La pudeur de nos émotions

Citation La pudeur de nos chagrins. Quand on a mal et qu’on n’ose rien dire à ceux qu’on aime.

La pudeur de nos chagrins. Quand on a mal et qu’on n’ose rien dire à ceux qu’on aime.

Quand on a mal et qu’on ne dit rien à ceux qu’on aime, on crie à l’intérieur de nous notre chagrin. On garde notre peine sans oser l’exprimer en pensant que personne ne peut nous comprendre ou nous entendre. On se ronge intimement et on finit par entrer dans un schéma psychologique qui s’apparente à l’enfermement émotionnel. Ce fonctionnement psychologique s’appelle la pudeur de nos chagrins. Et il a une explication qui vous aidera sûrement.

D’où vient cette pudeur si difficile à vivre ? Comment faire pour que nos chagrins puissent être dans une pudeur ressentie par les gens qu’on aime ? Que celle-ci ne soit plus cette blessure unilatérale qui nous isole et nous renferme à chaque fois ?


📌 À lire aussi : Ne laissez personne entrer dans votre vie sauf si elle vient avec amour


La pudeur ou l’interdit de soi

Le mot « pudeur » vient du latin « pudere » qui signifie avoir honte. La pudeur est donc en lien avec ce sentiment de gêne que nous éprouvons devant autrui. On l’associe à cette honte qui fait référence à plusieurs représentations que nous avons vécues dans notre vie.

La pudeur a donc plusieurs facteurs de déclenchement liés au sentiment de honte et qui repose sur cet interdit de soi. Celui qui ne nous autorise pas à montrer, dire ce que nous ressentons devant les autres.

La pudeur peut se manifester de différentes façons dans notre environnement, dans nos interactions sociales, dans nos liens d’amour. En effet, on peut classifier différents types de pudeur :

La pudeur physique

En effet, notre relation au corps peut générer cette pudeur. Ne pas oser se montrer nu devant l’être aimé, ne pas aimer l’odeur de notre corps ou toutes ses expressions plurielles.

On n’ose pas dire qu’on a honte de son corps et donc on se tait une nouvelle fois et on se cache dans cette intimité corporelle. Pour aider cette pudeur corporelle, il est nécessaire d’aller dans notre enfance pour découvrir notre lien au toucher, dans notre perception du corps quand nous étions petit. Est-ce que vous étiez dans une famille déjà pudique qui vous interdisait de vous promener tout nu dans la maison ? Est-ce que le contact sensoriel était présent ?

La pudeur physique est en étroite corrélation avec cet art du toucher de l’amour. Il est donc important dès le plus jeune âge d’avoir ce contact peau-à-peau et par ce biais d’accueillir la différence, la beauté du corps en lui démontrant de l’amour par les caresses.


📌 À lire aussi : Pourquoi se tenir la main est-il un geste bienfaisant pour soi et pour l’autre?


Si vous êtes avec un partenaire accueillant dans cette pudeur manifeste, ouvrez ensemble vos espaces intimes en vous touchant sensiblement, en vous découvrant réciproquement dans votre corps. Il est donc important de parler de vos gênes corporelles, de vos complexes et de vous aimer dans ces failles que vous seul parfois qualifiez.

Le regard des autres, le regard de votre partenaire, le regard que vous portez sur vos enfants sur leur corps ne pourront se détourner de ce jugement que vous attirerez. Votre pudeur est tout à fait normale et elle peut simplement grâce au contact de l’amour prendre une autre dimension.

Les corps dénudés font partie de l’expression de notre âme. Ils ont cette magie des retrouvailles avec le cycle de la vie, le sens de notre place matérielle et physique. Accueillons ce corps et partageons-le aussi dans l’intimité avec ceux qu’on aime.

La pudeur émotionnelle

Éprouver de la gêne à exprimer ses sentiments tels que l’amour, la tristesse, la colère, le chagrin, la peur fait partie de ce mal relationnel entre les êtres d’un point de vue général. Le regard et le jugement des autres dans le monde de l’émotion n’est pas encore une chose acquise même si beaucoup de courants éducatifs et neuroscientifiques attestent que l’expression de l’émotion est essentielle pour le développement de l’être. L’émotion est ce symbole fort de l’écologie humaine qui affirme le bien-être et l’évolution de chacun dans sa construction.

Lorsqu’on a mal et qu’on ne dit rien, vous taisez votre âme. Vous avez peur de ce que l’autre va vous renvoyer en exprimant votre profondeur émotionnelle.

Nous avons tous des ressentis différents qui une nouvelle fois sont également en lien avec notre vécu, nos étapes de vie et nos relations entretenues avec l’altérité. La pudeur émotionnelle révèle sans aucun doute les blessures qui se sont créées à cause de souffrances amoureuses, de douleurs familiales, de conflits professionnels et personnels qui ont fait de vous un caméléon de l’émotion. Vous avez appris à la cacher et vous avez bien du mal à de nouveau refaire confiance à autrui pour la montrer.

Alors sans aucun doute, il faudra renouer avec votre confiance personnelle et surtout votre pleine présence émotionnelle. Tant pis si ça génère des troubles relationnels, tant pis si vous faites du mal. Il faut exprimer son émotion. Dire quand vous êtes blessé, dire quand vous ne comprenez pas.

Dans ses relations amoureuses, familiales, professionnelles, prenez cette habitude de dire les choses pour ne pas ruminer et vous faire du mal. Le silence de son émotion entraîne une solitude intérieure et cela peut créer des dégâts intérieurs jusqu’au jour où vous n’en pouvez plus de garder tous ces secrets et que tout explose !


📌 À lire aussi : Les blessures du silence touchent l’âme de nos enfants


L’émotion a reçu son lot de jugement de valeurs. Aujourd’hui elle est appréciée et reconnue dans le monde professionnel. En effet, les compétences émotionnelles sont une plus-value nécessaire au travail. Et elles sont plus que vitales dans la relation d’amour.

Se taire dans son couple de peur de blesser son partenaire, ne pas oser lui témoigner son chagrin ou son ressenti sont des actes manqués d’amour qui créent une distanciation entre les deux personnes et cela peut finir par une séparation.

L’émotion relie les êtres qui s’aiment. L’éteindre ou la garder pour soi va générer sur le long terme un sentiment de culpabilité. Vous finirez par ne plus vous autoriser à ressentir de l’émotion dite « négative ». La personne qui vous aime accueillera ces émotions quel qu’elles soient, soyez en certain.

Certaines émotions peuvent être extrêmement puissantes et douloureuses et dans ce cas on a peur de déranger. N’ayez pas peur d’être vous-même dans votre palette émotionnelle. Bien au contraire elle est le gage d’une relation réussie sur le long terme et elle consolidera votre lien au fil du temps.

Exprimer ses émotions c’est offrir à soi et à l’autre un visage de l’homme et de la femme qu’on a envie de découvrir encore et encore dans tous ces secrets. C’est le dévoilement de son monde intérieur. Il faut donc se montrer attentif face aux personnes qui vivent cette pudeur émotionnelle. Respecter cette pudeur tout en invitant la personne à venir vers vous dans son authenticité.

La pudeur langagière

On n’ose pas dire. Le pouvoir des mots sur nous est puissant et parfois nous osons à peine nous exprimer car nous savons que cela peut toucher quelqu’un. Nous gardons tous ces silences au fond de nous et nous amplifions cette pudeur langagière au profit de non-dits et de mensonges aussi.

La pudeur langagière cache derrière elle des représentations de la communication que nous avons entretenues dans notre cadre familial petit. En effet, si vous n’osez pas parlé, cela ne veut pas dire qu’on ne vous a pas forcément laissé la place pour le faire c’est peut-être parce que le langage comporte une symbolique suffisamment forte pour que vous n’en fassiez pas une démonstration constante dans l’amour.

Vous parlez à l’intérieur de vous. Vous avez vos propres dialogues. Mais cela démontre que vous n’êtes pas relié à la communication relationnelle et constructive pour soi et pour le duo. En effet, pour sortir de cette pudeur langagière, il faut comprendre qu’il est essentiel d’échanger avec les autres pour vivre et se guérir. Il est primordial de parler avec son conjoint.e

La véritable résilience de soi et qui nous fera sortir de ce cercle vicieux de ne pas oser dire quand on a mal c’est de s’engager dans la relation avec l’autre en parlant, en se confiant. Le langage peut alors gagner une nouvelle symbolique qui est celle de la confidence en amour. Parler à son partenaire, son âme sœur comme si c’était votre confident.


📌 À lire aussi : La résilience : 7 étapes pour passer du cœur blessé au cœur guéri


Alors oui la pudeur c’est ce qu’on souhaite garder pour soi et qu’on n’ose peut-être pas dire ou qu’on veut garder secret dans son jardin intime. Il ne s’agit pas de détruire la pudeur de nos chagrins qui fait partie de nous. Non il s’agit d’en prendre conscience et de l’accueillir pour apprendre à la dépasser, la transformer en force sensible.

Apprendre à la dépasser pour ne pas rester seul, pour ne pas être isolé de nos relations.

L’éloge de la solitude, l’éloge du célibat, l’éloge de l’individualisme ont leur lot de suffisance qui peut se réduire au fil du temps car le véritable amour de soi, la véritable pudeur de soi c’est celle qui se regarde dans le miroir et qui se tourne aussi vers les autres avec amour.

Quand on a mal et qu’on n’ose rien dire, c’est tout d’abord se le dire à soi sincèrement sans se faire de mal, sans se culpabiliser, sans amplifier ce sentiment de honte et accepter que l’autre a sûrement vécu la même chose. Je suis un miroir pour l’autre et cela l’aidera à dépasser des épreuves également en lisant mes chagrins.

Cette pudeur de nos chagrins intimes, si profondément inscrits en nous depuis longtemps méritent de l’amour et ce dernier peut se trouver dans les bras de son partenaire sans crainte et jugement simplement dans le ressenti à deux. Trouver ensemble la voie de guérison de ses chagrins entre secrets et dévoilement; cette zone merveilleuse secrète qui peut se trouver dans le véritable amour à deux.

Faire du quand on a mal et qu’on n’ose rien dire à ceux qu’on aime, une guérison qui se touche à deux pour ne pas être seuls dans nos chagrins et arriver à être dans une réconciliation authentique face au sentiment de honte que nous connaissons depuis si longtemps.

Ce pardon de l’amour pour faire de cette pudeur de nos chagrins un état d’amour qui soit moins lourd pour soi et pour les autres.

À lire aussi :

Aimez-vous mes textes d’amour ? Découvrez sur ma page Facebook de nombreux textes exclusifs que vous ne retrouverez pas ici.

Avec amour

Nelly

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Nous recommandons

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2611 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici