Comment écrire une lettre à son enfant intérieur ?

Citation Lettre de ton enfant intérieur

Lettre de ton enfant intérieur

Est-ce que ça t’arrive toi aussi d’imaginer que tu es dans l’eau fraîche d’un grand lac, plein soleil, une douce chaleur…  Tu t’amuses avec une petite fille âgée de peut-être 3 ans. Cette petite fille, tu l’as vue sur des photos de toi, petite.  Moi, je visualise souvent ces moments précieux que je vis avec ma petite fille intérieure.

« L’enfant intérieur » est une personnalité, une partie de toi qui vit en toi. Souvent, il s’agit d’un être souffrant qui attend qu’on prenne soin de lui. Comment le faire? Il faut renouer avec lui, se relier à lui, lui parler et être attentif à ses besoins.

« Ta première mission dans le processus de guérison consiste premièrement à t’engager à reconnaître qu’il y a encore en toi une part de l’enfant que tu as été. »

Effectivement, prendre soin de cette personnalité intérieure permet de l’apaiser.  Il aura le sentiment d’être aimé et sera alors plus serein. C’est pourquoi en faisant cela, tu soulageras tes blessures du passé.


📌 À lire aussi : 15 choses à abandonner pour être heureux


Par la même occasion, tu changeras tes comportements d’adulte et cela aura pour effet remarquable d’apaiser également ta souffrance et ton monde intérieur de sorte à avoir le cœur plus joyeux et léger.

« Tu te souviens l’autre jour, tu as eu un malaise. C’était moi… »

 Comment l’Enfant est-il blessé?

Voici quelques situations qui provoquent des blessures émotionnelles à l’Enfant habitant en soi :

  • Les blessures d’abandon, de rejet, de trahison, d’humiliation, d’injustice, etc;
  • Violence ou négligence physique ou émotionnelle;
  • Perte d’un proche;
  • Abus sexuel;
  • Maladie grave;
  • Divorce;
  • Abus de substances dans la famille;
  • Maladie mentale d’un membre de la famille.

📌 Recommandé : Blessure d’enfance, l’Abandon est la plus dévastatrice


La petite fille en toi est imprégnée de diverses blessures qui demandent à être reconnues et libérées. Tu sais comment l’abandon subi pendant ton enfance, entre autres, peut être dévastateur pour toi aujourd’hui. Ressens comment la petite fille (cette partie de toi) vit aussi cette blessure. La rassurer est primordial pour que vous vous sentiez en sécurité et en liberté une fois que ces souffrances sont prises en compte, reconnues et ensuite libérées.  

Ne nie pas l’existence de l’enfant intérieur

 Ta première mission dans le processus de guérison consiste premièrement à t’engager à reconnaître qu’il y a encore en toi une part de l’enfant que tu as été. Travailler cette partie de ta personnalité, que tu le fasses seul ou avec un spécialiste, est une merveilleuse façon de guérir et de changer ta manière de penser, de ressentir et de te comporter.

Si tu continues à ressentir des douleurs liées à l’enfance, peut-être que tes besoins n’étaient pas satisfaits dans le passé. L’enfant intérieur est triste parce que peut-être qu’une personne qui t’est importante ne t’a pas montré de l’amour ou de l’attention?


📌 À lire aussi : À 50 ans, c’est l’étape des choix conscients


Il est enfin temps de lui montrer la compassion, cet amour et cette attention que tu avais besoin quand tu étais plus jeune. Pour cela, donne-lui sans réserve tout le soutien et l’amour dont il avait besoin.

Comment prendre soin de l’enfant intérieur

Thich Nhat Hanh est un Vietnamien Moine bouddhiste Thiền, militant pour la paix. Il a publié plus de 130 livres, dont plus de 100 en anglais qui se sont vendus à plus de 5 millions dans le monde.  Il nous propose 4 pistes pour guérir notre enfant intérieur:

  • l’écouter
  • lui parler
  • dialoguer avec lui
  • partager nos joies avec lui.

 Thich Nhat Hanh propose de s’asseoir et de respirer avec notre enfant intérieur plusieurs fois par jour. « je suis là pour toi, prêt-e à t’écouter », « j’inspire, je reviens à mon enfant blessé; j’expire, je prends bien soin de mon enfant blessé. »,  « prends ma main, marchons ensemble et savourons chacun de nos pas ».

Nous pouvons réellement parler à l’enfant qui vit en nous, même à voix haute.

Revenez à lui, écoutez-le avec attention chaque jour, 5 ou 10 minutes. Quand vous méditez, écoutez une musique, regardez un coucher de soleil, une belle montagne, invitez-le à le faire avec vous. Quand vous contemplez le lever du soleil, invitez-le à partager votre joie.

L’enfant blessé a besoin de vous. Votre souffrance a besoin que vous la reconnaissiez. Revenez en vous et soyez là pour eux. Pratiquez la marche et la respiration en pleine conscience. Faites chaque activité en pleine conscience de façon à être vraiment là, et à pouvoir véritablement aimer.

Quand nous devenons capable de comprendre et aimer notre enfant intérieur, nous pouvons faire preuve de plus de compassion et de compréhension de soi et des autres.

Revenez à vous et prenez bien soin de vous. Votre corps, vos sensations, vos perceptions ont besoin de vous.

Pour aller plus loin dans le processus de la libération des blessures d’enfance :

Marie-Josée St-Pierre
Guide en Libération Bienveillante,
Accompagnement vers une transformation en toute bienveillance

Source et inspiration

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

annuaire

Membres à découvrir

Fait comme 2523 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Nous recommandons

Plus de recommandations

Top articles

Vous aimerez aussi

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Supportez-nous

Supportez-nous en vous abonnant à nos différents médias sociaux. Merci !