Comment développer son intelligence spirituelle ?

Citation L’intelligence spirituelle pour trouver un équilibre sain de l’ego

L’intelligence spirituelle pour trouver un équilibre sain de l’ego

On estime qu’en moyenne, nous perdons 10 à 30 % de notre temps quotidien à des drames liés à notre ego. Que pourrait-on faire de ce temps à la place ? Et surtout, comment pouvons-nous minimiser, voire éliminer, ce gaspillage de temps et d’énergie ? Dans mon propre cheminement, j’en suis venu à reconnaître le pouvoir de l’intelligence spirituelle et la façon dont son développement peut équilibrer l’ego et en faire une variable plutôt qu’un absolu.

L’intelligence est souvent définie par les résultats d’un examen ou les notes obtenues à l’école, mais nous comprenons aujourd’hui qu’elle va bien au-delà d’une simple rationalité. Bien que le fait de posséder des connaissances et des compétences utiles contribue à l’intelligence d’une personne, la théorie des intelligences multiples du psychologue Howard Gardner suggère qu’il ne suffit pas d’être bon en maths et en anglais ou d’apprendre une deuxième langue pour être intelligent. Il décrit 9 types d’intelligence :

  1. Intelligence logico-mathématique. L’intelligence logico-mathématique est la capacité de calculer, de quantifier, d’envisager des propositions et des hypothèses et d’effectuer des opérations mathématiques complètes.
  2. Intelligence spatiale. C’est la capacité de penser en trois dimensions. Les capacités de base comprennent l’imagerie mentale, le raisonnement spatial, la manipulation d’images, les compétences graphiques et artistiques et une imagination active.
  3. Intelligence corporelle-kinesthésique. C’est la capacité de manipuler des objets et d’utiliser une variété d’aptitudes physiques. Cette intelligence implique également un sens du timing et le perfectionnement des compétences par l’union du corps et de l’esprit.
  4. Intelligence linguistique. C’est la capacité de penser avec des mots et d’utiliser le langage pour exprimer et apprécier des significations complexes du langage.
  5. Intelligence musicale. Cette intelligence nous permet de reconnaître, de créer, de reproduire et de réfléchir à la musique, comme le démontrent les compositeurs, les chefs d’orchestre, les musiciens, les chanteurs et les auditeurs sensibles.
  6. Intelligence naturaliste. Elle désigne la capacité humaine à distinguer les êtres vivants (plantes, animaux) ainsi que la sensibilité à d’autres caractéristiques du monde naturel (nuages, configuration des roches).
  7. Intelligence intrapersonnelle. C’est la capacité de se comprendre soi-même, ses pensées et ses sentiments, et d’utiliser ces connaissances pour planifier et diriger sa vie.
  8. Intelligence interpersonnelle. C’est la capacité à comprendre et à interagir efficacement avec les autres. Elle implique une communication verbale et non verbale efficace, la capacité de noter les distinctions entre les personnes, la sensibilité aux humeurs et aux tempéraments des autres, et la capacité d’envisager de multiples perspectives.
  9. Intelligence existentielle (ou spirituelle). Sensibilité et capacité à aborder des questions profondes sur l’existence humaine, telles que le sens de la vie, la mort et pourquoi sommes-nous arrivés ici. C’est la capacité à penser nos origines et notre destinée. Cette intelligence spirituelle, existentielle ou morale est encore définie comme l’aptitude à se situer par rapport aux limites cosmiques (l’infiniment grand et l’infiniment petit) ou à édicter des règles ou des comportements en rapport aux domaines de la vie.

Howard Gardner qualifie l’intelligence existentielle – ou spirituelle – de « huitième et demi » dans sa théorie des intelligences multiples. Elle ne serait pas une intelligence à part entière. Plutôt que de rejeter d’emblée le concept d’intelligence spirituelle, je pense qu’il serait intéressant de considérer avec un esprit ouvert si la spiritualité et l’intelligence peuvent être combinées de manière significative. En d’autres termes, d’un point de vue scientifique, pourrait-il y avoir une véritable forme de capacité portant le nom d’intelligence spirituelle ? Et si oui, quelle serait sa nature ?

Qu’est-ce que l’intelligence spirituelle ?

La psychologie met en évidence l’existence de plusieurs types d’intelligence, mais la plupart des gens, lorsqu’ils pensent à l’intelligence, ne considèrent que la partie rationnelle : celle liée à la capacité de comprendre, d’analyser, de raisonner et d’appliquer des connaissances. L’intelligence se divise principalement en 3 groupes :

L’intelligence rationnelle

L’intelligence standard, mesurée par les tests de QI, est chargée de mesurer notre capacité à penser, à faire des calculs, à raisonner sous pression. C’est à ce niveau que sont jugées nos connaissances en physique, en mathématiques, en histoire, etc.

L’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle (QE) est celle qui est liée à la connaissance de soi et à la gestion des émotions, où la personne est consciente d’elle-même et peut gérer les émotions les plus diverses de manière avisée. Les personnes dotées d’intelligence émotionnelle sont capables d’éprouver de l’empathie pour les personnes les plus diverses, de contrôler leurs émotions, de bien communiquer, d’équilibrer leurs pensées et leurs actions et de ne pas agir sans réfléchir. Nous retrouvons dans ce groupe les intelligences intrapersonnelle et interpersonnelle.

L’intelligence spirituelle

L’intelligence spirituelle (QS) est moins répandue, bien qu’elle soit d’une importance capitale car elle oriente les autres types d’intelligence. Elle signifie la nécessité de rechercher le sens de la vie et la connexion de l’être avec l’univers.


📌 À lire aussi : La sexualité peut être un puissant outil de croissance spirituelle


La spiritualité se définit comme une recherche du sacré, d’une expérience qui a un sens en soi. Par conséquent, si une personne est spirituellement intelligente, elle peut vraisemblablement faire bon usage des connaissances qu’elle a acquises pour améliorer son existence pour parvenir à une vie plus productive, plus efficace, plus heureuse et finalement plus significative.

« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle.  Nous sommes des êtres spirituels, ayant une expérience humaine. »
– Pierre Teilhard de Chardin.

Avec l’ego, nous avons tendance à nous concentrer davantage sur la peur, la vision à court terme, nos limites, et à nous considérer comme petits ou insignifiants – même si ce sentiment de soi est parfois masqué par la vanité ou l’arrogance.


📌 À lire aussi : Mort de l’ego : 7 étapes pour vivre au-delà la dualité


À l’inverse, l’intelligence spirituelle est une réflexion de l’âme qui signifie que notre vision est plus vaste et consciente. Nous nous voyons comme faisant partie d’un grand réseau de vie, de relations, de modèles, qui ont tous un impact significatif sur le monde dans lequel nous vivons.

12 signes d’intelligence spirituelle

Selon Danah Zohar – une des personnes les plus influentes dans ce domaine – il y au moins 12 caractéristiques que possède toute personne de haut QS, c’est-à-dire les personnes les plus intelligentes spirituellement :

  1. Elles sont pleines de compassion.
  2. Elles sont spontanées et sans peur.
  3. Elles voient les choses de manière plus large et plus universelle.
  4. Elles n’ont pas peur de demander « pourquoi » ?
  5. Elles nourrissent l’indépendance physique, matérielle et émotionnelle.
  6. Elles sont en faveur de la diversité.
  7. Elles sont holistiques.
  8. Elles savent tirer parti des mauvais côtés de leur vie.
  9. Elles suivent leurs idéaux et n’abandonnent jamais leurs valeurs.
  10. Elles recherchent la connaissance de soi et la diffusent.
  11. Elles ont le sens de la vocation.
  12. Elles ont de l’humilité.

La personne spirituellement consciente est capable de percevoir que l’esprit cherche constamment à évoluer et de progresser dans tous les domaines de la connaissance de soi. Cela la pousse à rechercher sans cesse des améliorations, et c’est pourquoi cette intelligence est si appréciée dans le monde de la psychologie et des affaires.


📌 À lire aussi : Le nouveau modèle du leadership s’appelle AMOUR : Les 3 défis du leader de demain


Ceux qui ont une intelligence spirituelle cherchent constamment à s’améliorer et à comprendre les chemins que prend la vie physique grâce à cette plus grande conscience qu’ils acquièrent de leur esprit.

« Le premier devoir de l’intelligence est de douter d’elle-même ».
~ Albert Einstein

L’intelligence spirituelle et l’ego

La façon dont l’ego traite les problèmes n’est généralement bonne qu’à court terme. Pour un bonheur et une productivité à plus long terme, nous devons fonctionner à partir d’un soi supérieur.

Trouver un équilibre sain de l’ego signifie s’orienter vers la recherche de solutions et de situations gagnant-gagnant. Tout comme l’orientation vers soi peut être trop élevée, elle peut aussi être trop faible. La version malsaine extrême de l’altruisme est une personne dont l’ego est faible, qui n’a pas de limites et qui ne défend pas ses intérêts : le genre de personne qui ne peut pas se défendre ou qui considère que ses propres besoins sont sans importance.


📌 À lire aussi : 14 signes de narcissisme spirituel (ego spirituel) et comment y faire face


Cette orientation « tu gagnes, je perds » ne conduit pas à un succès durable et ne constitue pas l’objectif du développement spirituel. C’est pourquoi l’intelligence spirituelle est si importante. La croissance spirituelle met l’accent sur le développement, au-delà de l’intérêt personnel étroit, d’un sens plus large du soi qui inclut et englobe les besoins des autres.

Une personne spirituellement intelligente considère que les besoins des autres sont profondément liés à son propre bonheur, car le soi supérieur inclut tout et tout le monde dans sa considération du « soi ». Ce passage d’une identité personnelle étroite à une identité plus large et plus inclusive est considéré comme sain et souhaitable dans les enseignements spirituels de la plupart des traditions, ainsi qu’en psychologie.

Comment développer son intelligence spirituelle ?

Selon le livre « Inteligencia espiritual » du philosophe espagnol Francesc Torralba, voici quelques conseils à prendre en compte pour développer son intelligence spirituelle et en tirer profit à bon escient :

  • Posez-vous des questions sur le sens de votre vie. Qu’attendez-vous de la vie ? Pourquoi suis-je dans ce monde ? Ai-je une mission ? Quel est le sens de mon existence ? Qu’est-ce que j’attends après la mort ?Cela vaut-il la peine de vivre ? Pourquoi tant de souffrance ?  Posez-vous des questions et connaissez leurs valeurs et leurs motivations.
  • Savoir prendre de la distance. Il ne s’agit pas d’une distance physique, mais mentale. Savoir prendre de la distance par rapport à une situation est essentiel pour mieux la comprendre. Prendre de la distance par rapport à un problème, une situation, un combat, influence positivement notre jugement, nous rendant plus impartial. Cela nous aide à ne pas nous impliquer émotionnellement dans quelque chose et à laisser notre intelligence spirituelle agir de manière positive pour prendre des décisions.
  • Prendre conscience de son existence. Lorsque nous prenons conscience de notre existence, cette conscience nous amène à aimer et à jouir de la vie, à transformer le fait d’être dans le monde en un projet, un projet de vie.
  • L’auto-transcendance. Il s’agit de ne pas se contenter, de voir au-delà, se dépasser les limites et d’avoir de l’espoir. C’est une capacité qui va au-delà du sens spirituel et n’importe qui peut éveiller cette capacité en soi.
  • La connaissance de soi. Lorsque nous cultivons cette intelligence, nous parvenons à mieux nous connaître, à comprendre notre essence, à différencier ce qui est notre personnalité et notre caractère. Ce que nous faisons et ce dont nous parlons est ce qui relève de notre essence et ce que nous manifestons.
  • La contemplation. L’être humain est suffisamment sensible pour se délecter de la beauté naturelle et des manifestations artistiques de chaque chose. La contemplation est une application de l’esprit à voir et observer certaines réalités. Il s’agit là d’une de nos premières impulsions, celle de rechercher la beauté, la bonté et le sens de ces deux facteurs dans notre vie.
  • La curiosité. Nous sommes des êtres curieux. Lorsque nous sommes confrontés à un mystère, nous voulons immédiatement le percer, savoir ce qui se cache derrière, comprendre où se trouve la réponse à ce qui nous intrigue. En essayant de comprendre, nous posons des questions, en posant des questions nous sommes capables d’avoir la profondeur nécessaire pour vivre avec les questions spirituelles qui sont importantes pour la vie.
  • La recherche de la sagesse. L’intelligence spirituelle est une orientation qui nous permet d’être heureux, même sans comprendre toutes les choses du monde, mais en comprenant un peu plus sur nous-mêmes et sur les relations qui nous entourent. Elle nous permet de vivre pleinement notre vie avec sagesse et humilité.

En conclusion, l’intelligence spirituelle qui nous permet d’accéder à des significations plus élevées, à des valeurs, à des objectifs permanents et à des aspects inconscients de nous-mêmes, et d’intégrer ces significations, valeurs et objectifs dans une vie plus riche et plus créative. Elle inclut l’intelligence rationnelle et émotionnelle pour les transcender, pour améliorer notre développement et notre connexion avec nous-mêmes et les autres.

Simplement Francis

À lire aussi : 

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2558 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Plus de recommandations

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !