’à inspirer profondément et expirez pour évacuer ce qui vient vous agiter mentalement.
  • Si vous le pouvez fermer vos yeux même quelques secondes, cela permet de vous connecter à votre intériorité et à vous auto-centrer pour activer votre force de régulation autonome.
  • Si vous ressentez dans votre corps des crispations ou des tensions, isolez-vous quelques minutes pour vous retrouver comme en tête à tête avec vous-même !
  • En fin de journée, faites un bilan avec vous-même, en méditant pour filtrer vos émotions et pour vous recharger afin de préserver l’équilibre de votre intériorité qui est la clé de votre santé mentale et physique. Évacuez tout ce qui ne vous appartient pas !
  • Terminez par un temps d’écriture aux bienfaits incontestables, pour faire émerger des prises de conscience et des réajustements nécessaires. A vous de décider du temps que vous allez y accorder!
  • Couchez-vous toujours l’esprit serein ! Avant de vous endormir, prenez le temps de quelques respirations amples et laissez-vous vous déposer dans votre sommeil, sans lutter et sans résister dans la confiance d’une énergie réparatrice activée pour la nuit.

Et retenez pour finir, que l’instant présent contient votre bonheur, à vous de ne pas le laisser filer dans votre absence à vous-même ! Personne ne pourra combler votre manque affectif, si vous ne le comblez pas vous-même par votre présence inconditionnelle et fidèle à vous-même en créant votre vie.

Maryse Ligdamis de mesmotsdevie.fr

Articles recommandés :

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2836 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici