Comment reconstruire son autonomie affective après une rupture ?

Citation Sans l’autre, je ne sais plus réellement qui je suis !

Sans l’autre, je ne sais plus réellement qui je suis !

Comment reconstruire son autonomie affective après une séparation ? Comment reprendre contact avec son « soi » après une rupture amoureuse ? Lorsque nous avons pris l’habitude de vivre à 2 pendant 30, 20, 10 ou même simplement une année, il peut être compliqué de se retrouver du « jour au lendemain », seul avec soi-même. Difficile alors de prendre conscience qu’il va falloir « adapter» son mode de fonctionnement à un rythme différent de celui connu jusqu’alors.

Sans l’autre, nous pouvons paraître perdu, non seulement face à cette présence qui nous manque, mais aussi perdu en soi, dans cet espace d’intimité encore parfois méconnu. Il nous faut alors réapprendre à vivre seuls, en parfaite autonomie. Nous sommes conscients que nos automatismes d’hier vont différer de ceux qui nous attendent aujourd’hui, dans notre nouvelle vie.


📌 À lire aussi : L’erreur principale qui vous empêche de vaincre la dépendance affective !


En effet, nous n’avons plus les mêmes repères et il n’est pas chose facile d’en créer de nouveaux. Et pourtant, aujourd’hui, il va falloir faire SANS ou devrais-je plutôt dire AVEC soi … et uniquement avec SOI !

Bien que notre être ait parfois pris l’habitude de se reposer sur l’autre, que ce soit pour diverses tâches de la vie quotidienne ou encore dans la satisfaction de ses besoins sur le plan affectif, cognitif et émotionnel, il va bien falloir se rebâtir seul pour agrémenter de solides fondations. Bien entendu, la durée de la relation va plus ou moins complexifier cette phase de reconstruction tout comme le ressenti de chacun face à cette séparation. Certains arriveront à passer outre rapidement, d’autres auront besoin de plus de temps. Peu importe, la finalité reste la même : celle de se reconstruire sur des bases saines et enrichissantes pour la personne que nous sommes !

La phase Post-Rupture

Nous connaissons tous cette phase où le doute, la peur ainsi que le manque de confiance parcourent nos cellules intérieures à tel point que notre vision de la réalité semble se limiter à ces 3 aspects :

  • On doute de nous, de notre capacité à remonter la pente.
  • On se sent soudain prie d’une impuissante en terme d’actions.
  • On craint même de ne plus être digne d’amour, pire, on se ferme à toute idée de revivre une histoire d’amour.

Vous pensez que votre vie est fichue, que vous n’arriverez jamais à reconstruire ce qui a été construit jusqu’alors ou pire encore vous remettez tout en question en pensant que toutes ces années de vie commune ont été un pur gâchis voir une perte de temps.

Tout ceci est dû au choc émotionnel qui se produit conjointement à la rupture. Qui dit choc dit bouleversement intérieur !

Ceci est la première ERREUR ! Peu importe la finalité de votre histoire, vous oubliez que celle-ci vous a en partie construit tout comme elle vous a forcément apporté quelque chose de précieux sur le plan personnel bien qu’aujourd’hui, vous ayez du mal à la percevoir ainsi.


📌 À lire aussi : Le sentiment de donner à l’autre et de ne rien recevoir en retour


Cela est compréhensible puisque la rancœur qui vous anime encore aujourd’hui vous fait broyer du noir, un noir si intense que vous balayez tous les beaux moments de vie pour ne garder que ceux qui font doublement souffrir, ceux qui renforcent des sentiments déplaisants tels que la colère ou encore la tristesse ! Il se peut aussi que votre être se calque sur cette « stratégie de focalisation » afin de vous aider à passer plus rapidement à autre chose.

L’autre regard sur la rupture

La rupture peut-être perçue comme un élément catastrophique qui vient subitement briser un idéal de vie nous obligeant à pratiquement tout remettre en question. Le chemin que l’on pensait tracer d’avance s’efface alors sous le poids de cette souffrance, ce qui nous contraint à en dessiner un nouveau.

Néanmoins, je suis persuadé que la séparation n’arrive jamais par hasard et qu’elle se dresse sur notre route pour une raison précise. Je suis également persuadé que vous pouvez en être le précurseur bien qu’en apparence, elle semble arriver contre notre gré.

En toute honnêteté, avez-vous déjà envisagé de mettre fin à votre histoire avant que cela vienne se concrétiser réellement ?

Par moment, nous avons envie de mettre fin à ce qui ne fait plus écho en nous, mais notre peur, notre empathie pour l’autre ou je ne sais quoi d’autre nous font nous accrocher malgré tout à une relation devenue apathique au point de ne plus nous offrir ce bonheur d’antan. Et puisque nous n’avons pas le courage d’y mettre fin, la vie s’en charge à notre place en proposant certes un scénario différent de celui que nous escomptions, mais dont la finalité elle, nous donne entière satisfaction.

La rupture permet de se recentrer sur soi

En général, après une rupture, il y a 3 phases dans le parcours de la reconstruction de son autonomie affective :

  1. La phase de digestion. La rupture offre une possibilité de recentrage sur soi. Elle a tout d’abord besoin de passer par cette « phase de digestion » dans laquelle votre monde émotionnel est complètement bouleversé. Les peurs et les angoisses y font leur nid et parmi elles, on y trouve, entre autres, la peur de l’inconnu et de tout redémarrer à 0. Dans cette phase, il se peut également qu’une partie de vous soit encore branchée sur l’autre, ce qui vous empêche de prendre pleinement soin de vous.
  2. La phase de reconstruction. Après avoir libéré ce qui avez besoin d’être libéré en termes de souffrance, de maux divers et/ou de peurs, vous vous ouvrez à cette phase de reconstruction qui est probablement la phase la plus importante dans ce processus. Vous n’avez certes plus l’amour de l’autre, mais aujourd’hui, le champ est ouvert pour vous permettre d’entrer pleinement dans l’amour de soi. La vie vous en donne la possibilité en vous offrant un temps privilégié avec vous-même. À vous d’en profiter pour redéfinir votre « identité ». Durant ce travail d’introspection, vous aurez du temps pour vous ouvrir chaque jour un peu plus à la personne que vous désirez (pouvez) être, et ce, pas uniquement sur le plan sentimental. C’est une phase de développement personnel indispensable pour agir avec confiance, authenticité et amour vers la 3e phase
  3. La phase d’action. Une fois que vous avez défini votre nouveau VOUS et qu’ainsi vous vous sentez pleinement en harmonie avec vous-même, vous pouvez enfin vous ouvrir à nouveau à la relation amoureuse. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui, vous savez ce que vous valez et ce que vous voulez réellement obtenir dans votre vie sentimentale. Ainsi, il sera plus facile d’attirer une personne qui est en adéquation avec votre fonctionnement et votre positionnement d’aujourd’hui.

Après ma première rupture, je me suis retrouvé dans toutes ces phases que je décris précédemment. Je me sentais perdu et angoissé à l’idée d’affronter seul le monde, sans personne sur qui compter pour me booster quotidiennement. À cette époque, j’étais peu débrouillard et avait beaucoup misé sur mon ex-compagne, entre autres, pour m’aider à m’approprier une identité.

Il y avait donc un double enjeu suite à cette rupture :

  1. Apprendre à me connaître, à savoir qui j’étais réellement sans l’autre .
  2. Apprendre à me faire confiance et à mettre en avant mon authenticité pour attirer la personne de mes rêves.

Au début, cela n’a pas été simple. La peur de ne pas y arriver me tétanisait à chaque fois que je semblais approcher du but. Petit à petit, ce voyage introspectif m’amenait à y voir plus clair vis-à-vis de mon fonctionnement global. Progressivement, je commençais à définir les contours de la future relation amoureuse que je souhaitais voir se matérialiser dans ma vie.

Malheureusement pour moi, j’étais souvent rappelé à l’ordre par un mental qui me repoussait constamment dans cet espace d’autosabotage orné de blessures diverses et variées, et de ce fait, je vacillais dans ce concept du « 2 pas en avant, 3 pas en arrière ».

Durant cette phase de reconstruction, j’ai tout de même eu le privilège d’attirer des femmes dans ma sphère privée, mais sans que rien aboutisse à quelque chose de concret. Il y avait toujours une chose qui me bloquait ou un sentiment qui m’empêchait de ressentir de l’affection pour l’autre.


📌 À lire aussi : As-tu déjà eu peur, toi aussi, de ne plus être capable de ressentir ?


J’avais intégré la croyance que je n’arriverais plus jamais à tomber amoureux. Chaque rendez-vous « galant » se soldait par un échec dans lequel j’avais l’impression de perdre le contact avec mes émotions. Bien qu’ayant passé un bon moment en compagnie de ces jeunes femmes, rien n’activait pour autant le palpitant, excepté quelques échanges constructifs et intéressants humainement parlants.

À force d’attirer ce type de rendez-vous sans lendemain, j’ai eu ce déclic qui m’a fait prendre conscience que ce n’était pas encore le moment propice pour retrouver l’amour ! J’ai compris que la vie m’envoyait constamment ce type d’expériences pour m’amener à prendre conscience du travail qui me restait à opérer à l’intérieur avant de pouvoir attirer la femme qui saurait m’aimer à ma juste valeur, qui à cet instant-là, n’était pas encore très claire à l’intérieur.

J’ai donc pris la décision d’arrêter de courir après l’incontrôlable en cherchant continuellement à provoquer le destin en duel.

Je me suis tout d’abord recentré sur moi puis sur mes amis et passe-temps en remplaçant cette posture attentiste par de la vie active. Je sortais beaucoup et consacrais du temps aux choses pour lesquelles j’avais un attrait.

Je suis convaincu que cette étape a été l’une des plus belles de ma vie, car elle m’a permis d’en finir avec cet autosabotage qui me gâchait la vie depuis longtemps. Je n’avais quasiment plus aucune limite et profitais de ce que la vie m’offrait. Je riais et passais des moments d’amitié tous plus beaux les uns que les autres et ainsi, n’attendais rien de plus que ces moments de joie partagés avec des personnes chères à mon cœur.

Je ressentais progressivement mon énergie se transformer en quelque chose de merveilleux. Je mettais à nouveau des mots sur ce que veut dire concrètement « se sentir bien » et pourtant, je n’avais pas l’Amour dans le sens « partage de sentiments ». Néanmoins, je l’avais toujours à mes côtés que ce soit dans mes moments de solitude où je prenais du temps pour travailler sur moi ou encore dans mes relations sociales où mes amis savaient me porter vers un nouvel élan, plus représentatif de l’être que j’étais devenu.

Sourire à la vie était devenu mon pain quotidien ! J’aimais la vie que j’avais réussi à créer avec tous les acteurs qui la composaient à cet instant.

Puis la vie m’a souri à son tour en m’apportant, dans le moment le plus marquant de mon développement personnel, la femme de ma vie. J’avais enfin reçu ce pour quoi je m’étais préparé depuis tout ce temps et si je l’ai reçu à cet instant précis, c’est parce que j’étais prêt à l’accueillir de la meilleure des manières qui soit.


📌 À lire aussi : Cette erreur qui te fait croire que tu ne mérites pas l’amour


La leçon que je tire encore aujourd’hui de cette histoire est qu’il y a toujours une raison pour laquelle les choses arrivent. Si j’avais rencontré une femme quelques mois auparavant, je n’aurais probablement jamais été en mesure de me complaire dans une relation parce que je ne savais pas encore qui je n’étais ni ce que je voulais réellement. Le jour où j’ai commencé à interagir d’une manière bienveillante avec le « vrai » MOI, la vie a su mettre sur mon chemin, celle qui saurait me faire prendre une dimension supplémentaire.

Une fois de plus … Tout part de SOI !

C’est pourquoi il ne faut jamais cesser de découvrir son SOI, c’est un apprentissage de toute une vie qui ouvre la porte à de magnifiques expériences.

Avec bienveillance

Geoffrey Cudizio

Ce texte vous a été utile ?
N’oubliez pas de vous abonner à ma page Facebook !

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2726 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici