L'équilibre de vie pour les personnes hypersensibles

Citation Vivre une vie équilibrée quand on est hypersensible : mes 5 clés applicables immédiatement

Vivre une vie équilibrée quand on est hypersensible : mes 5 clés applicables immédiatement

Comment vivre une vie équilibrée quand on est hypersensible ? Les personnes très sensibles peuvent avoir l’impression de vivre en permanence dans un ascenseur émotionnel – toujours dans les extrêmes. C’est pourquoi il est important de rétablir l’équilibre.

Nous évoluons dans un monde qui peut paraître violent, injuste. Nous sommes bombardés de signaux, d’informations, de stimuli multiples. Nos sens « hypers » ne savent plus où donner de la tête. Le bruit, la lumière, la foule, les odeurs perdent leur côté stimulant et deviennent autant d’agressions avec lesquelles composer chaque jour.

Quand on est hypersensible, la vie peut parfois sembler cruelle et écrasante. Les périodes sombres et bouleversantes que nous traversons depuis plus de 2 longues années affolent nos baromètres intérieurs, nous demandons à quoi nous raccrocher pour que cela face sens…et surtout que cela face du bien. La touche de douceur dans ce monde de brutes.

Avec le métier que je fais, je me rends compte que j’ai de plus en plus besoin de prendre soin de moi, d’être dans ma bulle pour me ressourcer. Stress, souffrances, douleurs, maladies, mélancolie, chagrins, perte de sens, désillusion, lassitude…j’ai la sensation que ce cocktail est détonnant est plus présent, plus palpable. Alors pour conserver mon équilibre émotionnel et personnel, j’ai quelques rituels.


📌 Lire aussi : 18 signes qui prouvent que tu es une personne hypersensible


5 conseils pour vivre une vie équilibrée quand on est hypersensible

Je vous partage ci-dessous mes 5 rituels essentiels pour vivre une vie équilibrée quand on est hypersensible.

1. Je prends soin de mon mental

Je fais tout simplement attention à ce que je pense, sans jugement. Quand on est hypersensible, nous avons peur d’être rejeté, abandonné. Il est très facile de sombrer dans le côté obscur de la force et voir le négatif partout. Or, nous sommes VIE, JOIE, BEAUTE et LUMIERE ! En douceur, j’oriente mes pensées toxiques et angoissantes vers du positif. Je me dis que c’est ok, je peux les penser. Elles sont là pour me prévenir de ce qui pourrait arriver. Il me suffit de choisir de penser à autre chose.

Quand c’est dur de switcher, j’utilise un de mes mantras de reprogrammation neuronale : « J’ai confiance en moi et en la vie ! » ou encore « Je savoure ma merveilleuse vie ! ». Trouvez votre phrase magique pour hacker votre cerveau. Elle est à la première personne, avec un vocabulaire positif.

2. Je prends soin de mon environnement

J’ai toujours entendu dire que le dessus de notre bureau, l’état de notre chambre ou de notre intérieur reflétait notre cerveau. En tant que haut potentiel intellectuel avec un cerveau qui va vite et qui pense tout le temps…j’aurai pu frôler l’intervention des équipes de ménage télévisées ! Je ne me suis jamais laisser déborder à ce point…mais j’avoue que j’ai parfois été borderline, surtout avec la vaisselle.

Plus j’ai avancé sur mon chemin de développement personnel, plus l’intérieur de ma maison a évolué. J’ai fait le vide. J’élimine régulièrement tout ce qui est inutile (troc, revente, don). J’évite qu’il y ait trop de choses autour de moi et dans mon champ de vision. Nous aimons que cela soit « respirant » et apaisant. Votre équilibre émotionnel se stabilisera si vous êtes dans un environnement léger, cocooning, rassurant sans être envahissant. Nombre d’entre nous sont extrêmement attachés au passé et collectionnent les vestiges de leur vie.

Il est vital de se libérer du passé pour être serein. Nos up and down émotionnels sont souvent réactivés par une photo, un vêtement, un objet. Nous ne sommes pas toujours « en état ». Alors laissons le passé au passé et vivons dans un endroit sain !

3. Je me reconnecte à ma créativité

Nous avons tous un talent créatif en tant qu’hypersensible. Qu’il s’agit de peinture, de dessin, d’écriture, de couture, de sculpture, de jardinage, de mosaïque, de danse, de cuisine…nous sommes merveilleusement créatifs et passionnés ! Nous avons besoin de nourrir cette part de nous-mêmes. Il m’arrive souvent de l’oublier.

J’ai hâte de reprendre la taille de pierre ou la peinture. Pour l’instant j’écris, je danse dans ma cuisine. Je savoure la vie avec légèreté. Une astuce pour retrouver son côté créatif : se connecter à son enfant intérieur ! C’est une expérience magique qui permet à la fois de guérir nos blessures et de vivre une vie plus rayonnante !

4. Je me coupe de ce qui est toxique

Personnes, lieux, réseaux sociaux, séries, journal télévisé… Nous baignons dans la violence, les conflits, les pandémies. Notre épée de Damoclès semble de plus en plus pesante et acérée. Notre équilibre émotionnel permet de la réduire et lui donner moins d’importance, voire de la faire disparaître. Il est fondamental d’arrêter de SUBIR. C’est ce que je vois chez tous mes clients. Ils subissent leur travail, leur conjoint, leur famille, les aléas du quotidien, la frustration, les contrariétés. Sachez ceci : notre cerveau est naturellement parano, négatif et flippé. Alors c’est un CHOIX CONSCIENT de voir le verre à moitié plein et de prendre soin de son environnement.

Tout ce que je mets dans mon cerveau crée ma réalité. Voulons-nous vraiment avoir une vie faite de vulgarité, d’apologie de tueurs en série et de déshumanisation ? Petit rappel : nous sommes la somme des 5 personnes que nous fréquentons le plus. Ces 5 personnes vous inspirent-elles et vous font grandir ? Ou bien vous tirent-elles vers le bas ? Ne vous jugez pas…soyez doux envers vous-même…et prenez les décisions qui vous aideront à vous sentir bien !

5. Je me chouchoute

Notre hypersensibilité est une grille de lecture plutôt dingue ! Elle nous permet de ressentir les émotions des autres, de vibrer la vie, de voir le beau, d’être dans l’empathie, d’avoir une intuition hallucinante. Nous détections des détails, des subtilités qui échappent à 75% de la population. Alors pour garder cette acuité, il est primordial de se chouchouter. Nous sommes violents nous aussi envers nous-mêmes. Quand nous n’avons pas confiance en nous. Quand nous subissons notre quotidien. Quand nous nous oublions. Quand nous nous sacrifions. Quand nous restons passifs et que nous attendons que les choses sans rien faire. Quand nous cultivons nos peurs. Quand nous nous sentons nuls, moches, pas à la hauteur. Quand nous oublions notre valeur.

Je me chouchoute me souvenant de qui je suis et de ce que j’ai traversé. Je me chouchoute en ayant une vie saine et en écoutant mes besoins. En méditant. En faisant du yoga. En libérant ma femme sacrée et la fée qui sont en moi.  Je me chouchoute en me respectant….et en m’aimant telle que je suis.


🎁 Pour aller plus loin : Formation gratuite pour reprogrammer son cerveau


Oui, vous pouvez être hypersensible et vivre une vie équilibrée émotionnellement. Cela ne sera jamais un électrocardiogramme plat. Vous êtes vivants. Vous êtes intenses. Vous êtes HYPERS. Et c’est okay ! Vous avez le pouvoir de décider de votre équilibre. Vous pouvez rire à gorge déployée, pleurer devant une publicité, une série, un tableau, à l’opéra…en regardant la nature, le doux regard de votre cher et tendre ou de votre enfant. Vous pouvez ressentir la peur et l’injustice, l’angoisse et l’impatience. Et vous pouvez les laisser partir. Prenez soin de vous de façon holistique. Acceptez votre hypersensibilité et votre équilibre sera de plus en plus apaisant.

Claire Stride
Consultante en neuroscience pour les personnes atypiques et hypersensibles

Articles recommandés : 

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2724 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici