Guérir la blessure d'injustice

Citation Comment réparer la blessure d’injustice ?

Comment réparer la blessure d’injustice ?

A quoi reconnaît-on la blessure d’injustice ?

D’où vient cette résonance du sentiment d’injustice dans votre histoire de vie ? Quel est ce point commun incessant à toutes vos problématiques ?

Bien plus que cela, quelle est cette blessure inconsciente qui a toujours teinté de ses nuances les plus sombres votre manière de vivre ?

Qu’est-ce qui vous fait vous sentir mal soudainement ? N’est-ce pas le regard que vous portez autour de vous et qui vous montre les nombreuses injustices dont souffre la société, ce qui fait écho à l’intérieur de vous dans cette impression de ne jamais être entendu dans vos demandes directes ou indirectes et de ne jamais ressentir un équilibre juste des choses !

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui altérait votre regard sur la vie, ce qui rendait flou l’image de sa vérité, ce qui voilait l’éclat de sa splendeur ?

Qu’est-ce qui vous rend à chaque fois si morose pour vous empêcher de cueillir l’instant présent dans sa vigueur et pour ne jamais faiblir dans votre intention de l’honorer ?

Qu’est-ce qui vous met des freins dans vos envies ? Pourquoi avez-vous du mal à vous laisser tomber dans les bras de votre destinée et à vous laisser porter plus légèrement vers ce qu’il y a de plus grand à vivre ?

Souvent, lorsque vous cherchez à comprendre vos insatisfactions, à décoder vos incompréhensions, à déverrouiller votre esprit fermé, vous vous heurtez à la difficulté de voir la vie comme elle et non  pas telle que vous voudriez qu’elle soit,  mais juste à lire et à interpréter son sens visible et clair.

Vos yeux semblent comme aveuglés  par  vos déceptions et par vos blessures comme si c’était le seul goût que vous aviez de la vie ! Comme si vous vous prépariez à l’avance à vivre des échecs !

D’ailleurs, ce qui vous est arrivé hier, est toujours présent aujourd’hui dans les secondes qui s’affichent sur votre cadran et demeurera sans doute encore longtemps dans votre mémoire, comme si celle-ci aimait capturer le temps pour l’empêcher d’être libre.

Mais qu’est-ce qui vous trouble autant ? Qu’est-ce qui vous bloque le passage vers ce que vous désirez si ardemment ? Qu’est-ce qui fait obstacle depuis toujours à  vos rêves et à vos espoirs ? Qu’est-ce qui se refuse à vous constamment sans raison consciente ?

La réponse est en vous, là sous l’épais manteau de vos désillusions qui vous empêche de vous mouvoir librement, pour laisser circuler le flow intense de la vie qui palpite pourtant  au cœur de vos résistances et qui vous emprisonne dans un rapport sans cesse négatif.

Une nouvelle fois,  il convient de se plonger dans l’enfance pour retrouver l’origine de la blessure d’injustice infligée au petit enfant entre 4 ans et 8 ans. Vous avez sans doute subi un traumatisme qui a laissé en vous de forts  ressentiments et même si ces injustices ne vous ont pas impactés directement mais plutôt un membre de notre famille, cela peut vous donner sans cesse un sentiment de victimisation à chaque fois qu’une problématique émerge !


📌 Lire aussi : Les bleus de l’enfance pèsent sur votre coeur d’adulte


Quelles sont les manifestations de cette blessure dans votre état psychique ?

Et si vous preniez le temps d’écouter vos pensées, de ressentir la souffrance qui se donne en vous, goutte à goutte  et qui empoisonne lentement vos aspirations. Et si vous alliez questionner un peu plus profondément vos crispations ! N’est-ce pas un étau qui broie votre intériorité inconsciemment ?

Souvent, vous vous sentez tourmenté sans comprendre vraiment d’où vient cette baisse de moral ou ce découragement. Vous vous sentez las, démotivé, comme affaibli, et vous en ignorez la cause. Cela vous entraîne bien malgré vous, dans un état d’âme pessimiste qui vient nouer  tout votre corps et qui freine jusqu’à votre élan pour rendre difficile votre rapport aux autres !

Quel est au fond de vous cet écho lancinant qui résonne dans votre manière de regarder la vie ? Que voyez-vous de si sombre que les autres ne voient pas ? Quel ombre vous masque à vous-même ? Avez-vous oublié de vider la corbeille de vos expériences passées ?

Pourquoi respirez-vous avec difficulté comme si  l’air était  vicié ? Qu’est-ce qui vous oppresse et vous angoisse à un point tel que vous refusez de faire confiance à la vie elle-même et aux autres en particulier? Pourquoi tout vous agace ? Pourquoi avez-vous cette tendance fâcheuse à tout critiquer sans laisser une chance au positif !

Quels sont les fardeaux que vous portez si lourdement sur vos épaules si bien que vous paraissez à ce point découragé ?  Avez-vous sans cesse  ce goût d’amertume qui vous empêche de croquer dans la nouveauté et d’ouvrir votre curiosité au plaisir de vivre l’instant présent?

Avez-vous cette terrible impression d’être condamné à  ne jamais obtenir la reconnaissance que vous méritez pour tous vos efforts ?

Traînez-vous dans votre sillage la blessure de ne jamais être compris ni entendu dans vos demandes, comme si les autres faisaient exprès de vous voler à vous-même ? Entendez-vous gronder en vous de plus en plus souvent  la rage de  devoir faire toujours plus sans qu’on ne vienne jamais vous réconforter ?

La blessure d’injustice est la plus violente de tous les tourments de l’esprit. Elle provoque des sentiments tellement désagréables que la vie ressemble à un combat acharné où vous avez l’impression d’être toujours perdant quels que soient vos succès car vous vous sentez perpétuellement lésés dans toutes les situations ,  ce qui déclenche en vous  des ouragans de plaintes, de colères et de mal-être !

C’est la blessure la plus dévastatrice qui laisse se déchainer  en vous de bourrasques violentes de vents tempétueux qui assombrissent le ciel de vos pensées pour laisser poindre des orages de plus en plus fréquents. Vous trouvez tout injuste, inadmissible ! C’est comme si tous complotaient contre vous pour vous donner toujours la même vision du monde inéquitable et ingrat ! Alors vous vous sentez sans cesse furieux!

Souffrir de la blessure d’injustice est destructeur pour vous mais aussi pour les autres qui vous côtoient. On ne sait jamais comment vous allez prendre les choses. On ne discerne pas le flou de  vos errances dans votre manière d’être ! On vous craint car vous êtes intraitable si on marche sur vos plates-bandes. Vous donnez l’impression extérieurement que vous êtes calme mais nul ne peut percevoir le raz-de-marée qui vous submerge à chaque fois que vous êtes face à une injustice !

Vous avez d’ailleurs de plus en plus de mal à partager vos idées, tant vous subissez à chaque fois  la mauvaise expérience de vivre des trahisons d’idées sans aucune reconnaissance ni récompense !

Ressentir de l’injustice est une source continue de frustrations, vous n’arrivez jamais à vous faire comprendre pour espérer mettre plus d’harmonie dans votre vie, tant s’accumulent des situations où l’on vous prive de ce que vous méritez ! Et ce schéma devient tellement récurrent que vous baissez les bras et vous ne voulez plus faire aucun effort ! Vous perdez votre  motivation !

Au final, vous ne savez pas que tout s’explique dans votre manière de voir la vie, c’est ce rapport  qu’il convient de changer. Comment espérer obtenir des résultats différents si vous pensez que tout est injuste ! C’est un cercle vicieux, plus on souffre des injustices, plus on se ferme, et plus on a du mal à croire possible un changement !

Souvent on se résigne et on sombre dans un profond mal-être, on regarde les autres obtenir facilement ce que l’on doit s’évertuer à arracher à la sueur de son front, alors on désespère de voir les choses changer ! On capitule et on laisse nos idées au placard, on devient l’ombre de nous-même! On perd notre élan!

C’est là où se trouve le problème, à force de croire que tout sera toujours plus difficile pour vous, inconsciemment vous attirez à vous des situations d’injustice dans votre manière de concevoir les choses, vous finissez par en tirer les mêmes conclusions : « La vie est tellement injuste ! »

Il est donc vital pour votre bien-être de changer de rapport  pour vaincre une bonne fois pour toute ce sentiment négatif ! Si l’autre se comporte d’une manière qui ne correspond pas à votre vision du monde, ce n’est pas de votre faute ! C’est votre façon de juger ce qui est juste et ce qui ne l’est pas,  qui va  influencer votre manière de penser.  C’est à partir de votre subjectivité marquée par vos expériences malheureuses que vous allez vivre  vos problématiques avec plus de négativité et moins d’ouverture d’esprit !

Comment guérir votre sentiment d’injustice ?

Vous devez impérativement  renouveler votre regard :

  • Vivez les situations qui se donnent  sans rien anticiper sur les conséquences éventuelles.
  • Faites davantage confiance aux autres et à vous-même! Il existe des personnes honnêtes !
  • Sortez de votre repli intérieur par peur de  nouvelles déceptions et ouvrez la porte à un monde plus lumineux.
  • Accueillez  la vie comme une nouvelle partie à jouer, amusez-vous davantage sans craindre des conséquences fâcheuses !
  • N’ayez pas peur des critiques !  Les autres ne sont pas dangereux si on fait confiance à la vie !
  • Laissez votre cœur libre d’aimer, libre de penser, libre d’être lui-même ! Ne réfrénez pas ce qui demande à s’exprimer !
  • Ne recherchez plus la justice mais l’harmonie et l’équilibre dans la justesse !
  • Prenez conscience du fait que vous n’êtes pas un justicier mais un être humain, un héros de la vie qui croit en sa magie, un alchimiste du cœur qui préfère penser qu’il y a toujours une solution à tout !
  • Percevez de plus en plus ce qui vous unit aux autres et non ce qui vous sépare ! Laissez de côté vos clivages et accueillez la diversité du monde dans une volonté de partage et en étant plus tolérant. Ayez foi en la bonté de tous et de chaque expérience à vivre !

Plus votre regard se réajustera, plus vous cesserez de voir la vie déformée et injuste. Vous changerez enfin de rapport pour opter pour une stratégie plus gagnante. C’est ainsi que votre blessure d’injustice s’effacera de plus en plus jusqu’à disparaître complètement !

A chaque fois que vous faites une action, regardez-la autrement avec un autre goût, celui de pouvoir incarner ce que vous souhaitez vraiment au fond de votre cœur et ressentez votre communion parfaite avec la vie qui mettra  alors un baume plus doux sur toutes vos blessures pour laisser enfin votre âme sourire !

La justesse n’est pas dans votre mental mais avant tout dans votre cœur ! Pour un monde plus juste dans l’harmonie collective…

Maryse Ligdamis de mesmotsdevie.fr

Article s recommandés : 

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2724 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici