Souffrir en silence

Citation A force de trop souffrir, le cœur se durcit !

A force de trop souffrir, le cœur se durcit !

A quel point souffrez-vous ?

Au hasard des destinées, nous croisons souvent des êtres en mille morceaux sans le savoir ! Des personnes qui malgré une apparence extérieure souriante dissimule dans leur cœur des chagrins inconsolables ! Chacun déambule à sa manière, comme il peut  pour poursuivre son parcours de vie ! Certains affichent leurs conflits intérieurs pour chercher une main tendue ou pour trouver une oreille attentive pour les écouter avec compassion !

D’autres font preuve de plus de discrétion et arborent une mine plus sévère qui trahit leur détresse intérieure comme si la moindre petite goutte d’émotion pourrait les faire basculer dans le vide de leur destinée ! Ceux-ci ont choisi de s’éclairer uniquement à la lueur de la petite étoile qu’il garde allumée dans leur esprit , pour espérer dans les matins noirs que le soleil finira par briller pour eux et par chasser le tumulte de leur vie.

Les personnes qui souffrent sans jamais se plaindre, essayent de se relever de leurs galères  en toute modestie, sans victimiser, comme un dernier souffle qui leur reste de leur dignité  pour ne pas s’effondrer !

Ils font face à ce qui leur arrive sans s’apitoyer sur leur sort même si dans leur intériorité se terrent les plaies encore béantes des derniers coups durs qu’ils ont essuyés !

C’est leur choix,  ne jamais crier plus fort que les autres car ils préfèrent se dire qu’il y a toujours pire ailleurs. Ils conçoivent leur vie en s’accrochant désespérément à leur force intérieure malgré les tourments qui les agitent ! Ils conservent intacte cette énergie vitale qui leur permet de rester solides, forts et ancrés malgré les remous les plus violents !


📌 À lire aussi : Jusqu’à quel point laissez-vous les autres vous faire du mal ?


Cette résilience leur apprend à accepter ce qu’ils subissent mais cela ne peut hélas pas empêcher leur cœur de se durcir en absorbant toutes ces peines qui les assaillent, il les avale, il les aspire ! Seuls leurs yeux deviennent un peu plus sombres comme éternellement fixés sur leurs doutes ou sur leurs inquiétudes masqués. Dans leur tête, ils guettent encore et encore ce jour où se lèvera enfin le voile noir qui obscurcit leur vie !

Ceux qui les côtoient ne comprennent pas pourquoi ils sont si durs et si intransigeants, car  ils ne montrent jamais ce qui les fait pleurer le soir dans le noir de leurs questionnements intérieurs ! Ils préfèrent se renfermer dans leur tour d’ivoire!

La souffrance ne laisse aucune place à la confiance

Lorsqu’une personne a  subi les pièges, les outrages et les obstacles dressés sur son passage, elle n’arrive plus à accorder sa confiance aux autres et elle devient hermétique , de plus en plus méfiante! L’individu qui souffre  de ce qu’il a pu autoriser malheureusement aux autres sans le vouloir comme manque de respect  finit par se barricader pour espérer amortir les malheurs ! Ils cherchent à préserver sa liberté et son équilibre de vie !

Alors tous ces autres qui le regardent, ils ne le comprennent pas. Ils cherchent en vain à percer le mystère de son sourire éteint ! Ils expliquent son attitude par de l’indifférence ou du mépris et se disent que c’est sans doute quelqu’un d’égoïste ou d’insensible qui ne sait pas être présent et disponible  pour les autres! Ou alors, pire encore qu’il doit être dépressif ou trop stressé ! Ces raccourcis faciles reflètent dans le miroir , le dédain  de ceux qui jugent souvent sans savoir et qui  ne prennent jamais la peine d’ essayer de comprendre les souffrances des autres ! Juger est bien plus facile que de se montrer compatissant et tolérant !

Masqués derrière leurs petites combines, ces caractères odieux, savent-ils seulement accorder du temps à ceux qui souffrent pour essayer de comprendre ce qu’ils ont pu endurer ? Ils ignorent que les souffrances poussent à fuir toutes les formes de malveillance dont ils ont été l’objet, parfois même de la part de proches ou d’amis à qui ils avaient donné toute leur confiance ! S’ils ont décidé  de se fermer ainsi c’est qu’il y a  toujours une cause parfois indicible, parfois invisible, parfois inconsciente qu’il faut prendre en considération sans chercher à médire et à critiquer! Il ne faut jamais se fier aux apparences, n’est-ce pas ?


📌 À lire aussi : La médisance fait souffrir : dites stop aux ragots!


Les personnes qui aiment jalouser, ou  envier le succès des autres ne connaissent pas comment ceux qui souffrent ont mérité encore plus leur bonheur ! Que de stratégies déployées ou de stratagèmes pour renaître toujours plus fort! Ceux qui  jugent facilement et incessamment, ont-ils seulement connaissance de la maltraitance humaine que l’on peut subir et qui  creusent souvent bien des différences ? Ont-ils seulement envie de porter le poids de la vie des autres sur leurs épaules peut-être trop fragiles ?

Oui, on devient différent à force de trop souffrir, à force d’humiliation et de dévalorisation, à force d’être incompris ! On ne sait plus qui l’on est et ce que les autres attendent de nous ! A chaque pas pour se rapprocher des autres, on se sent parfois repoussé  par des propos inappropriés ou par des jets de perfidie, on ne peut  jamais rien dire sans être accusé d’être négatif, agressif ou mal dans sa peau !  La souffrance durcit le cœur jusqu’à avoir peur d’aimer !

Une personne qui souffre trop, a forcément un caractère qui s’endurcit, son cœur se serre et devient tellement lourd qu’elle a peur des autres, de leurs regards jugeant, de leurs vexations inévitables, de leur volonté à l’emprisonner de leur domination excessive ! Elle n’a plus de disponibilité intérieure suffisante pour les malléabiliser, elle ne veut plus se laisser envahir ! Elle préfère rester seule dans sa bulle ou dans sa grotte pour ne plus s’exposer  à l’adversité qu’elle craint de ne plus réussir à supporter tant le fardeau de ses peines pèse sur sa vie !

Quand la coupe de la souffrance déborde, il n’y a plus de retour en arrière possible !

Lorsqu’on a quelqu’un dans son collimateur, n’oubliez jamais que plus la personne souffre, plus elle finira tôt ou tard par réagir ! Ne soyez pas surpris !  La goutte d’eau qui fait déborder le vase arrive au moment où l’on s’y attend le moins ! Les souffrances accumulées restent tellement bloquées depuis longtemps que lorsqu’elles cherchent à  s’évacuer, cela peut être terrible et incontrôlable .  Plus la personne suffoque  sous le joug de ceux qui la maltraitent, plus elle devient rebelle et a besoin de retrouver sa liberté pour respirer sans oppression et à pleins poumons! Elle fera tout pour conquérir sa liberté , c’est une question de survie !

Lorsqu’une personne souffre, apprenez à voir la détresse dans sa colère, la tristesse dans ses sautes d’humeur, le désespoir dans son enfermement et son repli  intérieur !

Apportez-lui toute votre compassion, toute votre affection dans le respect de ce qu’elle désire! N’imposez pas votre manière de voir ou de penser la situation ! Vous n’êtes pas à sa place, vous ne pouvez pas endosser le premier rôle dans son histoire de vie ! Vous pouvez juste comprendre ses souffrances sans lui en vouloir ou sans les lui reprocher !

Tendez-lui la main pour la faire sourire  dans la joie et la légèreté ! Écoutez-la quand elle parle, sans minimiser les effets de son chagrin ni de sa rage! N’essayez surtout pas de la moraliser, elle est bien assez touchée pour ne pas avoir envie d’écouter vos conseils ! Restez dans une empathie suffisante pour qu’elle puisse se sentir réconfortée même si vous ne dites rien ! Contentez-vous d’être une présence rassurante à ses côtés ! Enveloppez-la de votre bienveillance, de la chaleur de votre cœur ! Donnez-lui des ailes pour l’aider à s’envoler loin de ses souffrances ! Ne cherchez pas à l’enfermer davantage, elle risque de partir en courant !

Selon l’intensité de la souffrance, conseillez à cette personne un professionnel pour traverser ses difficultés mais n’apportez pas des réponses à sa place ! On ne peut jamais se comparer à quelqu’un qui souffre,  les souffrances ne sont jamais banales, elles sont toutes différentes selon les personnalités et les individualités et ce que l’on a pu subir !

N’exercez aucune pression ni de provocation sur une personne qui souffre, vous risquez de la pousser à bout et de la précipiter vers le gouffre !

Ne prenez jamais à la légère les souffrances de quelqu’un, sans essayer de vous mettre à sa place, restez juste, humain et accueillant face à la nature du vivant que vous sentez battre dans son cœur !

Ne souhaitez jamais le mal aux autres, vous ne connaissez pas leurs difficultés. Retenez seulement que  la souffrance est présente à chaque seconde au cœur de la vie, tout autour de nous. On ne connaît pas la vie des autres, alors ne les jugeons pas sans les connaître ! Ne nous fions pas aux médisances que certains exercent sur eux !

Comprendre et accepter l’autre, c’est un lien de réciprocité : plus on accepte l’autre comme il est même si son attitude nous déplaît,  plus on sera accepté comme on est, malgré nos propres imperfections !

La maltraitance humaine est le rejet de haine de ceux qui blasphèment contre ceux qui  ont de la peine. Tous ces antihéros qui pour monter au sommet de leur gloire assènent sans pitié, à ceux qu’ils appellent « faibles », des coups de leur égo, en les écrasant par leurs petits complots, pour aller briller toujours plus haut ! Ils manipulent cruellement  la souffrance des autres, pour éteindre la dernière étincelle d’espoir qui leur reste et pour les plonger  dans le noir total sans leur apporter leur aide !

Alors, choisissons d’agir autrement, en essayant de mettre un baume sur les souffrances du monde en aidant à chaque instant, ceux que l’on croise et qui en ont le plus besoin, ainsi nous ferons preuve de plus d’humanité, de plus de douceur et de plus d’empathie réelle et on pourra éclairer dans cet élan tous les cœurs meurtris d’un merveilleux halo de paix, d’harmonie et d’amour ! Soyons à l’écoute des souffrances… ! Souffrir n’est pas normal !

Maryse Ligdamis de mesmotsdevie.fr

Pour aller plus loin avec la souffrance affective :

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2726 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici