Les 5 phases du deuil post-rupture 

Citation Les 5 phases du deuil post-rupture : serez-vous assez fort(e) pour les surmonter ?

Les 5 phases du deuil post-rupture : serez-vous assez fort(e) pour les surmonter ?

« Jusqu’à ce que la mort nous sépare » est une phrase souvent prononcée avec un mélange de sincérité et d’espoir lors d’un engagement amoureux. Mais que se passe-t-il lorsque ce n’est pas la mort, mais plutôt une rupture qui met fin à cette promesse? La fin d’une relation, qu’elle soit amicale, amoureuse ou familiale, peut souvent ressembler à un deuil. Pourquoi? Parce que lorsque nous formons des liens profonds et significatifs avec les autres, la fin de ces relations peut provoquer une profonde douleur émotionnelle, similaire à celle que nous ressentons lorsque nous perdons un être cher.

La rupture d’une relation amoureuse, en particulier, peut déclencher un processus de deuil. C’est une expérience traumatisante qui peut laisser un vide immense et une douleur insurmontable dans votre vie. Tout comme après la mort d’un être cher, vous devez faire le deuil de votre ex, du futur que vous aviez imaginé ensemble, et de la vie que vous meniez lorsque vous étiez en couple.

Le deuil post-rupture n’est pas un processus linéaire. Il peut être chaotique, imprévisible et différent pour chaque individu. Cependant, la plupart des gens traversent plusieurs phases distinctes pendant leur processus de deuil. Ces phases, souvent décrites comme les « cinq étapes du deuil », ont été initialement conceptualisées par la psychiatre suisse Elisabeth Kübler-Ross. Bien qu’elles aient été conçues pour décrire le processus de deuil suite à la mort d’un être cher, ces phases s’appliquent également au deuil post-rupture.


📌 Lire aussi : L’art de pardonner en amour : une démarche de guérison personnelle


Comprendre ces phases peut vous aider à mieux naviguer dans ce processus de guérison, à reconnaître vos sentiments et à les accueillir sans jugement. Il est important de se rappeler que chaque individu vivra ces étapes à son rythme, dans l’ordre qui lui convient, et peut même aller et venir entre elles.

Les 5 phases du deuil post-rupture

Nous allons explorer les phases du deuil après une rupture amoureuse et discuter des stratégies pour naviguer à travers elles. Alors, prenez une profonde respiration, accordez-vous un moment de compassion envers vous-même et commençons cette traversée ensemble.

La phase de déni

La première phase du deuil après une rupture est le déni. C’est un mécanisme de défense naturel qui nous aide à absorber le choc initial de la nouvelle. Nous avons du mal à croire que la relation est vraiment terminée, et nous pouvons nous accrocher à l’espoir qu’il s’agit simplement d’une erreur, d’un malentendu, ou d’une pause temporaire.

Cette phase peut impliquer une certaine forme de déni de la réalité, où nous refusons d’accepter les faits tels qu’ils sont. C’est une phase difficile, mais elle est aussi nécessaire, car elle nous permet de commencer à traiter l’impact émotionnel de la rupture.

La phase de colère

La deuxième phase du deuil est la colère. Cette colère peut être dirigée vers vous-même, vers votre ex-partenaire, ou même vers des tiers. Vous pouvez vous sentir trahi, déçu et frustré. Cette colère peut être intense et déroutante, mais c’est une partie naturelle du processus de deuil.

Il est important de comprendre que la colère est une réaction à la douleur que vous ressentez. C’est une façon pour vous de faire face à cette douleur et de l’exprimer. C’est une phase difficile, mais elle est également nécessaire pour avancer.

La phase de marchandage

La troisième phase est le marchandage. C’est à ce moment que vous pouvez commencer à vous demander « et si ? ». Et si vous aviez fait les choses différemment ? Et si vous aviez été un meilleur partenaire ? Et si vous aviez dit ou fait quelque chose de différent ?

C’est une phase de culpabilité et de regret, où vous pouvez vous trouver à repenser à tout ce que vous auriez pu faire différemment. Mais il est important de se rappeler que la rupture n’est pas entièrement de votre faute – il s’agit d’une situation qui implique deux personnes, et il est rarement utile ou productif de se blâmer entièrement.


📌 Lire aussi : 10 regrets qui influencent votre désir de revenir avec votre ex


La phase de dépression

La quatrième phase du deuil après une rupture est la dépression. Vous pouvez vous sentir triste, épuisé et désespéré. Il peut vous sembler que rien n’a de sens et que vous ne serez jamais heureux à nouveau.

C’est une phase très difficile et douloureuse, mais elle est aussi nécessaire. C’est le moment où vous vous confrontez pleinement à la réalité de la rupture et à la douleur qu’elle entraîne. Il est important de se rappeler que ces sentiments sont normaux et qu’ils feront partie de votre processus de guérison.

La phase d’acceptation

La dernière phase du deuil après une rupture est l’acceptation. C’est le moment où vous commencez à accepter la réalité de la rupture. Vous reconnaissez que la relation est terminée et que vous ne pouvez pas revenir en arrière.

C’est une phase qui peut prendre du temps à atteindre, mais une fois que vous y êtes, vous constaterez que vous commencez à ressentir une certaine paix. Vous pouvez commencer à voir la lumière au bout du tunnel, et à vous concentrer sur votre avenir.

Il est important de se rappeler que ces phases ne sont pas linéaires. Vous pouvez passer de l’une à l’autre et retourner à des phases précédentes à différents moments. Le processus de deuil est individuel et unique pour chacun de nous.

Comment votre cerveau fonctionne-t-il durant le deuil d’une rupture amoureuse ?

La douleur d’une rupture n’est pas seulement émotionnelle – elle est aussi physique. En fait, des recherches ont montré que la douleur émotionnelle et la douleur physique activent les mêmes zones du cerveau. C’est pourquoi une rupture peut littéralement donner l’impression d’avoir mal. Mais pour vraiment comprendre comment notre cerveau réagit à une rupture, nous devons plonger un peu plus profondément dans la science de l’amour, de la perte et du deuil.

L’amour et le cerveau

L’amour est une puissante drogue pour notre cerveau. Quand nous sommes amoureux, notre cerveau libère une avalanche de neurotransmetteurs, comme la dopamine et l’ocytocine, qui nous font nous sentir bien. Ces substances chimiques provoquent des sensations d’euphorie, de bonheur et d’attachement envers notre partenaire.


📌 Lire aussi : Le rôle du cerveau dans l’amour et la dépendance affective


Lorsque nous perdons cet amour, notre cerveau subit en quelque sorte un « sevrage ». Tout comme un toxicomane privé de drogue, notre cerveau réclame ces substances chimiques que nous obtenions lorsque nous étions en relation avec notre ex-partenaire. C’est pourquoi, après une rupture, nous pouvons ressentir une profonde tristesse, une dépression, une anxiété, et un manque profond de notre ex.

Le rôle du système limbique

Une autre partie de notre cerveau qui joue un rôle clé lors d’une rupture est le système limbique. Le système limbique est la partie de notre cerveau responsable de la gestion de nos émotions. Il comprend des structures comme l’amygdale et l’hippocampe, qui jouent un rôle clé dans la formation des souvenirs émotionnels.

Après une rupture, notre système limbique est en surchauffe. Il crée et renforce les souvenirs de notre ex, ce qui peut rendre difficile l’oubli de cette personne et la mise à distance de la douleur. Cela peut aussi expliquer pourquoi certains déclencheurs – comme une chanson que vous écoutiez ensemble, un restaurant où vous alliez souvent, ou une date d’anniversaire – peuvent déclencher des vagues soudaines de tristesse et de nostalgie.

La neuroplasticité et la guérison

Notre cerveau est incroyablement résilient et possède une capacité appelée neuroplasticité – la capacité de se reconfigurer et de s’adapter à de nouvelles situations. Au fur et à mesure que nous avançons dans le processus de deuil et que nous commençons à construire une vie sans notre ex-partenaire, notre cerveau s’adapte à cette nouvelle réalité. Les souvenirs de notre ex commencent à s’estomper, et notre cerveau commence à produire de nouvelles connexions et de nouveaux schémas qui ne sont plus liés à cette personne.


📌 Lire aussi : Neurogenèse : La résilience tout au long de sa vie grâce au pouvoir du cerveau


Cela ne signifie pas que nous oublions notre ex ou la relation que nous avions. Mais cela signifie que notre cerveau s’adapte à notre nouvelle réalité, nous aidant à guérir et à aller de l’avant. Alors, même si une rupture peut sembler écrasante dans l’immédiat, sachez que votre cerveau est équipé pour gérer cette douleur, et qu’avec le temps, il vous aidera à trouver un chemin vers la guérison.

La clé est de se rappeler qu’il est normal de ressentir de la douleur après une rupture, et que cette douleur fait partie du processus de guérison. Prenez soin de vous, autorisez-vous à ressentir ces émotions et sachez que vous traverserez cette épreuve. L’espoir, l’amour et la joie vous attendent de l’autre côté.

Pour aller plus loin, je vous recommande mon livre audio : Comment se reconstruire après une rupture

Alex Cormont
Votre coach pour surmonter la rupture amoureuse

Articles recommandés : 

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2837 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici